Grèce

Visiter la Grèce : tout ce que vous devez savoir avant votre voyage

parthenon Grèce
Le Parthenon ©timeflies1955 / Pixabay

S’il est un pays connu de tous, c’est bien la Grèce… Et pourtant ! Ce pays riche d’une histoire millénaire ne cesse de surprendre ceux qui le découvre le temps des vacances.

Visiter la Grèce, c’est entrer dans un pays magique, ensorcelé pour des millénaires par les dieux grecs. En parcourant ce guide, découvrez toutes nos infos pratiques pour préparer au mieux votre séjour. Suivez-nous, à la découverte de ce pays béni des dieux !

Parcourez des paysages enchanteurs

Au-delà de l’héritage culturel, la Grèce est aussi une mosaïque de paysages bien distincts. Sur le continent, les Météores offrent des paysages sauvages, reculés, peuplés par des moines dont les monastères sont souvent juchés sur des pitons. Au sud, ce sont les îles qui enchantent les visiteurs : les Cyclades, par exemple. Des îles d’une extrême beauté, avec notamment Mykonos, le véritable rendez-vous de tous les amateurs de fêtes. Un peu plus loin, les îles Ioniennes montrent un aspect naturel et sauvage, propice à la rêverie. Enfin, l’authenticité de la Crète laisse rarement indifférent. Cette immense île de la Méditerranée connaît un succès grandissant, tant pour ses magnifiques plages dorées que pour son patrimoine naturel et antique.

Crète
La Crète ©darkeyed / Pixabay

La Grèce est également un régal pour les sens. Ses couleurs bleues et blanches, si typiques des villages grecs ; les odeurs des pins et des oliviers qu’on respire à pleins poumons lors d’une balade dans l’arrière-pays ; et que dire des plaisirs de la table dont la moussaka, l’huile d’olive ou le yaourt grec sont les symboles ? Tous ces produits sont à déguster dans les tavernes, loin des restaurants à touristes. Enfin, la Grèce est loin d’être renfermée sur son passé. Membre de l’Union européenne, c’est un pays moderne à part entière. Il n’y a qu’à voir Athènes, cette immense cité cosmopolite, à la fois fière de son passé antique (et notamment de l’Acropole), mais aussi fière de ses centres de shopping et de son réseau de transports en commun parfaitement bien développé.

Si vous n’avez pas encore choisi votre itinéraire, aidez-vous de notre article :
Où aller en Grèce selon vos envies ?

Quand partir en Grèce ?

La Grèce est un pays baigné de soleil une grande partie de l’année, ce qui explique son attractivité pour les touristes friands de plages et de farniente. Pour ceux-là, l’été est une période idéale avec des pics de mercure à presque 40°C ! Le repos et la baignade sont alors obligatoires, d’autant que l’eau de la mer Egée affiche des températures bien souvent supérieures à 25°C. Néanmoins, dans les terres et au cœur des villes, l’atmosphère peut alors être vite étouffante.

plage en Grèce
Une plage en Grèce ©Kookay / Pixabay

Les aficionados du tourisme culturel préféreront donc les saisons intermédiaires d’automne et de printemps. Les températures oscillent alors entre 20 et 25°C, la fourchette idéale pour flâner dans les ruines antiques moins fréquentées qu’en été et apprécier toute l’histoire de ce pays millénaire.

L’hiver est assez doux, mais peut parfois se montrer pluvieux. Par ailleurs, de nombreux sites touristiques ferment alors leurs portes, ce qui réduit considérablement les activités. Cependant, cette période voit l’affluence touristique diminuer drastiquement et les prix avec elle. Pour un compromis idéal et à ceux qui le peuvent, on recommande de visiter la Grèce pendant les mois de septembre ou de mai, qui bénéficient d’un climat très favorable à la baignade et d’une affluence modérée sur les divers sites d’intérêt.

Quel budget prévoir pendant votre séjour ?

Si l’on exclut la période estivale, pendant laquelle les prix s’envolent notamment dans les îles et autour des sites antiques, visiter la Grèce est accessible à toutes les bourses. Seuls les hébergements pratiquent des tarifs plus importants qu’en France. Même un couple de backpackers devra compter une cinquantaine d’euros pour une nuitée, hormis dans les auberges de jeunesse cheap, présentes uniquement dans les grandes villes. Les hôtels les plus chers se situent sur les îles dédiées à la fête, comme Mykonos par exemple.

visiter la Grèce
Mykonos ©Herbert Aust / Pixabay

Côté restauration, les prix sont assez avantageux. On mange très bien pour 10 euros et un dîner composé de trois plats ne coûtera que rarement plus de 15 euros, sauf dans les restaurants haut de gamme et les palaces bien sûr. Si vous choisissez de vous sustenter par vos propres moyens, sachez que les produits en supermarché sont encore plus accessibles. Les transports en commun sont également très bon marché. Comptez en moyenne 1,5 euro pour un ticket de bus et 0,8 centime du kilomètre en taxi. Évitez les voitures de location car l’essence est environ 25% plus chère qu’en France. Enfin, les activités et le shopping sont tout aussi abordables hormis quelques sites comme l’Acropole, dont l’entrée coûte 20 euros en tarif plein.

Comment aller en Grèce ?

EN AVION • La plupart des touristes qui souhaitent visiter la Grèce optent pour la voie des airs. C’est la solution la plus rapide et la moins chère d’entre toutes. L’aéroport international d’Athènes, Eleftherios Venizelos, est un véritable nœud aérien qui redistribue les passagers vers les nombreuses îles du pays. Comptez entre 120 et 200 euros pour un Paris-Athènes, long de 3 heures environ, en fonction de la saison et de la compagnie choisies.

EN VOITURE OU TRAIN • Les amateurs de paysages splendides et de voyages au long cours pourront choisir d’atteindre la Grèce par voie terrestre. En voiture, le trajet est tout de même très fatigant, on recommande donc plutôt le train. Depuis Paris, la solution la plus simple consiste à prendre un train de nuit pour Bologne en Italie et enchaîner avec une correspondance jusqu’à Bari. Vous pourrez ensuite emprunter le ferry qui vous mènera directement jusqu’à la cité de Patras dans le Péloponnèse. De là, un train vous conduira à Athènes en moins de 5 heures. Ce beau voyage de seulement 2 jours est facilité par l’appartenance de la Grèce au réseau Inter-Rail, qui permet à ceux qui bénéficient du pass de se déplacer de manière illimitée dans le pays pendant une période de 5, 10 ou 15 jours.

Comment se déplacer sur place ?

Une fois arrivés à Athènes, beaucoup de touristes souhaitent rejoindre les différentes îles qui parsèment le territoire grec. L’avion est alors le moyen de transport le plus pratique. Un vol intérieur pour Mykonos par exemple coûtera entre 70 et 100 euros en passant par une des compagnies nationales, dont Olympic Airlines et Aegean Airlines sont les plus reconnues. Vous pouvez aussi choisir de profiter du réseau ferroviaire, certes limité, qui relient les grands centres urbains. Il existe trois lignes principales : Athènes-Péloponnèse, Athènes-Thessalonique et Thessalonique-Florina. Une fois les côtes atteintes, il vous faudra emprunter les ferries, relativement bons marchés tant que l’on ne dispose pas d’un véhicule à embarquer.

Grèce Santorin
Santorin ©neufal54 / Pixabay

Visiter la Grèce peut aussi se faire par l’intermédiaire du réseau de bus local, très utilisé par les grecs eux-mêmes. Il permet d’atteindre certains villages de l’arrière-pays et affiche des prix tout à fait corrects. Comptez en moyenne 9 euros pour 100 km. L’auto-stop est efficace et même assez courant en Grèce. Si vous marchez sur une petite route de campagne, il n’est pas rare de voir les automobilistes s’arrêter pour vous proposer de monter. Cette solution a le mérite de l’immersion et est plus sûr que la location de voiture qui, en plus d’être assez chère (de la location proprement dite au carburant), est parfois l’occasion pour les malhonnêtes d’arnaquer le touriste naïf.

Où dormir en Grèce ?

Nous l’avons dit, le prix des hébergements grecs est relativement cher, surtout à la belle saison. Pour bénéficier de prix attractifs, il est indispensable de réserver à l’avance. Votre mot d’ordre doit donc être : planification ! Surtout si vous envisager de vous déplacer souvent. Dans la ville d’Athènes, les amateurs de vie nocturne endiablée choisiront le quartier de Psiri au cœur de la cité. Ceux qui recherchent plus de calme préféreront le quartier huppé de Kolonaki.

Sur l’île de Mykonos, les prix peuvent être plus élevés encore ! Mais vous trouverez aussi des hébergements abordables. Autre destination phare, Corfou jouit d’un excellent réseau hôtelier, notamment dans la vieille ville. Si vous souhaitez visiter la Grèce autrement et recherchez le calme de la montagne, laissez-vous tenter par le village de Markades à une dizaine de km et louez-y un appartement. Pour le même prix, vous jouirez de 100 mètres carrés à quelques kilomètres de plages paradisiaques !

Quels sont les monuments et curiosités à voir en Grèce ?

Si beaucoup de touristes choisissent de visiter la Grèce, ce n’est pas seulement pour sa géographie diverse ou ses plages dorées. Les monuments antiques parsemés sur l’ensemble de son territoire sont si nombreux qu’il est difficile de tous les répertorier. Rien qu’à Athènes, il existe une myriade de sites d’exception dont l’Acropole est sûrement le plus couru. Mais on peut également y visiter l’Agora, le Parthénon ou le temple d’Athéna, fiers vestiges de l’âge d’or de Périclès. À quelques encablures de la capitale, le temple de Poséidon dans l’Attique vaut également le détour.

Approfondissez votre visite d’Athènes en lisant notre article :
Athènes : 7 choses à voir absolument dans la capitale de la Grèce

Un peu plus loin, dans le Péloponnèse, le mont Olympe est un passage obligé pour les amateurs de légendes grecques et de leurs histoires fabuleuses. Ici, la nature préservée constitue l’écrin parfait du berceau de la civilisation hellène et sera une excursion idéale pour mêler les joies de la randonnée sauvage à celles du tourisme culturel.

mont olympe
Le Mont Olympe ©Giorgos Kollias / Wikipédia Commons

La ville de Mycènes est tout aussi importante pour comprendre l’extension de la culture grecque. Point d’impulsion de la civilisation mycénienne, on y trouve de nombreux monuments d’importance comme la Porte des Lionnes ou l’enceinte Cyclopéenne. Enfin, l’île de Crète constitue en elle-même un site archéologique complet, sur laquelle il est difficile de se promener sans tomber sur un lieu chargé d’histoire. À Knossos, vous marcherez dans les pas du roi Minos et pourrez même en poussant un peu plus au Sud, visiter le palais de Phaistos et vous enfoncer toujours plus dans les légendes fondatrices de la première civilisation européenne d’importance.

A lire aussi :
Que voir en Grèce ? Les 5 destinations incontournables

Quels souvenirs rapporter de Grèce ?

Durant votre séjour, vous serez tentés de ramener un souvenir du pays. Autant emporter avec vous un produit local, à faire découvrir à votre entourage ! Voici donc quelques idées de souvenirs :

L’huile d’olive

La Grèce possède de très nombreux oliviers. Aussi, beaucoup de produits sont faits à partir de ce fruit. Vous trouverez donc beaucoup d’huile d’olive, mais aussi du savon et des crèmes de beauté. De quoi faire plaisir à tout votre entourage féminin.

Les bijoux

À Athènes, vous trouverez de nombreuses bijouteries proposant des pendentifs inspirés des statuettes antiques, et notamment des rhytons, ces têtes de taureaux noirs aux cornes d’or. Vous aurez aussi l’occasion de découvrir de nombreux artisans créant des bijoux très colorés.

Le cuir

Il existe énormément d’objets en cuir en Grèce : les ceintures, bien sûr, mais aussi et surtout des sandales. Beaucoup d’entre-elles sont d’ailleurs encore fabriquées artisanalement et vendues dans de nombreux magasins.

Les souvenirs antiques

L’Antiquité a inspiré de nombreux fabriquant de souvenirs et ces boutiques sont donc légion. Vous trouverez donc de nombreux objets réalisés avec plus ou moins de bon goût et reproduisant soit l’Acropole, soit des statuettes antiques…

coucher de soleil à Santorin
Le meilleur souvenir ? Un coucher de soleil à Santorin ©donvil / Pixabay

Que manger et boire en Grèce ?

Vous vous en rendrez compte tout au long de votre séjour : la nourriture typique grecque est excellente. Vous aurez à tous les coups envie d’en rapporter dans vos valises, voire d’en grignoter dans l’avion ! De Crète, vous pourrez ramener des tacos à manger avec de la fêta, le fameux fromage grec. Le miel est également produit en grande quantité en Crète, donc n’hésitez pas à en ramener pour passer les hivers et vous mettre ainsi au célèbre régime crétois. S’il vous reste un peu de place, rapportez de l’Ouzo (équivalent du raki turc et crétois), une bouteille d’eau-de-vie à l’anis que vous pourrez déguster en montrant vos photos à vos amis !

Infos pratiques

Pour préparer votre voyage en Grèce, découvrez toutes nos infos pratiques :

  • Formalités : Vous n’aurez besoin que d’une carte d’identité valide ou d’un passeport pour visiter la Grèce, si vous êtes européen.
  • Décalage horaire : Il existe un décalage d’une heure entre Paris et la Grèce. Ainsi, lorsqu’il est 15h à Paris, il est 16h à Athènes ou Héraklion.
  • Santé : Aucun vaccin obligatoire, mais soyez à jour par précaution. Vous pouvez vous procurer une carte européenne de sécurité sociale avant votre départ.
  • Office de tourisme : Le site officiel de l’office de tourisme grec vous donnera des informations complémentaires sur le pays.
  • Sites à découvrir : Idée de circuit en Grèce sur Carnets-voyage.com

Découvrez la civilisation grecque… de maintenant et d’autrefois !

Il est certain que visiter la Grèce vous fera voyager dans le temps. Êtes-vous plutôt attiré par son histoire riche ou ses plages immaculées ? Dites-nous tout dans les commentaires !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.