Italie Rome

Visiter le Vatican : 9 infos pour préparer votre visite !  

Visiter le Vatican
Vatican © Nikolay N. Antonov

Visiter le Vatican est assurément une étape obligatoire si vous venez à Rome. Voici les 8 infos indispensables pour préparer votre visite !

Annonce

Si tout le monde a entendu parler du Vatican, seuls quelques initiés en connaissent tous les mystères. Cet état si particulier est en effet l’un des pays les plus secrets au monde, mais aussi l’un des plus petits. Il renferme pourtant de nombreux points d’intérêt, aussi bien pour les croyants en pèlerinage que pour les visiteurs athées. Voici donc la liste des informations à connaître pour bien préparer son voyage, car visiter le Vatican ne s’improvise pas !

L’histoire du Vatican

Le Vatican, que l’on devrait appeler parfois plus complètement l’État de la Cité du Vatican, est en fait un territoire enclavé dans Rome, la capitale italienne. Il s’agit du plus petit état au monde avec une superficie de moins d’un demi-kilomètre carré, mais aussi le moins peuplé avec seulement 825 habitants considérés comme permanents en 2019. Il est aussi l’un des rares territoires dont le nom est connu depuis l’Antiquité puisque les chroniques romaines en font déjà état sous le régime de la République. Le Vatican moderne a, lui, été créé officiellement le 11 février 1929, suite à la signature des accords du Latran par Mussolini et le cardinal Gasparri.

Aujourd’hui, il est d’usage de considérer que le Vatican constitue la représentation temporelle du Saint-Siège ainsi que de la totalité des institutions de l’Église catholique romaine. On peut le scinder en deux entités juridiques différentes : le Saint-Siège, émanation de l’autorité spirituelle, et l’État de la Cité du Vatican, représentant la temporalité de l’Église. Le premier de ses habitants, le pape, incarne la réunion de ces deux entités et y dispose du pouvoir absolu. En d’autres termes, visiter le Vatican revient à entrer sur un territoire régi par un régime de type monarchie absolue et de droit divin.

Annonce
La basilique Saint-Pierre au Vatican
La basilique Saint-Pierre © Brad Pict

Comment se rendre au Vatican ?

Pour visiter le Vatican, il faudra d’abord atteindre Rome. La capitale italienne est l’une des cités les plus touristiques de la planète, elle est donc très accessible aux voyageurs. L’avion est comme toujours le moyen le plus rapide et le plus abordable, grâce notamment aux compagnies low-cost. Depuis Paris, comptez environ 110 euros l’aller-retour pour un peu plus de deux heures de trajet. Gardez en tête que ces tarifs peuvent largement évoluer en fonction de la saison, bien sûr. On peut également voyager par le train grâce à la liaison TGV Paris-Turin, puis en empruntant un train régional qui vous emmènera à la gare de Roma Termini. Pour les aventuriers, la voiture, le bus, le covoiturage ou pourquoi pas le bateau en passant par la Méditerranée, les moyens alternatifs ne manquent pas pour rejoindre la capitale !

Une fois à Rome, le plus simple pour se rendre au Vatican consiste à prendre le métro. Il vous suffit d’emprunter la ligne A ou B puis de vous arrêter à la Ottaviano ou Cipro. Notez qu’il est également possible de rejoindre le micro-État par voie de bus. Les lignes 492, 49, 23 et 81, entre autres, vous mèneront à la station Risorgimento. Pour ceux qui arrivent en train, on recommande particulièrement la ligne 64 qui part de la gare de Termini et traverse rapidement tout le centre-ville jusqu’au Vatican. 

Comment visiter les musées du Vatican ?

Avant de lister les principaux points d’intérêt de l’État, et ils sont nombreux, voici nos conseils pour visiter les musées du Vatican dans les meilleures conditions. Il faut savoir que les murs sont ici chargés d’histoire et de secrets, dont les origines se perdent dans les siècles antiques. On peut tout à fait choisir de visiter le Vatican et ses monuments en solitaire et par ses propres moyens. Cependant à moins d’être un savant en matière d’histoire, il est impossible de tirer le meilleur parti de cette expérience unique en son genre, car seul le contexte historique vous donnera les clés de la compréhension pleine et entière des lieux.

Annonce
Un musée du Vatican
Un musée du Vatican © Konstantin Kulikov

Réserver un guide local est donc vivement recommandé, d’autant que les possibilités ne manquent pas en la matière. Que les allergiques linguistiques ne s’alarment pas, on pourra bien sûr trouver des guides s’exprimant en français. Les modalités du recours aux services d’un guide peuvent permettre de multiples adaptations. Certains préféreront choisir un guide de groupe, tandis que d’autres opteront plutôt pour le guide privé, qui pourra plus facilement répondre aux questions dans ces lieux bondés que sont les musées du Vatican à la pleine saison touristique.  

En plus des visites guidées, il y a d’autres astuces à connaître pour visiter les lieux. Vous pouvez notamment réserver des billets coupe-file pour ne pas avoir à attendre des heures avant de visiter un monument. En ayant votre billet sur votre smartphone, vous n’aurez pas à attendre pour passer au guichet.

Quelles sont les étapes incontournables d’une visite du Vatican ?

Les musées du Vatican sont assurément les visites les plus essentielles pour comprendre l’âme de ce pays si particulier. Cet ensemble regroupe douze musées en son sein, soit cinq galeries et près de 1 400 salles. Sur près de 7 km, on peut admirer des œuvres d’art, notamment peintures et sculptures, aussi exceptionnelles que géniales. Ce n’est pas pour rien si l’ensemble est toujours le troisième musée le plus visité au monde. Mais ce ne sont pas là les seules merveilles qu’abrite le Vatican, bien au contraire.

S’il est impensable de visiter le Vatican sans admirer ses musées, il serait décevant de ne pas aller s’émerveiller devant les beautés de la chapelle Sixtine et les magnifiques fresques réalisées par Michel-Ange. De toute façon, à moins de réserver une visite exclusive, il n’est pas possible de visiter seulement la Chapelle sans les musées. La visite de la Basilique de Saint-Pierre est tout aussi incontournable. Abritant le tombeau du premier pape de la chrétienté, le monument est comme le cœur sacré de toute l’institution. En sortant, profitez-en pour méditer un peu sur la place Saint-Pierre, haut lieu de rassemblement pour les fidèles.

Annonce
L'intérieur de la Chapelle Sixtine
L’intérieur de la Chapelle Sixtine © David Bleja

Les activités à faire absolument au Vatican

Pour les croyants, visiter le Vatican est une étape indispensable de leur cheminement spirituel. Mais ce pèlerinage ne prendra toute sa saveur que s’ils assistent à une audience papale. Tous les mercredis matin à 10 h 30, soit sur la place Saint-Pierre, soit dans la salle d’audience Paul VI, vous pourrez donc assister à une audience du pape. Pour cela, il faudra préalablement en rédiger la demande, par écrit, et l’adresser à la Préfecture de la Maison Pontificale. Notez que les tickets sont gratuits mais qu’il vaut mieux les retirer la veille pour pouvoir profiter de l’audience malgré la foule des demandes.

Il serait tout aussi dommage de se rendre au Vatican sans assister à une messe. Nombre d’entre elles sont organisées chaque jour dans la Basilique Saint-Pierre bien sûr, mais pas seulement. On tient à rappeler à ceux qui ne sont pas touchés par la foi, et qui viennent en touristes, que ces messes doivent faire l’objet de tout le respect nécessaire. Veillez donc à respecter le recueillement des fidèles, à rester silencieux et à opter pour une tenue vestimentaire correcte. Enfin, on vous conseille également de visiter la nécropole du Vatican, en vous y prenant à l’avance car les places sont limitées, et surtout à organiser une promenade dans les Jardins du Vatican avec un guide, car on ne peut s’y balader tout seul.

Les jardins du Vatican avec vue sur la Basilique Saint-Pierre
Les jardins du Vatican avec vue sur la Basilique Saint-Pierre © grafalex

Où manger au Vatican ?

Si cette question peut paraître triviale de prime abord, elle est en fait essentielle. En effet, il faut savoir qu’il est bien sûr interdit de manger dans la Basilique Saint-Pierre et dans les musées du Vatican, mais aussi dans les Jardins. Comme tout lieu touristique, la cité est gangrenée par des échoppes de moindre qualité qui cherchent plus à piéger le touriste qu’à faire étalage de l’hospitalité chère aux véritables croyants.

On préférera donc les services qui se trouvent à l’intérieur des musées par exemple. On pense notamment au restaurant en self-service et à la cafétéria sous le Portique des Quatre Grilles. Vous y trouverez des plats simples et variés, accessibles à tous les palais du monde. Paninis, salades, desserts et bien sûr pizzas, les prix sont relativement corrects et les toilettes sont très propres. Notez aussi que les services de sécurité sont généralement tolérants avec ceux qui amènent leur propre nourriture et s’installent sur les tables de la cafétéria.

Annonce

Pourquoi le Vatican est-il un pays à part entière ?

Pour répondre à cette question, il faut faire un peu d’histoire. Jusqu’en 1870, le pape disposait d’un important domaine foncier, résultat des différentes donations effectuées par ses successeurs depuis l’époque de l’empereur Constantin. On appelait alors ce domaine le « Patrimoine de Saint-Pierre », qui a-lui même mené à la constitution des États pontificaux. C’est sur ce territoire que se fondait essentiellement le pouvoir temporel du pape aux yeux des historiens chrétiens.

En septembre 1870, Rome est conquise par les troupes piémontaises, au détriment de la France. La ville est alors rattachée au Royaume d’Italie et le pape Pie IX se réfugie au Palais du Vatican. Refusant de reconnaître l’annexion italienne, il est le déclencheur de ce que les historiens nommeront « la question romaine ». Une question qui perdurera donc jusqu’en 1929, lorsque Mussolini reconnaît l’État du Vatican de fait, en s’engageant à respecter ses frontières, et le Saint-Siège de droit. C’est ainsi que l’on peut aujourd’hui visiter le Vatican en tant qu’état, même s’il reste très particulier !

Quelle est la géographie si particulière du Vatican ?

Lorsque l’on entreprend de visiter le Vatican, on entre dans un espace parmi les plus particuliers au monde. Ceci est vrai aussi bien au niveau spirituel qu’administratif. En effet, malgré sa taille infime, le territoire de la Cité du Vatican ne représente qu’un cinquième de la superficie de Monaco, le Vatican dispose d’une exposition internationale, notamment du fait de sa représentation par le Saint-Siège.. Pourtant, certains lui contestent le statut d’État, puisqu’il ne dispose pas de nationaux et que sa puissance souveraine est limitée sur certains lieux, et parfois partagée avec l’État italien en fonction des circonstances.

Ce sont les accords du Latran qui définissent ces règles, mais aussi le tracé des murailles qui enserrent la cité. Le Saint-Siège est également pleinement propriétaire de certains bâtiments situés hors de la cité vaticane, la Basilique-Saint-Paul-hors-les-murs et son monastère par exemple… ou encore le palais des papes de Castel Gandolfo, résidence d’été des souverains pontifes. Le Vatican, c’est aussi une démographie très particulière puisqu’on n’y compte aucune naissance et un peuple tout aussi unique, composé de membres du clergé, notamment hauts dignitaires, mais aussi prêtres et religieuses, ainsi que la fameuse garde suisse pontificale chargée de protéger le pape.

Le palais des papes de Castel Gandolfo
Le palais des papes de Castel Gandolfo © Buesi

Quelques informations pratiques à connaître avant de vous rendre au Vatican

Voici quelques infos supplémentaires pour vous aider à préparer votre visite du Vatican :

  • Tenue vestimentaire : pour visiter le Vatican, et notamment la Basilique Saint-Pierre, on vous conseille d’éviter les jupes et les bermudas très courts, mais aussi et surtout de couvrir vos épaules et vos genoux, car les gardes ne vous laisseront alors pas entrer.
  • Le meilleur moment pour visiter le Vatican : évidemment, il faudra éviter le week-end pour ne pas subir les affres de la foule. En semaine, préférez les mardi et jeudi qui ont plus calmes, contrairement au mercredi, jour des messes papales.
  • La meilleure saison pour se rendre au Vatican : là encore, c’est une évidence, il faut éviter de visiter le Vatican au cours de l’été. Les saisons intermédiaires sont aussi chargées en touristes, donc préférez venir en hiver si vous souhaitez moins de monde, en évitant Noël et l’épiphanie bien sûr.
  • Prendre des photos au Vatican : l’appareil photo et les vidéos sont autorisés partout, sauf dans la chapelle Sixtine. Notez cependant que vous ne pourrez pas utiliser le flash dans l’enceinte.

Comme vous pouvez le constater, visiter le Vatican n’est pas une sinécure si l’on ne prend pas ses dispositions. Toutefois, les merveilles que vous pourrez y admirer valent bien quelques petits efforts d’organisation ! D’autant plus que la cité vaticane est au cœur de Rome, l’une des villes les plus touristiques au monde qui regorge de trésors cachés. Si vous n’en avez pas encore assez, on vous conseille fortement de partir vers le nord de l’Italie, pour un road-trip qui mêlera gastronomie, culture locale et architecture grandiose. Après toutes ces merveilles, vous comprendrez pourquoi l’Italie est une destination incontournable pour le voyageur curieux.

La boîte à outils du voyageur 🧳
Préparez, comparez, et réservez votre voyage grâce à notre sélection des sites incontournables :
🛏 Booking : trouvez votre hôtel/hébergement à travers le monde
🔁 HomeExchange : la plateforme n°1 de l’échange de maison
✈️ Skyscanner : sûrement le meilleur comparateur de vols
LastMinute : les meilleures offres pour partir à la dernière minute
🚗 RentalCars : recherchez et comparez une location de voiture
🎟 GetYourGuide : réservez des visites et des expériences inoubliables

Annonce

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.