Tunisie

Tunisie : entre mer et désert

Histoire

L’histoire de la Tunisie a marqué tout le paysage et les coutumes tunisiennes. Découvrez les grandes heures de l’histoire de la Tunisie.

Vestige de temple à Carthage

Au temps des Romains : Carthage

Au temps des Romains, seule Carthage attire tous les regards car elle bénéficie de sa position portuaire. La ville s’enrichit du commerce et est perçue comme une menace par les Romains, notamment lorsque les Cathaginois s’emparent de la Sicile. Carthage est donc détruite, et l’influence des Romains s’étend non seulement sur la ville, mais également sur toute l’Afrique du nord qui devient le grenier de Rome.

De cette époque subsistent différents vestiges dont des villas romaines et les thermes, ainsi que d’autres bâtiments moins bien conservés, visibles dans le site archéologique de Carthage.

La Tunisie arabo-musulmane

Après avoir appartenu aux Vandales et aux Byzantins, la Tunisie est intégrée au monde musulman au 7ème siècle. Le pays est alors un lieu de rayonnement culturel, militaire et spirituel, les trois domaines étant intimement mêlés.

Kairouan se développe : la célèbre mosquée est bâtie, et c’est de cette ville que sont parties les grandes expéditions du Djihâd. Datent également de cette époque la grande mosquée Zitouna et l’université attenante, à Tunis, sans compter l’apparition et le développement des villes. Enfin, des intellectuels se font connaître dans l’Europe entière, dont Ibn Khaldoun, l’historien.

En 1574, la Tunisie est annexée à l’Empire ottoman. La Tunisie acquiert une autonomie certaine au 19ème siècle. Le pays subit de grandes mutations : l’esclavage est aboli, une constitution adoptée en 1861. Cependant, les graves crises financières l’obligent à déclarer faillite. Les pays européens se précipitent pour étendre leur territoire colonial.

Statue du Président Bourguiba

Le protectorat français

Plus qu’un protectorat, la Tunisie devient une colonie française. Paris abuse en effet de ses pouvoirs, et les rébellions tunisiennes sont réprimées sévèrement. Parmi ces indépendantistes figure Habib Bourguiba, Secrétaire de Néo-Destour, parti militaire prônant l’indépendance tunisienne. Il est plusieurs fois emprisonné pour conspiration contre l’Etat.

C’est Pierre Mendès-France qui, en 1954, apaise la situation en reconnaissant l’autonomie interne de la Tunisie. La Tunisie est définitivement indépendante en 1956, et son premier président est Habib Bourguiba.

Il existe tout de même des points positifs à la présence française. Les moyens de transport, et notamment les infrastructures ferroviaires, se sont développés, de même que l’agriculture et l’industrie.

La Tunisie indépendante

Depuis 1956, la Tunisie est un pays républicain. Son Président est nécessairement un homme de confession musulmane, suivant les lois édictées dans la constitution adoptée en 1959.

Crédits photos :
© PHOTOS.COM / 2008 / Jupiterimages
© Sador Gharbi – Creative comons

Laissez un commentaire