La culture tunisienne est imprégnée de tous les événements survenus au cours de son histoire. Le rayonnement puis la destruction de Carthage, l’avènement du christianisme suivi de celui de l’islam, les invasions ottomanes et andalouses… Tous ces peuples ont façonné la Tunisie par petites touches. C’est ce qui rend ce pays si attachant et si particulier !

Annonce

L’histoire de la Tunisie est omniprésente : dans le patrimoine monumental (la mosquée de Kairouan, les vestiges de Carthage), dans les musées qui n’ont de cesse de la valoriser, mais également dans les traditions et dans la culture tunisienne. Qui n’a jamais entendu parler de l’hospitalité des Tunisiens ? Loin d’être une légende, cette générosité se traduit dans le quotidien de tous les touristes. Ici, vous serez invités à boire un thé à la menthe. Là, vous fumerez un narguilé entre amis. Là encore, on vous servira un repas avec le sourire, que ce soit au restaurant ou chez un hôte…

Tout savoir sur la culture tunisienne

La Tunisie offre une culture riche de son histoire. Profondément respectueux, les Tunisiens font continuellement preuve d’une hospitalité devenue légendaire.

La religion musulmane et les marabouts

En Tunisie, vous pourrez visiter de nombreuses mosquées, notamment celles de Kairouan et de Tunis. C’est en effet un pays essentiellement musulman où la religion fait partie non seulement de l’identité du pays, mais est également inscrite dans la constitution. Ainsi, le président tunisien doit être musulman pour accéder à la plus haute fonction de l’Etat. Les marabouts sont les tombeaux d’anciens guérisseurs.

mausolée marabouts
Un marabout ©El Golli Mohamed / Wikipédia Commons

Leur corps repose dans de petites maisons situées le long des routes, au sommet d’une colline ou en retrait d’un village. Dotées d’une coupole, ces maisonnettes blanches sont facilement reconnaissables. Personnes respectées, vénérées de leur vivant, on pense qu’ils peuvent encore soigner par-delà leur mort.

Annonce

L’hospitalité : du thé à la menthe à l’hébergement ponctuel

De la religion découle toute la culture tunisienne et notamment ce qui fait la réputation de ce pays : l’hospitalité des tunisiens. Du fait de la longue présence des français sur leur territoire, beaucoup parlent notre langue et vous aurez ainsi des indications données avec empressement, enthousiasme, et parfaitement compréhensibles : un luxe pendant votre voyage ! Rien que ce chaleureux accueil désintéressé est considéré comme un dépaysement.

thé menthe
Le thé à la menthe tunisien ©Daniel Wanke / Pixabay

L’hospitalité des tunisiens se voit aussi dans les nombreux gestes d’affection adressés à une personne invitée. Tout le monde connaît ainsi le célèbre thé à la menthe. Ne refusez jamais une tasse de thé : ce serait offenser votre hôte d’une part, et puis… vous priver d’une boisson aux parfums envoûtants et dynamisants ! Enfin, la générosité locale vaut aussi pour la nuit. Quelques grandes demeures ont réservé une pièce près de la porte d’entrée, dans laquelle peut s’abriter quiconque est dans le besoin.

La vie en groupe : du hammam au narguilé

Beaucoup de maisons anciennes sont encore dépourvues de salles de bain. En effet, les hammams étaient utilisés pour se laver. Maintenant, ils servent surtout pour garder des contacts avec des amis. Ainsi, les hammams sont-ils souvent combles. Le matin, ce sont plutôt les hommes qui y vont, tandis que l’après-midi est davantage réservé aux femmes. Pour ces dernières, il s’agissait pendant longtemps de leur seule sortie autorisée.

D’ailleurs, vous trouverez très peu de tunisiennes aux terrasses des cafés. Seules les femmes étrangères y sont tolérées. Le café est d’abord une affaire d’homme et fait partie intégrante de la culture tunisienne. Cependant, aucun ne boira d’alcool, prohibé par la religion. Les cafés sont donc des lieux de convivialité, dans lesquels on joue aux dominos et on fume du tabac sous forme de narguilé. Le café maure est à consommer sans modération, agrémenté d’une fleur d’oranger.

Connaître la géographie de la Tunisie, du nord au sud

La Tunisie est le troisième pays du Maghreb. Elle est bordée à l’est par l’Algérie et au sud par la Lybie. D’une superficie de 163 610 m², elle compose avec une géographie relativement clémente, notamment dans la partie nord.

Au nord : les plaines côtières

Au nord de la Tunisie s’étendent de vastes plaines et un littoral. Ce relief clément assure la majeure partie de l’économie touristique de la Tunisie, en raison des belles plages de sable blanc très appréciées des touristes. Le nord bénéficie d’un climat méditerranéen, favorisant l’agriculture, les forêts, mais aussi les cultures maraichères et fruitières (notamment au Cap Bon). C’est dans cette région que se situent TunisCarthage et Sidi Bou Saïd. Les plantes du nord sont également identiques à celles que l’on peut rencontrer sur notre continent. Toutefois, il est des fleurs typiques de ce pays : le jasmin, les bougainvillées ou encore le mimosa. Bref… la Tunisie est un pays extrêmement fleuri et le nord offre une véritable composition de senteurs et de couleurs !

Annonce
jasmin Tunisie
Le jasmin ©Alexas_Fotos / Pixabay

Au centre : les steppes

Au centre, le relief n’est pas très élevé : il s’agit essentiellement de plaines fertiles et de moyennes montagnes, situées entre Hammamet et Sfax. Cette steppe est appelée le Sahel. La région est très connue pour les oliviers, que vous trouverez en très grand nombre. Le climat est de type continental, chaud et sec. L’une des plantes caractéristiques de cette région est sans conteste l’alfa. Utilisée dans la fabrication du papier, elle fait partie de la culture tunisienne à connaître. D’ailleurs, ne manquez pas la visite de Kairouan où vous pourrez acheter ce papier dans l’un des souks.

Au sud : le désert du Sahara

Au-delà de ces montagnes, dans la partie la plus au sud du pays, commence le désert. Ne le négligez pas ! Le Sahara tunisien présente une particularité peu visible en d’autres lieux : les chotts (grandes étendues de sel). À proximité de la côte se situent l’île de Djerba et les monts Matmata. D’ailleurs, à Matmata, le village est en fait un village troglodyte, où il existe même des chambres dans lesquelles passer une nuit. Une expérience sensationnelle !

Matmata Tunisie
Maison troglodyte à Matmata ©Steve Evans / Wikipédia Commons

Le Climat tunisien

Le climat à l’intérieur des terres est semi-désertique, bénéficiant encore de la proximité de la mer. Vous pourrez y voir des oasis dans lesquelles ont été plantés des palmiers-dattiers… et pourquoi pas des dromadaires. En Tunisie, pas de risque de vous tromper ! Ces animaux n’ont qu’une bosse et il n’y a pas de chameaux dans le pays.

Le Sahara tunisien

La Tunisie est un pays de sables : le sable des côtes, sur lesquels il fait bon s’allonger tout en écoutant les vagues s’écraser contre le littoral, et le sable du désert. Le Sahara est néanmoins riche de différents paysages, d’oasis et de roches. Qui a dit que le désert était monotone ? Le Sahara est le plus grand désert du monde. Il impose à toute l’Afrique du nord ses crêtes et ses collines de sable. En Tunisie, il s’étend sur 400 km de long et 140 de large, limité par le Chott el Djerid et le massif de Matmata. Son relief n’est pas très élevé, puisque dans ce pays, les dunes varient de 100 à 300 mètres de hauteur. La Tunisie offre les plus belles photos de dunes qui soient. Si le vent est d’humeur taquine, il balaiera le sommet de quelques-unes d’entre-elles. C’est grâce à lui que les paysages sablonneux sont extrêmement mouvants.

désert Tunisie
Le Sahara tunisien ©veronica111886 / Pixabay

Montagne, rocaille et chotts

Parfois, vous franchirez des espaces caillouteux : ce sont les ergs, sur lesquels poussent parfois quelques palmiers, signe que l’eau existe quelque part sous vos pieds. D’autres fois, vous vous trouverez confronté à des surfaces de couleur blanche : ce sont les chotts. Le Chott el Djerid, qui délimite une partie du désert tunisien est une immense mer de sel s’étendant à perte de vue.

Chott el djerid
Chott el Djerid ©Jaume Ollé / Wikipedia Commons

Un chott est une cuvette dans laquelle l’eau salée s’assèche et laisse de véritables croutes de sel. C’est là que se produisent la plupart des mirages. L’eau s’évapore constamment, et la forte salinité associée aux rayons du soleil crée des images trompeuses. Sitôt que les yeux cessent de fixer l’horizon, le mirage s’interrompt. Le désert est donc une immense étendue minérale où l’air est des plus purs. La nuit, abritez-vous dans un sac de couchage et observez les étoiles scintiller dans le ciel. Un spectacle à couper le souffle, car, dans le désert, la pollution lumineuse n’existe naturellement pas.

L’eau, les oueds et les oasis

Par endroits, le désert est traversé d’oueds, ces cours d’eaux éphémères. En cas de fortes pluies, ces grandes étendues de boue sèche peuvent charrier des trombes d’eau, rendre le terrain boueux et à éviter dans tous les cas. L’eau attire également les berbères, un peuple de nomades. Ils se constituent en villages autour de points d’eau. Ce sont les oasis, des espaces où un peu de culture est possible : palmiers-dattiers, ainsi que l’élevage et quelques activités touristiques. En Tunisie, il existe trois types d’oasis : les oasis maritimes, désertiques et montagnardes.

Tamerza
Tamerza ©Dennis Jarvis / Wikipédia Commons

La plupart sont situées dans les montagnes et servaient aux Romains de base de défense lorsqu’il s’agissait de parer aux assauts ennemis. Trois d’entre-elles sont situées dans les montagnes du Jebel el Nagueb : Chebika, Tamerza et Midès. Tamerza, l’une des plus connues, est située sur un ancien fort romain qui servait à protéger les frontières. A Midès, vous pourrez voir un vertigineux canyon, qui à lui seul, vaut largement le détour.

D’autres se trouvent en plein désert, comme celle de Ksar Ghilane, alimentée par une source d’eau chaude. Tozeur et Nafta sont également très connues. Ces oasis sont situées dans un climat aride et courent souvent le risque d’ensablement. Enfin, les pieds dans l’eau, les oasis maritimes valent également la visite. L’une des plus connues est celle de Djerba, mais d’autres sont tout aussi fameuses, comme celle de Gabès, qui s’étire paresseusement le long des côtes méditerranéennes.

Pas si désert que ça : rencontres et randonnées

Le désert est peuplé de serpents et de scorpions. Cependant, ils hibernent de novembre à avril, et ne vous embêteront pas si vous marchez chaussé, de jour et en respectant quelques autres règles d’usages que vos guides ne manqueront pas de vous rappeler. Il est possible d’effectuer des randonnées dans le désert. Vous serez alors guidés par des bédouins qui vous montreront comment les peuples nomades survivaient parmi ces grandes étendues désertiques. Ces sorties peuvent se faire en 4×4 ou, plus atypique, à dos de dromadaire. Ce type de randonnée est d’ailleurs appelé méharée et fait partie de la culture tunisienne berbère.

culture tunisienne
Randonnée avec des dromadaires ©hbieser / Pixabay

S’imprégner de l’histoire tunisienne avant d’y séjourner

L’histoire de la Tunisie a marqué tout le paysage et les coutumes tunisiennes. Découvrez les grandes heures de l’histoire de la Tunisie !

Au temps des Romains : Carthage

Au temps des Romains, seule Carthage attire tous les regards car elle bénéficie de sa position portuaire. La ville s’enrichit du commerce et est perçue comme une menace par les Romains, notamment lorsque les carthaginois s’emparent de la Sicile. Carthage est donc détruite et l’influence des Romains s’étend non seulement sur la ville, mais également sur toute l’Afrique du nord qui devient le grenier de Rome. De cette époque subsistent différents vestiges dont des villas romaines et les thermes, ainsi que d’autres bâtiments, visibles dans le site archéologique de Carthage.

La Tunisie arabo-musulmane

Après avoir appartenu aux vandales et aux byzantins, la Tunisie est intégrée au monde musulman au 7ème siècle. Le pays est alors un lieu de rayonnement culturel, militaire et spirituel, les trois domaines étant intimement mêlés. Kairouan se développe : la célèbre mosquée est bâtie et c’est de cette ville que sont parties les grandes expéditions du Djihâd. Datent également de cette époque la grande mosquée Zitouna et l’université attenante, à Tunis, sans compter l’apparition et le développement des villes. Enfin, la culture tunisienne se fait connaître dans l’Europe entière grâce à des intellectuels, dont Ibn Khaldoun, l’historien.

Statue Ibn Khaldoun
Statue d’Ibn Khaldoun ©M Dhifallah / Wikipédia Commons

En 1574, la Tunisie est annexée à l’Empire ottoman. Puis la Tunisie acquiert une autonomie certaine au 19ème siècle. Le pays subit de grandes mutations : l’esclavage est aboli, une constitution adoptée en 1861. Cependant, les graves crises financières l’obligent à déclarer faillite. Les pays européens se précipitent pour étendre leur territoire colonial.

Le protectorat français

Plus qu’un protectorat, la Tunisie devient une colonie française. Paris abuse en effet de ses pouvoirs et les rébellions tunisiennes sont réprimées sévèrement. Parmi ces indépendantistes figure Habib Bourguiba, secrétaire de Néo-Destour, parti militaire prônant l’indépendance tunisienne. Il est plusieurs fois emprisonné pour conspiration contre l’Etat. C’est Pierre Mendès-France qui, en 1954, apaise la situation en reconnaissant l’autonomie interne de la Tunisie. Le pays est définitivement indépendant en 1956 et son premier président est Habib Bourguiba.

La révolution du Jasmin

Depuis 1956, la Tunisie est un pays républicain. De par la culture tunisienne, son Président est nécessairement un homme de confession musulmane, suivant les lois édictées dans la constitution adoptée en 1959. Mais au fil des ans, une révolte gronde, notamment chez les jeunes diplômés qui ne trouvent pas de travail dans le pays. Entre décembre 2010 et janvier 2011, la jeunesse suivie par tout le pays, manifeste contre le président en poste depuis 1987 : Zine el-Abidine Ben Ali. Ce dernier sera obligé de fuir la Tunisie avec sa famille. Depuis cette révolution, la Tunisie tente de trouver sa place. Entre démocratie et envie de changement, le pays est en constante évolution !

Tunis
Tunis ©David Mark / Pixabay

La Tunisie : un pays accueillant à découvrir

La culture tunisienne saura vous charmer durant votre séjour. Découvrez d’ailleurs les visites incontournables à faire dans le pays ! De nombreuses villes vous dévoileront leurs joyaux, telles Kairouan et sa grande mosquée, Monastir et son Ribat fortifié ou encore Djerba et ses plages idylliques. Enfin, notre guide vous permettra de préparer votre séjour en Tunisie !

Annonce

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CADEAU DE BIENVENUE

CADEAU DE BIENVENUE


Merci de visiter mon site OKvoyage 👍
 

Pour te souhaiter la bienvenue, je t'offre mon eBook "36 astuces pour voyager moins cher" : un guide dans lequel j'ai réuni tous mes meilleurs conseils pour voyager sans te ruiner ! Tu recevras aussi chaque semaine, mes bons plans par email ...

 
Il suffit juste de me dire à quelle adresse je t'envoie tout ça …

MERCI. Vérifie ta boîte de réception ou ton répertoire d’indésirables pour confirmer ton adresse email.