Le canal du Nivernais et les Rochers du Saussois

Tout savoir sur le canal du Nivernais et les autres canaux de la Bourgogne !

Canal du Nivernais, de Bourgogne, du Centre, canal latéral à La Loire… Si la région bourguignonne est riche de canaux, celui du Nivernais regorge de surprises à découvrir au fil de l’eau !

Le canal du Nivernais relie les bassins de la Loire et de la Seine. Découvrez sans attendre ce canal emblématique de l’Histoire de la région. À pied, à vélo ou sur l’eau… Prenez le temps d’explorer ses 180 km ! 

Le canal du Nivernais

Second canal de France en termes de fréquentation, le canal du Nivernais reçoit, chaque année, des visiteurs entre la Nièvre et l’Yonne. Et si petits et grands se pressent pour le parcourir, c’est qu’il ne manque pas d’atouts ! En effet, le canal du Nivernais allie avec éclat patrimoine, nature et Histoire. Pour un week-end en famille, entre amis ou un voyage en amoureux, prenez place et laissez-vous tranquillement voguer…

Le canal du Nivernais
Le canal du Nivernais Chris VERCRUYSSE © Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Connaissez-vous son histoire ?

Le canal du Nivernais a vu le jour en 1842, creusé de la main de l’homme pour relier les bassins de Decize (58) à celui d’Auxerre (89). Au XIXᵉ siècle, on empruntait ce canal pour le transport du bois. Saviez-vous que les forêts bourguignonnes figuraient alors parmi les principaux fournisseurs en bois de Paris ? Il était effectivement facile de se rendre à la capitale grâce au courant de l’eau. À l’aube du XXᵉ siècle, le transport du bois par voie ferrée s’étant démocratisé, les canaux français furent délaissés. Pour autant, le canal du Nivernais n’avait pas dit son dernier mot ! Ainsi, les bateaux de plaisance ont progressivement investi les lieux grâce aux petites écluses du canal, trop petites pour les grosses embarcations.

Louer une péniche en Bourgogne
Louer une péniche en Bourgogne / Alain DOIRE © Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Bon à savoir : aujourd’hui, sur ce canal, il n’y a pas d’écluses automatiques, ce sont des éclusiers qui vous accueillent au fil des étapes. Profitez-en pour passer un moment privilégié avec ces gardiens du canal du Nivernais ! Cité médiévale de Clamecy, maison de la poétesse Marie Noël, ruines de l’ancien château des comtes de Nevers… Ils seront de très bons conseils pour partager les lieux incontournables à découvrir lors de votre escapade.

Quelle est la plus belle partie du canal du Nivernais ?

Sans aucun chauvinisme, les Bourguignons affirment que ce canal est un trésor ! Et pour cause… Que vous aimiez les grands espaces ouverts, la nature exubérante, les falaises ou les vignobles, vous trouverez votre bonheur au fil des 180 km du canal du Nivernais.

Le long du canal du Nivernais
Le long du canal du Nivernais / Kim RASMUSSEN – OT Auxerre © Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Les inconditionnels de l’eau découvrent avec joie le carrefour de la Confluence des eaux. Canal du Nivernais, rivière Aron et Loire se rencontrent le temps d’un barrage, garantissant des vues d’une grande beauté. Un peu plus loin, les étangs de Baye et de Vaux sont parfaits pour les activités aquatiques. Les sportifs se délectent notamment, avec trois activités autour du canal. En dehors de la voie verte qui longe ce canal, deux espaces naturels aménagés sont prisés : les Rochers de Basseville et du Saussois sont des sites d’escalade réputés. Panorama et effort physique vous garantissent un spectacle incroyable ! 

Tourisme fluvial Le Saussois
Tourisme fluvial vers le site d’escalade Le Saussois (dénommé aussi Rochers du Saussois) / Alain DOIRE © Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Et si vous êtes plutôt amateurs d’Histoire et d’ouvrages d’art, trois sites magnifiques vous attendent durant votre navigation. Les Échelles de Sardy-lès-Épiry permettent de gagner 40 m de dénivelé grâce à 16 écluses disposées sur moins de 4 km. Plusieurs kilomètres plus loin, la Petite Amazonie caractérisée par sa nature riche et variée, notamment les Voûtes de la Collancelle, se dévoile. Vous y trouverez un tunnel de 760 m de long, destiné au passage de l’eau. Enfin, pour mieux comprendre la force architecturale du canal, rendez-vous le long de la rigole de l’Yonne. Ici, des ouvrages d’ingénierie (aqueducs, viaducs, vannes, etc.) acheminent l’eau du lac de Pannecière jusqu’au canal. 

Les Voûtes de la Collancelle
Les Voûtes de la Collancelle / Chris VERCRUYSSE © Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Le canal à vélo

Étapes à la journée ou semaine à vélo sur le canal, le deux-roues est incontestablement un moyen de transport intéressant pour découvrir le canal du Nivernais, d’autant que les chemins de halage historiques ont été reconvertis en piste cyclable. Accessibles seulement aux véhicules des agents du canal ainsi qu’aux cyclistes, vous pédalerez avec plaisir sur ces voies vertes privées, sans difficultés particulières. De plus, le chemin de halage étant parallèle au canal, ce tracé promet des vues imprenables sur l’eau avec des couleurs changeantes au fil des saisons.

Cyclotourisme le long du canal du nivernais
Cyclotourisme le long du canal du nivernais / Emilie ROLANDEZ © Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Le canal en bateau

Le tourisme fluvial sur le canal du Nivernais est le meilleur moyen de mesurer la richesse de cet ouvrage né de la main de l’homme il y a plus de 170 ans. Rendez-vous à Châtillon-en-Bazois pour louer un bateau sans permis et rejoindre Coulanges-sur-Yonne. Imaginez-vous tenir la barre pendant cinq jours (ou plus) au rythme de l’eau, des écluses, de la nature et des villes où il fait bon prendre le temps de flâner pour profiter des pépites architecturales. Guidé par votre loueur, vous serez surpris par la facilité de prise en main et conquis par cette nouvelle casquette de capitaine !

Péniche au canal du Nivernais
Péniche au canal du Nivernais / Alain DOIRE © Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Organiser votre séjour sur le canal du Nivernais

Pour visiter le canal du Nivernais via l’eau, il est recommandé de louer un bateau sans permis avec cabine. Ainsi, votre lieu de transport devient votre hébergement, pour une expérience 100 % naturelle. Vous préférez un hébergement plus traditionnel ? Campings, chambres d’hôtes, gîtes, hôtels de charme… Cité médiévale de Clamecy, Auxerre ville d’art et d’histoire, centre historique de Decize… Les abords du canal disposent de lieux d’accueil et de visites pour vous recevoir. Écoutez vos envies et choisissez l’hébergement qui vous convient ! 

Le port municipal de Clamecy
Port municipal de Clamecy / vdmarel.com © Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Les cyclistes pourront choisir les établissements labellisés “Accueil vélo” qui correspondent à leurs attentes. À noter que chaque escale se faisant à proximité d’une gare, le voyage est facilité. Pas d’inquiétude pour les cyclistes qui ne sont pas propriétaires de leur vélo : des loueurs de cyclos sont installés sur le canal du Nivernais. N’hésitez pas à les contacter pour imaginer votre escapade en vous appuyant sur leurs précieux conseils.

Vélo tourisme à Châtel-Censoir
Vélo tourisme à Châtel-Censoir / Alain DOIRE © Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Les autres canaux en Bourgogne

En plus du canal du Nivernais, la Bourgogne compte une multitude d’autres canaux à découvrir. 1 000 km de voies navigables vous attendent ainsi qu’une multitude de jolies surprises ! Petit tour d’horizon de ces lieux de patrimoine et de découvertes au fil de l’eau.

Le canal de Bourgogne

Entre le bassin de la Seine et celui du Rhône, le canal de Bourgogne serpente sur 242 km. Ouvert d’avril à octobre, ce canal est riche en paysages différents. Tantôt les champs à perte de vue, tantôt un paysage très vallonné. Qu’on le découvre en bateau ou à vélo, le canal de Bourgogne est riche d’histoire et de patrimoine !

Le canal de Bourgogne
Le canal de Bourgogne © Alexander Demyanenko

Le canal du Centre

Entre Chalon-sur-Saône et Digoin, ce canal, dit « sauvage », de 114 km serpente entre les paysages naturels.  Avant le départ, prenez le temps de visiter la cathédrale Saint-Vincent et la place de marché à Chalon-sur-Saône. Puis au cours de votre périple, ne manquez pas un ouvrage original à voir absolument sur le canal du Centre : le pont canal de Digoin qui permet au canal latéral à la Loire d’enjamber la Loire. Mettez pied à terre à Santenay pour déambuler dans les vignobles du Sud de la Côte de Beaune et profitez du château de Digoine à Palinges. Surnommé « la Perle du Charolais », cet édifice est reconnu comme l’un des châteaux français les plus remarquables du XVIIIᵉ siècle.

Cycliste sur le pont du canal de Digoin
Cycliste sur le pont du canal de Digoin / Alain DOIRE © Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Le canal latéral à La Loire

De Decize à Briare, sur 196 km, le canal latéral à la Loire s’impose par sa quiétude et son flegme. Avant le départ, prenez le temps de visiter Decize. Cette ville de la Nièvre offre une plongée dans l’histoire locale avec le circuit des remparts, les ruines de l’ancien château et la Promenade des Halles. Prenez ensuite place à bord de votre bateau sans permis, fermez les yeux, respirez l’air pur, profitez du silence, écoutez les oiseaux qui vous saluent et le clapotis de l’eau… Puis ouvrez grand vos mirettes en arrivant à Digoin où le pont Canal vous éblouira lorsque vous franchirez la Loire. En arrivant à Nevers, la vue sur la cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Juliette et le célèbre Palais Ducal retiendra votre attention. Arpentez les ruelles de cette ville au patrimoine riche, avec ses remparts, ruelles médiévales et nombreux monuments.

Le pont de Loire et la ville de Nevers
Le pont de Loire et la ville de Nevers © Florent

Pour vos prochains week-ends ou vos futures vacances, les canaux s’imposent comme une parenthèse enchantée !

Vous l’aurez compris, les croisières en Bourgogne sont un excellent moyen de découvrir cette destination ! Et si le canal du Nivernais est identifié comme une destination de choix, gageons que sur l’ensemble des canaux bourguignons, chacun appréciera la nature, la grandeur des paysages ainsi que la force du patrimoine régional. Que vous cherchiez une virée sportive ou des moments de pure détente, les différents canaux bourguignons et les rivières (L’Yonne, La Saône, La Seille) sont de véritables trésors à découvrir ! 

Au-delà des canaux, attardez-vous sur les châteaux, les paysages et la gastronomie qui font la richesse du tourisme en Bourgogne. Nous vous avons listé 14 indispensables en Bourgogne, pour mesurer la grandeur de cette destination et ne rien manquer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.