INFO COVID-19 : la France enregistre 6 792 559 cas depuis la début de la pandémie de coronavirus, soit une progression de 1,6% en 15 jours. Consultez les restrictions d'accès aux frontières sur le site du ministère des Affaires étrangères.
Corse

Visiter la Corse : tous nos conseils avant de partir !

Visiter la Corse
La baie de Campomoro © Sébastien KOMARNICKI

Si vous rêvez de paysages somptueux, sans partir aux antipodes, visiter la Corse est une très bonne idée ! Que voir ? Que faire ? On vous dit tout !

Annonce

Plus proche de l’Italie que du continent français, la Corse est une région exceptionnelle. Dominée par le Monte Cinto, qui s’élève à 2 700 mètres d’altitude, c’est avant tout une terre de montagnes mystérieuses et imposantes. Dans les vallées, le maquis odorant et les rivières formant des bassins où il fait bon plonger vous en mettront plein les yeux. Et puis il y a les plages : bordées d’eaux translucides, elles n’ont rien à envier aux Caraïbes. De quoi faire un séjour balnéaire reposant dans un cadre sublime ! La découverte des nombreux villages perchés ne vous laissera pas non plus insensible : ici la vie est rythmée par les saisons et par l’histoire si particulière de cette île méditerranéenne hors du commun. Comment visiter la Corse ? Quels coins privilégier ? Voici notre guide complet pour un voyage réussi !

Pourquoi voyager en Corse ? 

Tout simplement parce que c’est magnifique ! Imaginez des montagnes aux roches rouges plonger dans une mer d’un bleu profond, des piscines naturelles où vous vous sentirez seul au monde, des villages aux ruelles sinueuses et aux placettes charmantes, des villes dynamiques, des fonds marins qui invitent à l’exploration… visiter la Corse c’est tout cela, mais bien plus encore ! 

Héritière d’une histoire mouvementée, marquée par les invasions successives et par un désir profond de protéger son patrimoine culturel, la Corse est unique et se mérite. Au détour des rues ou à la terrasse des cafés, vous entendrez une langue chantante et encore bien vivante, qui rappelle l’italien tout en étant différente. Prenez le temps de discuter, de vous intéresser, et les Corses vous accueilleront à bras ouverts ! 

Comme souvent, la convivialité passe par la gastronomie. Les spécialités locales, pleines de caractère, éveilleront à coup sûr vos papilles ! Fromages, charcuteries, fruits et légumes gorgés de soleil, huile d’olive, miel, vin produit sur place… la Corse offre un panel de saveurs aux multiples influences méditerranéennes. Vous trouverez de quoi vous régaler sur les étals colorés des marchés, mais aussi dans les nombreuses gargotes qui proposent une cuisine familiale sans chichis. 

Annonce
ville en Corse
Bonifacio © fannyes

Quelle est la meilleure période pour visiter la Corse ? 

La Corse bénéficie d’un climat méditerranéen, marqué par la présence de hautes montagnes. Ainsi, il peut y faire très chaud, mais aussi très froid ! Voici un tour d’horizon des différentes saisons pour vous aider à choisir vos dates de voyage :

L’été est la période idéale pour visiter la Corse si vous voulez être sûr d’avoir un temps splendide et de la chaleur. Si vous devez partir pendant les vacances scolaires, privilégiez le mois de juillet : les journées sont plus longues et l’affluence touristique est modérée. En août, les touristes arrivent en masse pour profiter des merveilles de l’île, ce qui peut être pesant, surtout si vous aimez la tranquillité. Septembre est également un mois peu fréquenté, mais des pluies violentes peuvent s’abattre sur la région. L’été est aussi la saison où les tarifs grimpent et cela concerne tous les postes de dépenses : transports pour vous y rendre ou sur place, nourriture et hébergement. 

PRATIQUE : consultez les tendances météo sur l’année pour savoir quand partir.

Les intersaisons sont parfaites pour pratiquer la randonnée. La chaleur est présente, mais très agréable, et vous éviterez les flots de touristes estivaux. Au printemps, les neiges d’altitude sont encore bien présentes, mais le maquis des basses vallées est en fleur, ce qui offre des panoramas exceptionnels. L’automne, les forêts de l’intérieur des terres se parent de couleurs chatoyantes et la mer, ayant chauffé tout l’été, est encore très bonne avec des températures au-dessus des 20° en octobre. L’hiver est la saison la moins favorable pour visiter la Corse. Les neiges sont abondantes sur toutes les hauteurs : beaucoup de routes sont fermées, ainsi que la majorité des sentiers de randonnée. De plus, le vent peut être glacial.

plage en Corse
Plage de Palombaggia © pkazmierczak

Comment aller en Corse depuis la France ?

Distante de plus de 160 km des côtes françaises, la Corse n’est accessible que par avion ou par bateau. Chacune des solutions ayant ses avantages et inconvénients. Si vous vivez dans la partie nord de la France, l’avion reste la solution la plus rapide et la plus simple. Vous pouvez par exemple trouver un vol pas cher Paris Ajaccio ou Paris Bastia. La Corse compte deux autres aéroports : celui de Calvi, idéal si vous souhaitez visiter la Balagne, ainsi que celui de Figari, tout au sud de l’île. Sur le continent, de nombreuses villes desservent désormais l’île de Beauté, avec souvent plusieurs vols quotidiens.

C’est le cas de Lyon, Toulouse, Nantes, ou encore Marseille. L’inconvénient majeur de prendre l’avion pour visiter la Corse est de devoir louer un véhicule sur place. L’été, les tarifs sont élevés et les disponibilités limitées. Mieux vaut donc s’y prendre longtemps à l’avance pour réserver. Autre inconvénient : si vous souhaitez camper sur place, un seul bagage en soute risque d’être un peu juste pour emmener tout le matériel nécessaire.

Annonce

Si votre budget est restreint ou si vous habitez non loin de Marseille, Toulon ou Nice, prendre le bateau est une bonne option. Plusieurs ferries journaliers desservent les ports de Bastia, Porto-Vecchio, l’Île-Rousse, Ajaccio et Propriano. À vous de choisir la ville d’arrivée en fonction de votre lieu de villégiature. Pour un trajet en journée, le temps de traversée est d’en moyenne 6h. Si vous préférez voyager la nuit, le voyage durera environ 11h, en fonction de vos lieux de départ et d’arrivée. Sur tous les bateaux, vous pourrez réserver une couchette, manger au restaurant et emmener votre propre véhicule.

Comment se déplacer sur l’île ?

Pour circuler et visiter la Corse, la voiture est l’option idéale. Comme dans toutes les régions montagneuses, les déplacements sont davantage comptés en termes de temps qu’en termes de kilomètres. En effet, la Corse est majoritairement composée de petites routes sinueuses, et il n’est pas rare de ne pouvoir passer qu’à une voiture en pleine montagne. Les animaux qui traversent peuvent également ralentir de manière significative vos trajets !

Si vous n’avez pas de voiture, le réseau ferroviaire est assez étendu pour pouvoir vous déplacer d’une ville à une autre, tout comme les autocars. Cela peut être grandement suffisant si vous vous rendez en Corse pour faire une grande randonnée comme le GR20 ou si vous souhaitez rester dans des endroits desservis par les transports en commun. Par contre, vous ne pourrez pas visiter l’île hors des sentiers battus, ni même vous rendre dans les villages. Pour les voyageurs en camping-car ou en van, sachez que le camping sauvage est strictement interdit (et contrôlé) en Corse. Vous serez donc dans l’obligation d’aller dans un camping pour y passer la nuit. Cela dit, les emplacements à l’intérieur des terres sont souvent situés dans des endroits magnifiques !

route en Corse
Route avec vue © creativenature.nl

Quel budget prévoir pour le séjour ? 

Comme on peut s’en douter, visiter la Corse a un certain coût. Pour un habitant de l’île, la vie est en moyenne 4% plus chère que sur le continent. Pour les touristes, cette différence est encore plus importante, surtout en été. En effet, ce secteur d’activité est la principale source de revenus de la Corse et la saison dure finalement peu de temps. D’une manière générale, si vous voulez réduire vos dépenses il vaut mieux vous rendre en Corse avec votre propre véhicule, dormir en camping et, surtout, vous éloigner des côtes. Voici des fourchettes de budgets, à adapter en fonction de votre situation familiale et de la période pendant laquelle vous vous rendez sur l’île :

  • Entre 30 et 40 € par jour et par personne, vous pourrez voyager en mode routard. Cela induit que vous dormiez en camping et que vous fassiez vos propres repas en faisant les courses au supermarché. Avec ce budget, les activités payantes ne seront pas possibles, mais la Corse a de splendides richesses gratuites à découvrir !
  • Entre 50 et 60€ par jour et par personne, vous serez déjà plus à l’aise. C’est le budget moyen à prévoir si vous voyagez à plusieurs, entre amis ou en famille, pour louer un logement, vous faire quelques restos et ramener des douceurs dans vos valises. 
  • Votre budget est supérieur ? Vous pourrez alors vraiment vous faire plaisir ! Plongée, parapente, restaurants en bord de plage, location avec vue sur mer… tout est permis.

Que manger et boire en Corse ?

Visiter la Corse c’est aussi faire l’expérience de sa cuisine, et aucun doute, les Corses sont des gourmets ! L’île compte en effet de nombreuses spécialités culinaires, toutes délicieuses, dont voici les principales :

  • Réputée, la charcuterie est à tomber : coppa, lonzu, figatellu, prisuttu… les amateurs pourront se régaler ! Vous trouverez également d’excellents saucissons faits à base de viande de sanglier ou d’âne.
  • Autre délice, le fromage. Du plus doux au plus odorant (c’est le cas de le dire !), les fromages corses sont principalement élaborés à partir de lait de chèvre ou de brebis. C’est le cas du célèbre bruccio, que l’on retrouve dans plusieurs plats. 
  • Tout comme dans l’Italie voisine, les pâtes ont une place de choix sur la carte des restaurants corses. Raviolis et cannellonis sont souvent fourrés au bruccio, un pur délice !
  • Même en été, la soupe est souvent servie en entrée. Déclinée sous de multiples formes, elle ravira les végétariens.
  • Pour les becs sucrés, goûtez absolument le fiadone, un gâteau moelleux au citron, et les canistrelli, des biscuits secs.

Côté boissons, vous en trouverez pour tous les goûts et produites sur place : vin, bière (testez la Pietra, aromatisée à la châtaigne), eau gazeuse, jus de fruits, etc.

Quelle partie de l’île faut-il privilégier pour dormir  ?

Tout dépendra du temps dont vous disposez et de ce que vous voulez faire. Pour avoir un aperçu complet de l’île, prévoyez de visiter la Corse pendant au minimum trois semaines à un mois. Les temps de trajet entre deux villes étant assez long, l’idéal est de se poser à trois endroits différents et de visiter en étoile. Voici une idée d’itinéraire :

  • une semaine à Calvi pour vous balader dans le nord, 
  • puis une deuxième semaine à Corte pour découvrir l’intérieur des terres,
  • enfin, la dernière semaine à Bonifacio pour explorer le sud de l’île.

Si vous restez moins longtemps, le mieux est de choisir une région et d’y loger dans un endroit central. Par exemple, si vous souhaitez visiter la Balagne pendant une semaine ou dix jours, prenez une location ou un camping à Île-Rousse, cela vous permettra de voir tous les alentours, mais aussi de profiter de la plage.

Calvi
Vue depuis la citadelle de Calvi © zicksvift

Quels sont les monuments et curiosités à voir en Corse ? 

Disséminées aux quatre coins de l’île, les villes corses offrent des expériences et des panoramas bien différents les uns des autres. Ne manquez pas entre autres :

  • Ajaccio : ville natale de Napoléon Bonaparte, la cité entière célèbre celui qui deviendra empereur. Après avoir visité le musée situé dans sa maison natale, rendez-vous au marché, connu pour ses couleurs et ses odeurs typiques.
  • Bonifacio est un enchantement pour les amateurs de photographie. Posée sur une haute falaise de calcaire, la ville est absolument splendide.
  • Calvi mérite également le voyage : dans la partie haute se trouve la citadelle, longtemps célébrée par le chanteur Jacques Higelin. Celle-ci surplombe une baie magnifique, bordée de pins et d’eucalyptus. 
  • Bastia s’étend autour de son Vieux-Port, où il fait bon se promener avant d’explorer la vieille ville et de s’attabler à la terrasse d’un bon restaurant.
  • Corte est plus austère : résolument montagnarde, puisque située au centre de l’île, la cité possède un caractère unique. En dehors des vacances scolaires, elle est animée par la vie étudiante, car elle abrite les différentes universités corses.
  • L’Île-Rousse est une étape idéale pour se poser. Son charmant centre-ville est prolongé par trois plages de sable fin.
île Rousse
L’île Rousse © urtaca2b

Quelles sont les balades et activités à faire sur l’île ? 

Visiter la Corse c’est aussi découvrir un patrimoine naturel de toute beauté. En fonction de vos envies, de nombreuses activités sont proposées :

  • Au bord de la mer, les activités nautiques sont reines : plongée avec des bouteilles, snorkeling, paddle, planche à voile, kite surf… il y a de quoi faire ! Les agences, souvent installées sur les plages, proposent du matériel à la location, sans réservation préalable.
  • Côté montagne, chaussez vos baskets et partez à l’aventure ! Avec des reliefs acérés, la Corse est un superbe terrain de jeu pour les amateurs de randonnée, de canyoning ou encore de via ferrata. Le parcours de randonnée le plus célèbre est le GR20, qui traverse l’île du nord au sud. Mais les sentiers Mare a Mare et Mare e Monti sont tout aussi beaux.
  • Pour les amoureux des sports aériens, le parapente est bien développé sur l’île, surtout en Balagne où vous pourrez voler entre terre et mer.

Avec ses paysages très divers, la Corse regorge de lieux spectaculaires où vous en prendrez plein la vue :

  • La côte ouest, la plus sauvage, mérite un road trip sur plusieurs jours.
  • Le désert des Agriates se découvre en suivant le sentier des Douaniers, ou en participant à une excursion au départ de Saint-Florent.
  • Le Cap Corse n’est pas sans rappeler la Bretagne, avec ses roches qui se jettent dans la mer.
  • Les îles Lavezzi et les îles Sanguinaires forment un vrai paysage de carte postale avec leurs blocs de granit comme posés sur la mer.
  • La réserve de Scandola se découvre en bateau, au départ de Porto. Vous découvrirez l’un des plus beaux coins de la Corse, protégé et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.
  • Les calanques de Piana sont également sublimes et la route qui y mène offre un décor à couper le souffle.
  • La vallée de la Restonica, au centre de l’île, est le paradis des amateurs de marche. L’une des plus belles balades est celle qui mène au lac Melo, situé à 1 700 mètres d’altitude.
Les calanques de Piana
Les calanques de Piana © panosud360

Informations pratiques

Enfin, voici quelques infos supplémentaires pour organiser votre séjour :

  • Même en plein été, pensez à prendre des vêtements chauds, surtout si vous passez du temps en montagne. Une fois le soleil couché, le thermomètre peut descendre de façon spectaculaire.
  • On n’y pense pas forcément, mais il est possible de faire du camping à la ferme en Corse. Une manière agréable de rencontrer les locaux, tout en étant dans la nature.
  • L’été, le réseau de téléphonie mobile est vite saturé sur la côte. À l’intérieur des terres, il est même rare d’avoir un signal. Parfait pour faire une détox digitale pendant vos vacances !

Vous êtes déjà conquis ? Visiter la Corse vous laissera un souvenir impérissable. D’autant qu’en dehors des sentiers battus, il est possible de découvrir l’île autrement. Les gourmands, quant à eux, pourront faire un voyage sur le thème des spécialités locales… Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à nous faire part de vos réflexions dans les commentaires !

Annonce

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.