INFO COVID-19 : la Bulgarie enregistre 421 339 cas depuis la début de la pandémie de coronavirus, soit une progression de 0,3% en 15 jours. Consultez les restrictions d'accès aux frontières sur le site du ministère des Affaires étrangères.
Bulgarie

Visiter la Bulgarie : notre mini-guide indispensable !

Bulgarie Sofia Cathedrale Saint-Alexandre-Nevski
Cathédrale Saint-Alexandre-Nevski (Bulgarie)

Loin des yaourts bulgares, découvrez les trésors cachés de la Bulgarie, ce joyau de l’Europe de l’Est. Randonnées, balnéothérapie, patrimoine religieux : il faut de tout pour faire la Bulgarie !

Annonce

Située au carrefour de l’Europe et de l’Asie ainsi qu’au nord de la Grèce, la Bulgarie est un pays essentiellement montagnard qui s’est développé grâce aux peuples thraces, slaves, romains, byzantins et ottomans. De nombreux édifices sont ainsi inscrits à l’UNESCO, ce qui prouve la richesse de ce pays niché au creux de la mer Noire. Suivez le guide pour visiter la Bulgarie en toute sérénité !

À savoir avant de visiter la Bulgarie

La Bulgarie est un pays d’Europe du sud-Est, dans la région des Balkans. Membre de l’Union européenne depuis 2007, le pays est encore assez méconnu au niveau touristique. Il offre pourtant des paysages naturels indemnes, des plages ensoleillées le long de la mer Noire et un patrimoine historique grandiose (des monastères, des cités millénaires, tombeaux, etc.). Peuplée de 7,2 millions d’habitants dont 1,2 million résidant à Sofia, la capitale du pays, la Bulgarie partage ses frontières avec la Grèce, la Turquie, la Roumanie, la Serbie et la Macédoine du Nord.

On y parle le bulgare et son alphabet est cyrillique : parfois le dépaysement est plus proche que ce que l’on pense ! Au carrefour entre l’Europe occidentale, le Moyen-Orient et la Méditerranée, la Bulgarie a l’Orient pour origine et l’Occident pour projet. Partez donc à la découverte de ce pays où des circuits touristiques commencent à s’organiser pour profiter pleinement des nombreux trésors qu’il a à offrir.

Sofia en Bulgarie
Ville de Sofia ©sfabisuk

Quand partir en Bulgarie ?

La fréquentation touristique est à son maximum en juillet, août et septembre. Elle est également élevée en juin et plus faible en janvier, février, mars, avril, mai, octobre, novembre et décembre. Le climat, continental et méditerranéen, est particulièrement favorable de mai à septembre, durant les mois les plus chauds et ensoleillés. Pour les hôtels, les tarifs n’ont pas d’écarts extravagants entre les saisons sauf sur la côte de la mer Noire où les hébergements peuvent vite saturer et les prix tripler en juillet et août.

Annonce

En mai, les hôtels sont un peu moins chers. Février est le mois ayant le moins d’affluence et en janvier, les vols en avion sont les moins chers. La Bulgarie a l’avantage d’avoir la mer et la montagne. Avez-vous déjà pensé à aller skier ailleurs qu’en France ? Les prix bas vous feront peut-être réfléchir ! Les premières chutes de neige arrivent vers la mi-décembre et l’on peut skier jusqu’en mars ou avril selon les années. Les amateurs de sports d’hiver seront donc comblés de visiter la Bulgarie durant cette saison, et les vacanciers en quête de soleil devraient privilégier le printemps, une saison où le temps est clément et les touristes moins nombreux.

CLIMAT : surveillez les prévisions climatiques mois par mois par savoir quand partir en Bulgarie.

Quel budget est à prévoir sur place ?

La Bulgarie est réputée pour être une destination de voyage peu chère. Notez que la monnaie bulgare est le Lev, unité monétaire depuis 1881. Le budget moyen par jour et par personne est de 50€. Il peut varier entre 23€ et 100€ dépendant de votre manière de voyager : plutôt backpacker, touriste aux sorties modérées ou touriste confortable. Selon que vous choisissiez de loger chez l’habitant, dans une auberge de jeunesse ou un hôtel, les prix varient entre 10€ par personne (dans une auberge de jeunesse ou un camping) et 50€ pour deux personnes (dans une chambre double d’hôtel par exemple).

Au restaurant, vous mangerez pour un coût compris entre 5 et 10€ : 5€ pour un repas bon marché, entre 5 et 10€ pour un repas moyen avec boissons comprises et autour de 10€ pour un repas plus élaboré avec dégustation de vin du pays. Pour visiter la Bulgarie en transport en commun, un ticket de métro ou de bus vous reviendra à 0,77€ en moyenne, selon les périodes de l’année.

Comment aller en Bulgarie ?

Pour vous rendre en Bulgarie depuis la France, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Le moyen le plus rapide et pratique est l’avion. Comptez environ 3h de Paris à Sofia en vol direct, pour un coût de 170€ aller-retour en moyenne. Plusieurs avions décollent chaque jour depuis Paris. On peut aussi décoller de Marseille, Lyon, Nantes, Bordeaux, Nice, Beauvais ou Toulouse, mais les vols sont généralement plus coûteux et longs.

Melnik en Bulgarie
Les pyramides de grès à Melnik ©Emil Ivanov

En bus ou en train, il vous faudra compter pas loin de 40 heures de trajet. Ce peut être l’occasion de le faire en plusieurs étapes et ainsi de vivre une belle aventure en passant du temps dans les villes européennes sur votre chemin. Enfin, les plus aventuriers peuvent choisir de s’y rendre en voiture. Comptez entre 16 et 30 heures de trajet selon le point de départ et les routes empruntées. Vous pourrez choisir quels pays d’Europe traverser : Allemagne, Suisse, Croatie, Italie, Autriche, Hongrie, Slovénie ou encore Serbie. Il est même possible de descendre l’Italie et prendre le ferry vers la Grèce puis remonter pour visiter la Bulgarie. Ne serait-ce pas une belle opportunité de réaliser le roadtrip dont vous rêvez depuis longtemps ? 

Annonce

Comment se déplacer dans le pays ?

4 manières principales de vous déplacer sont possibles pour visiter la Bulgarie : bus, train, taxis, voiture. Les plus courageux pourront choisir de parcourir le pays à pied ou à vélo bien entendu, d’autant plus qu’il offre un environnement idéal avec sa beauté naturelle encore intacte. Si vous choisissez la voiture, que ce soit la vôtre ou une voiture de location, pensez à acheter une vignette donnant le droit de circuler sur l’autoroute. Elle peut s’acheter dans les stations-services. Le prix est vraiment dérisoire dans les pays d’Europe de l’Est. Comptez environ 8€ pour une semaine de circulation.

Pour les transports en commun, attention, tout est écrit en cyrillique et l’anglais reste peu courant. Le train est répandu dans le pays, mais le réseau a besoin de modernisation. Le tarif est très bas, moins cher que le bus. Attention, les arrêts ne sont pas annoncés. Dans les centres-villes, les taxis sont nombreux et très peu chers : 0,70-1 Lev de prise en charge additionné de 0,70 à-1 Lev par kilomètre selon l’endroit, le taxi et le moment de la journée.

Quelles sont les spécialités culinaires de la Bulgarie ?

On le connait déjà depuis la France : le yaourt bulgare est une spécialité de la Bulgarie. Mais le pays regorge d’autres mets à découvrir lors de votre séjour. Commencez par une shopska salata, la salade nationale composée de concombres, tomates, oignons et siréné râpé – un fromage blanc salé à base de lait de brebis ou de vache. Vous pouvez l’accompagner avec le rakia, une eau-de-vie entre 40 et 80%, oui, elle se boit à l’entrée ! Elle est souvent faite à partir de jus de prunes ou bien de raisin, pomme ou cerise. C’est une véritable institution. Si c’est trop fort, vous pouvez aussi boire la mastica, un alcool anisé ; des liqueurs de rose, framboise ou griotte ; des Cognac ; ou bien l’ayran, une boisson sans alcool qui est un mélange de yaourt et d’eau.

Salade bulgare
Salade traditionnelle bulgare ©Kisa_Markiza

Dégustez des soupes, comme la bob chorba une soupe de haricots ; la chkembe tchorba, soupe de tripes au lait, avec piments, ail et vinaigre ou le tarator, une soupe froide à base de yaourt, concombre et aneth. Les différentes saveurs sont typiques de la région des Balkans, vous retrouverez de grandes similitudes avec les pays alentours tels que la Grèce ou la Turquie.

Dans quel endroit du pays se loger ?

Pour vous loger et visiter la Bulgarie nous vous conseillons de vous pencher sur des villes assez développées et touristiques. Le pays commence à offrir de bonnes conditions pour des vacances, il n’est pas encore saturé du tourisme de masse. Dans les terres, privilégiez donc la capitale, Sofia, et Povdiv, la deuxième ville du pays, élue capitale européenne de la culture en 2019 ; le long de la côte de la mer Noire, privilégiez Varna, Bourgas, Nessebar ou Sozopol par exemple où les solutions d’hébergement sont plus variées.

Le camping sauvage est officiellement interdit et les solutions de camping sont pour le moment assez rudimentaires. Les auberges de jeunesse sont nombreuses dans les villes précitées. Les chambres chez l’habitant sont répandues et bénéficient d’un très bon rapport qualité-prix. On trouve une multitude de petits hôtels, vraiment bon marché mais il ne faut pas toujours s’attendre aux mêmes exigences que les hôtels d’Europe de l’Ouest. Enfin, si vous souhaitez sortir des sentiers battus, vous pourriez vous tourner vers l’Association bulgare pour un tourisme alternatif qui répertorie des habitations familiales certifiées « Green lodge » pour leur sensibilité écologique.

Où aller et que voir en Bulgarie ?

Voici les 4 trésors cachés à visiter absolument lors de votre voyage en Bulgarie :

Sofia la Sainte

Sofia, la capitale bulgare, tire son nom de l’église byzantine Sainte-Sophie, la plus vieille église sofiote. Devenue pendant quelque temps une mosquée, elle a retrouvé ses fonctions originelles tout en devenant un centre touristique de première importance. La ville comporte bien évidemment des musées nationaux, tels que celui de la culture ou celui centré sur l’archéologie, sans oublier la splendide cathédrale Saint-Alexandre-Nevski. Cette ville à taille humaine possède un centre très agréable, dans lequel il fait bon flâner.

Cathédrale Saint-Alexandre Nevski Sofia
La Cathédrale Saint-Alexandre Nevski à Sofia ©Kisa_Markiza

Plovdiv l’ancienne

Plovdiv est aussi vieille que Troie, et donc plus ancienne que Rome ou Athènes. Cependant, son époque la plus brillante se situe sous l’empire romain : cette ville est alors devenue la capitale de la région des Thraces. Ce riche passé se déploie sous les yeux des touristes avec l’amphithéâtre et le stade romains. Toutefois, la seconde ville bulgare n’est pas restée figée : elle a su évoluer. En témoigne par exemple la Maison Balabanova, dont l’intérieur est consacré à la vie quotidienne des habitants de Plovdiv au 19ème siècle.

Plovdiv Bulgarie
Vue sur Plovdiv ©Rocter

La mer Noire : redécouvrir le tourisme balnéaire

La Bulgarie est bordée par la mer Noire sur 378 km. Cette côte permet au pays de diversifier son tourisme. Ainsi, certaines sources d’eau atteignant des températures proches de 50°C permettent à la région de Varna de se spécialiser dans le tourisme balnéaire. La mer Noire, qui n’a de noir que le nom, permet aux touristes de profiter de belles plages au sable d’or. Les villes les plus visitées sont sans conteste Varna et Burgas. Ces deux cités ont en commun le jardin maritime qu’elles proposent : un jardin proposé en bord de mer. Celui de Varna abrite un aquarium et un musée aéronaval.

Varna
Vue aérienne de Varna ©valio84sl

Le Monastère de Rila : patrimoine mondial de l’UNESCO

De style Renaissance bulgare (il a été rebâti au 19ème siècle), le monastère de Rila est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’élève sur plusieurs étages qui encerclent une cour carrée, dans laquelle est érigée l’église conventuelle et la tour Khrelio. Les cellules des moines accueillent les touristes la nuit. Certains souhaiteront en effet rester pour voir les collections de manuscrits médiévaux, les sculptures sur bois ou l’iconostase de l’église. D’autres se reposeront à l’hôtel après avoir randonné dans le parc national de Rila et ses lacs aux couleurs variées et ses cirques glaciaires.

A VOIR AUSSI : Les 10 plus beaux monastères bulgares à visiter

Monastère de Rila
Le Monastère de Rila ©MilaDrumeva

Informations pratiques

Pour préparer au mieux votre voyage en Bulgarie, consultez toutes nos infos pratiques :

  • Formalités : Pour un séjour de moins de 3 mois, une simple carte d’identité en cours de validité suffit. Prévoyez votre passeport si vous passez par la Serbie.
  • Santé : Pas de précautions particulières à prendre. Soyez à jour de vos vaccinations et si vous vous rendez dans le centre du pays ou dans des zones reculées, vous pouvez prévoir le vaccin contre la rage et l’Encéphalite à tiques d’Europe centrale.
  • Monnaie : La Bulgarie n’est pas encore dans la zone euro. La devise bulgare est le Lev bulgare.
  • Décalage horaire : Comptez +1h en été comme en hiver. Quand il est 13h à Paris, il est 14h à Sofia.
  • Office de tourisme : Préparez votre voyage en contactant l’office de tourisme de Bulgarie. De nombreux renseignements vous seront fournis !

En route pour découvrir les secrets de la Bulgarie !

Avez-vous prévu de vous rendre dans ce pays de l’Est ? Racontez-nous vos préparatifs dans les commentaires !

Annonce

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.