Amateurs de vieilles pierres historiques ou de culture chrétienne… vous trouverez de quoi satisfaire votre curiosité dans la capitale italienne !

Rome est sans doute l’une des plus belles villes au monde, une cité rêvée pour vivre la Dolce Vita. Entre la splendeur de ses vieilles pierres et la vie trépidante des romains, le voyageur est souvent déconcerté mais toujours sous le charme. Découvrez toutes nos informations pratiques avant de partir visiter Rome pendant vos vacances !

Visiter Rome, la « ville musée »

La glorieuse histoire romaine est à chaque coin de rue de cette ville fondée il y a plus de 2800 ans ! Édifices antiques, médiévaux, renaissants et baroques sont visibles partout et le plus souvent conservés dans un état surprenant. Rome est le lieu idéal pour une visite culturelle qui vous plonge dans les grandes dates de l’histoire de l’humanité !

Vatican Rome
Vatican ©Caleb Miller / Unsplash

Que vous partiez pour une semaine ou seulement un week-end, vous ne manquerez pas la place Saint Pierre de Rome et sa célèbre Basilique, véritable prouesse architecturale. Le Vatican est un passage obligé, car c’est ici que vous pourrez admirer l’un des chefs d’œuvres majeurs de l’histoire de l’art : la Chapelle Sixtine, peinte par Michel-Ange, Le Pérugin et Botticelli ! Le Colisée ou la Villa Médicis sont d’autres lieux incontournables de la ville.

Sortir à Rome

Rome a su évoluer au gré des époques, sans changements brutaux. On peut suivre le fil de l’histoire en se baladant, sans rien manquer d’une époque. Sortir à Rome est l’occasion d’une expérience sensorielle unique. Ainsi, la langue italienne saura vous louer les beautés de la ville. Vous vous régalerez forcément des spécialités culinaires romaines dans l’un des innombrables restaurants de Rome. Enfin, sachez que les bars et autres lieux festifs jouissent d’une ambiance à la hauteur de l’exubérance des Romains !

Quel est le meilleur moment de l’année pour visiter Rome ?

La capitale italienne jouit d’une position géographique favorable qui lui permet d’accueillir ses visiteurs sous le soleil une grande partie de l’année. D’avril à novembre, les touristes profitent de la Dolce Vita sous les auspices cléments de l’astre bienveillant. En pleine saison touristique, les mois des juillet et août affichent parfois des températures records… allergiques aux grosses chaleurs s’abstenir ! Quant à la pluie, elle est généralement assez importante en novembre tandis que la période relativement froide s’étend de décembre à mars.

Rome de nuit
Rue de Rome ©Djedj / Pixabay

Beaucoup choisissent de visiter Rome pour des motifs religieux. Si vous souhaitez éviter la foule, oubliez les périodes de fêtes catholiques. Pendant la Semaine Sainte, les pèlerins affluent du monde entier pour écouter le pape prononcer sa bénédiction le dimanche de Pâques. Noël, la période du carnaval et le marathon attirent également un public nombreux. Ces événements font largement monter les tarifs de l’hébergement qui deviennent alors comparables à ceux de la très haute saison des mois d’été. Pour un voyage plus serein, privilégiez donc la mi-saison. Printemps et automne ont en plus l’avantage de présenter un climat tempéré, parfait pour flâner dans les rues de l’antique cité.

Quel budget prévoir pendant votre séjour ?

On ne vous le cachera pas, Rome est une destination assez chère en Europe, particulièrement pendant les périodes de grande affluence. Visiter Rome pendant les fêtes demande une organisation très proactive pour réserver un hébergement et les tarifs sont à la mesure de la demande ! De manière générale, les hôtels sont assez chers mais leur prix varie énormément en fonction de la saison. Par ailleurs, vous pourrez vous loger à moindres frais dans les auberges de jeunesse qui parsèment la ville. Les restaurants, très nombreux, affichent également des prix assez élevés. Comptez 15 euros pour un repas élémentaire et environ 55 euros pour un restaurant de moyenne gamme pour deux personnes.

visiter Rome le jour
Rome ©Claudio Hirschberger / Unsplash

Côté transport, le ticket de métro coûte 1,5 euros et vous pouvez choisir d’acheter un pass illimité au mois qui vous coûtera environ 35 euros. La bière importée est l’une des plus chères d’Europe. Mais pourquoi ne pas plutôt vous orienter vers la production viticole locale, si riche et plus abordable pourvu que l’on ne manifeste pas d’envie grandioses ? La visite des monuments peut également impacter fortement le budget. Nous conseillons de prendre le Roma Pass qui permet de visiter deux sites gratuitement par jour et de profiter de tarifs préférentiels sur les autres. Il inclut en plus les voyages illimités en transports en commun.

Comment aller à Rome depuis la France ?

La ville de Rome comporte deux aéroports, Fiumicino et Ciampino, par qui transitent la plupart des voyageurs. Avec l’avènement des compagnies low-cost, les tarifs sont extrêmement intéressants, surtout en basse saison. Comptez entre 50 et 100 euros depuis Paris mais vous pouvez également partir de plusieurs villes de France comme Beauvais, Bordeaux, Nantes, Toulouse ou Nice et bien d’autres. Malgré la fermeture de la mythique ligne dite du Palatino, il est toujours possible de voyager en train pour atteindre Rome. Il vous faudra néanmoins patienter 12h30 depuis Paris et les tarifs varient allègrement en fonction des saisons. Ils sont parfois très intéressants avec un aller simple à moins de 40 euros en passant par Zurich par exemple.

Les compagnies de bus internationales comme Eurolines desservent également la capitale du Latium. Cependant, le trajet vous paraîtra sûrement très long, coincé 25 heures dans un bus où l’espace manque. D’autant que le tarif pour un aller simple tourne autour de 100 euros, une affaire médiocre donc. Les aventuriers de la route ou ceux qui préfèrent garder leur autonomie choisiront plutôt la voiture. Avec 1400 km à parcourir depuis Paris, vous aurez largement le temps de rêver à votre destination !

Comment se déplacer dans la capitale italienne ?

Sachez tout d’abord que le centre historique est majoritairement piéton ou accessible à certains véhicules dûment autorisés. On vous déconseille chaudement de prendre votre propre véhicule dans ce labyrinthe qu’est Rome. Le trafic est dense et la conduite très méditerranéenne ! Optez plutôt pour le bus qui jouit d’un réseau de 350 lignes couvrant l’ensemble de la capitale. Visiter Rome peut aussi se faire en taxi. Une course moyenne en centre ville vous coûtera entre 6 et 15 euros, tandis qu’un transfert depuis l’aéroport de Fiumicino s’évalue à 48 euros, 30 depuis Ciampino.

Se déplacer à Rome
©Anastasia Dav / Pexels

Le réseau de métro est l’un des plus petits d’Europe. Il ne comporte que deux lignes plus une troisième en cours de construction. Ce manque est largement comblé par les bus et le tramway qui circulent entre 5h30 et minuit et sont remplacés par des lignes nocturnes spécifiques, signalées en noir sur les plans de transport. Tous les transports en commun internes à la ville sont accessibles avec un ticket à 1,5 euros. Notez bien qu’il est valide 100 minutes sur les lignes de bus, mais ne sera valable que pour un trajet dans les métros et trams. Pensez aux différents forfaits proposés, le Roma Pass déjà cité, le Roma 72h pour 18 euros ou encore le CIS qui vous coûtera 24 euros pour une semaine. Évitez la resquille car les contrôles sont fréquents et l’amende salée…

Que manger et boire dans la ville de Rome ?

On ne saurait trop vous recommander l’une des innombrables pizzerias de la ville. Avec sa préparation typique et sa pâte généreuse, vous en aurez pour votre argent. Si vous préférez vous fondre dans la culture populaire, poussez la porte d’une trattoria. On vous y servira une cuisine simple mais savoureuse, à base de produits traditionnels que les Romains aiment partager entre amis. Goûtez notamment les Spaghetti alla Griscia, les Ravioli all’Armando ou les Fettuccine con rigaglie di pollo.

Pizza italienne
Pizza italienne ©Andy Kuzma / Pexels

Prenez également le temps de vous poser dans l’un des innombrables petits bars de la ville où l’on vous sert tout ce que la production viticole italienne a de meilleur. Accompagné du désormais célèbre « aperitivo » à l’italienne qui comporte souvent une multitude de petites choses à grignoter comme des olives, de la charcuterie ou encore des fromages locaux, vous dégusterez un Chianti, un Brunello ou un Monteraponi. Et les plus experts sauront reconnaître les productions plus locales parmi lesquelles le Piglio, un rouge pétillant étonnant ou le Canellino di Frascati, sucré à souhait qui sauront ravir leurs papilles. Ce dernier accompagnera parfaitement les desserts les plus gourmands de la capitale. Ne manquez surtout pas l’occasion de vous rafraîchir avec une véritable glace à l’italienne !

Quel quartier de Rome choisir pour réserver son logement ?

Si tous les chemins mènent à Rome, c’est qu’il est de multiples façons d’envisager une visite sur place. Dans le centre historique, vous serez au cœur de la vie trépidante de la cité. A proximité du Colisée ou de la fontaine de Trévi, vous bénéficierez de tous les services au pied de votre porte. Trattorias, bars, lieux culturels, tout est là mais l’afflux permanent de touristes peut vite devenir fatigant et les coûts d’hébergement sont prohibitifs en pleine saison. Le Trastevere offre un bon compromis. Véritable petit village dans la ville, son architecture procure une sensation de dépaysement total et les multiples échoppes qui y ont élu domicile poussent à flâner doucement au travers des rues médiévales. Attention tout de même au week-end, beaucoup viennent y faire la fête, parfois tardivement.

Les quartier Borgo et Prati se situent à proximité du Vatican. Parfaits pour les touristes adeptes des visites spirituelles, ces quartiers sont assez calmes, trop pour certains, qui regrettent le manque de restaurants, notamment dans le Prati. Assez huppé, les hébergements peuvent y être chers, surtout lorsque l’on se rapproche du Colisée. Les petits budgets préféreront le quartier de Termini. C’est ici que vous trouverez les logements les moins chers de Rome. A proximité de la gare, vous trouverez, en plus, nombre de transports en commun à votre disposition.

Quelles sont les visites culturelles à faire à Rome ?

Rome, la ville éternelle, est une ville complexe, où de nombreux monuments à visiter s’offrent aux touristes : de l’époque antique à la Renaissance italienne, découvrez un patrimoine inestimable, berceau de notre civilisation.

Le Vatican

Le Vatican est un véritable complexe étatique et artistique à visiter indiscutablement durant votre séjour. Bien au-delà de l’organisation catholique, vous devez absolument voir la Chapelle Sixtine, les appartements décorés par Raphaël, mais aussi la Basilique Saint Pierre, les gardes suisses, le musée du Vatican… Attention cependant à la foule, qui vient généralement en grand nombre. Veillez à porter une tenue décente : la surveillance est très stricte à ce sujet.

Le Colisée

Le Colisée est aujourd’hui le symbole même de Rome. L’édifice antique tient son nom d’une statue monumentale de Néron qui domine le site du haut de ses 35 mètres. Ce monument pouvait accepter jusqu’à 73 000 spectateurs. Aujourd’hui, il est possible de visiter ce patrimoine monumental.

colisée rome
Le Colisée ©Willian West / Unsplash

Le Forum romain

Le Forum a été bâti au 7ème siècle avant Jésus Christ sur la septième colline de Rome. De nombreux monuments ont contribué à asseoir la gloire de Rome et surtout celle des différents empereurs. Découvrez ainsi le Temple de Vespasien et Titus, l’Arc de Septime Sévère, la Basilique de Maxence et Constantin, autant de lieux autour desquels se déployait la vie civique et religieuse romaine.

Le Panthéon

Bâti sous l’Empereur Hadrien, le Panthéon est l’un des monuments emblématiques de Rome, au même titre que le Colisée. Bâti pour que siègent en ses murs les élus romains, il a ensuite été converti en église, ce qui a permis de le conserver en bon état. Il vaut le coup d’œil pour son génie architectural déployé et notamment sa coupole à caissons. Celle-ci a servi de modèle à Michel Ange pour la Chapelle Sixtine.

Pantheon rome
Le Panthéon ©Kirkandmimi / Pixabay

La Place du Capitole

Le Capitole est l’une des sept collines romaines. Rénové par Michel-Ange, c’est le meilleur endroit pour voir la splendeur romaine de l’époque antique à la Renaissance. En effet, le musée situé sur la place abrite des œuvres d’art antique, telles que les statues de bronze comme la Louve capitoline, alors que les édifices ont été construits par les artistes de la Renaissance italienne. Au centre de la place, vous pourrez admirer la statue équestre de Marc-Aurèle et l’Hôtel de ville de Rome.

La Villa d’Hadrien

La Villa Hadrien a été bâtie au 2ème siècle pour accueillir l’Empereur. Elle s’étend sur 120 hectares et présente une architecture originale conçue selon les désirs d’Hadrien. Ce qui vous surprendra sera probablement la diversité des formes géométriques : courbes, rectangles, cercles, mais également des bâtiments tels que le théâtre maritime.

La Fontaine de Trévi

Voici un monument incontournable de Rome. De style Baroque, la fontaine de Trévi a notamment été immortalisée grâce au film La Dolce Vita, de Federico Fellini. Depuis, elle attire de très nombreux touristes qui admirent les innombrables motifs de cette fontaine dans laquelle chacun jette une pièce, le dos tourné au palais, afin de s’assurer pouvoir revenir à Rome un jour. De nos jours, l’ensemble de cet argent est recueilli et donné à des œuvres caritatives.

fontaine de trévi
La fontaine de Trévi ©Jdegheest / Pixabay

La Place d’Espagne

Située non loin de la fontaine de Trévi, la Place d’Espagne est tout aussi magnifique que sa voisine. Accéder à cette place se mérite : il faut tout d’abord gravir une volée de marches, mais ensuite, quel spectacle ! Des façades Renaissance, aux belles couleurs chaudes, encadrent une fontaine représentant une barque percée (la fontaine Barcaccia). Enfin, vous pourrez accéder à l’église de la Trinité des Monts, ainsi qu’à un magnifique obélisque.

La Place de Venise

La Place de Venise est un peu moins connue que celle d’Espagne, mais elle vaut néanmoins le déplacement. Située derrière le Capitole, elle est surmontée du monument dédié au Roi Victor Emmanuel II, le grand unificateur de l’Italie. A proximité, vous verrez aussi la célèbre Colonne Trajan, sur laquelle sont représentées de nombreuses techniques de guerre de l’époque de l’Empire Romain.

Les infos pratiques pour préparer votre voyage

vue sur rome
Vue sur Rome ©Julia Solonina / Unsplash

Avant de partir visiter Rome, pensez à vous organiser. Avec nos informations pratiques, cela ne devrait pas être un problème ! Voici tout ce que vous devez savoir :

  • Papiers : Pour les européens, une simple carte d’identité en cours de validité suffit pour visiter Rome.
  • Santé : Pensez à emporter avec vous, votre carte européenne de sécurité sociale.
  • Taxe de séjour : Attention, à la fin de votre séjour à Rome… une taxe vous sera demandée même si vous avez réservé votre logement sur internet. Les enfants de moins de 10 ans en sont exemptés. Le tarif varie selon le standing de votre location (de 2 à 7 euros par nuit et par personne). Les seuls logements qui sont dispensés sont les auberges de jeunesse. Pensez donc à intégrer ces frais dans votre budget !
  • Visites des églises, monuments et musées : Il est indispensable de réserver plusieurs jours à l’avance vos entrées dans les endroits culturels de Rome. Essayez de planifier au maximum vos visites, surtout si vous êtes à Rome pour un court séjour.
  • Office de tourisme : Il n’y a pas d’office de tourisme à Rome, mais des kiosques à infos. Ils sont répartis partout dans la ville ! Vous ne pourrez pas les manquer.
  • La carte Roma Pass : La Carte Roma Pass vous permet de visiter Rome en économisant. Grâce à elle, vous profitez d’un accès illimité aux transports en commun romains, d’une carte de Rome, des festivités en cours, mais aussi d’une entrée gratuite pour deux musées au choix parmi une liste impressionnante. Plus d’informations sur leur site !
  • La Omnia Card : Ce pass offre les mêmes avantages que la Roma Pass… mais avec des bonus supplémentaires. La visite du Vatican et de la Chapelle Sixtine sont comprises dedans, par exemple. N’hésitez pas à comparer les avantages de chaque carte afin de choisir celle qui correspond à votre situation !
  • Les fêtes à ne pas manquer : Toutes les fêtes religieuses sont bien sûr largement fêtées à Rome. Le carnaval de Rome est aussi une grande manifestation avec des défilés, des animations et un feu d’artifice.
  • Sites à découvrir :

Profitez de la Dolce Vita italienne !

Vous voilà enfin prêt(e) à visiter Rome et ses richesses historiques et patrimoniales. Un séjour inoubliable vous attend dans la capitale italienne. D’ailleurs, n’hésitez pas à partager vos souvenirs de voyage dans les commentaires et découvrez les photos de Rome… en attendant votre départ !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.