Visiter la Roumanie

Cap sur les Carpates : notre guide pour visiter la Roumanie

Pourquoi visiter la Roumanie ? Paysages, culture, Histoire… autant d’atouts qui vous feront vivre un voyage extraordinaire au cœur des Carpates !

La Roumanie, un pays aux multiples visages et aux origines variées. Ancien pays constitutif du bloc de l’Est, la Roumanie possède cependant des influences latines qui ne sont pas sans rappeler les pays du pourtour méditerranéen dont la France. Pourquoi visiter la Roumanie ? Pour découvrir une culture cosmopolite et historiquement riche, mais aussi voir des paysages époustouflants : Delta du Danube, montagnes, mer, plaines… de multiples facettes à découvrir lors d’un séjour !

Pourquoi visiter la Roumanie ?

La Roumanie est une destination émergente en Europe. Nous vous conseillons donc de vous y rendre avant que le tourisme ne s’y développe réellement. Il s’agit d’un pays multiculturel, dans lequel vous pourrez notamment découvrir des influences allemandes, hongroises et orientales. Le pays est majoritairement orthodoxe, et on y découvre d’ailleurs de superbes cathédrales. Plus globalement, les villes roumaines jouissent d’une richesse architecturale remarquable, chacune d’elles disposant d’un style qui lui est propre.

Si la Roumanie attire de plus en plus les visiteurs, c’est aussi pour sa nature sauvage et préservée. Dans les vastes forêts roumaines ou sur les sommets des Carpates, vous pourrez admirer des paysages naturels exceptionnels, mais aussi rencontrer des ours ou des loups. La région qui rassemble le plus de sites dignes d’intérêts est probablement la Transylvanie, berceau de l’histoire du comte Dracula. Vous y découvrirez notamment le château de Bran, intimement lié à cette légende, mais aussi les charmantes villes de Sibiu et Sighişoara, et la mythique route Transfăgărașan. Ne manquez pas d’arpenter ses nombreux virages pour rejoindre Bucarest, la capitale animée du pays, qui est encore marquée par son histoire soviétique.

The carpathian mountains with the winding transfaragasan road
La mythique route Transfăgărașan

Quelle est l’histoire de la Roumanie ?

Sortie du communisme en 1989 avec la chute du dictateur Ceausescu, la Roumanie a mis une quinzaine d’années avant de connaître une croissance stable et finalement devenir membre de l’Union Européenne en 2007. Bucarest, la capitale de la Roumanie, attire aujourd’hui de nouveaux investisseurs et surtout de plus en plus de touristes à la recherche des merveilles de la plus grande ville roumaine : église de Saint-Basile-le-Grand, église du monastère de Stavropoleos, le monastère d’Antim, des musées, les parcs et jardins…

Antim monastery of All Saints in city of Bucharest, Romania
Le monastère d’Antim

Quand partir visiter la Roumanie ?

La Roumanie présente un climat continental, ce qui signifie qu’il y fait plutôt chaud en été, mais qu’il peut y faire très froid pendant l’hiver. Cette saison est donc à éviter, surtout si vous souhaitez découvrir les Carpates. Privilégiez un voyage entre juin et septembre pour éviter les intempéries. Notez que la magnifique route Transfăgărașan n’est généralement ouverte que de juillet à octobre, en fonction de la météo.

Si les tarifs sont abordables toute l’année, ils sont encore plus avantageux en dehors des mois estivaux (juillet et août), du fait d’une présence touristique moindre. Enfin, si vous ne souhaitez visiter que Bucarest, sachez que la ville est réputée pour son marché de Noël à l’ambiance médiévale, et peut mériter une visite en décembre.

Christmas market and decorations in center of Bucharest, Parliament building in background, Romania
Le marché de Noël à Bucarest

Quel budget prévoir sur place ?

La Roumanie est l’un des pays européens les plus abordables pour les touristes. Le coût de la vie y est peu cher, pour des personnes percevant un salaire français. Selon les saisons et les régions, prévoyez entre 50 € et 110 € pour une nuit dans un hôtel 3 étoiles. Les hôtels de luxe peuvent également se révéler très accessibles pour nos budgets.

Pour un repas complet au restaurant, vous devriez vous en sortir pour un maximum de 15 €. Dans les auberges de campagne, les prix sont encore plus intéressants, et les portions souvent copieuses ! Pour vos déplacements, notez que l’essence est environ 25 % moins cher qu’en France. À Bucarest, un ticket de métro coûte 2,5 lei en 2023, soit environ 0,50 €.

Comment se rendre en Roumanie ?

Si vous souhaitez vous rendre en Roumanie en voiture, comptez environ une journée de route depuis Paris ou Lyon. Cette option est donc réservée aux amateurs de road trip, mais il peut être très utile de disposer de votre voiture personnelle sur place ! Sur la route, la plupart des itinéraires vous feront traverser l’Allemagne, l’Autriche et la Hongrie, notamment.

Pour un trajet plus rapide, comptez environ 3 heures de vol entre Paris et Bucarest. Si vous projetez de visiter la Transylvanie, un vol jusqu’à Cluj-Napoca dure environ 2 heures et demie depuis la capitale française. Si vous habitez la moitié Sud de la France, des vols sans escale sont proposés entre Lyon et Bucarest.

L’option la plus écologique reste, comme souvent, le train. Le trajet entre Paris et Bucarest dure néanmoins une journée et demie, avec des changements à Francfort et Vienne. Si vous optez pour ce mode de transport, votre itinéraire passera par des villes intéressantes telles que Cluj-Napoca, Brasov ou Sighisoara, dans lesquelles vous pourriez vous arrêter une nuit ou deux.

Comment se déplacer sur place ?

Le train constitue l’option la plus économique pour se déplacer à l’intérieur du pays. Le réseau est dense et vous permet de vous rendre à peu près partout, mais les trains sont peu confortables. Les trajets sont lents, mais certains trains de nuit offrent des couchettes, à des tarifs plutôt attractifs. Plusieurs compagnies de bus proposent également de nombreux trajets entre les villes, à bord de cars souvent modernes et agréables.

Traverser les Carpathes en train
Traverser les Carpathes en train

Si vous souhaitez visiter la Roumanie en voiture pour profiter de davantage de liberté, il est possible d’en louer une sur place. Notez que la conduite des Roumains est sportive et les déplacements dangereux sont légion. Soyez donc vigilant, et n’hésitez pas à vous rabattre sur le bas-côté si nécessaire, celui-ci étant souvent suffisamment large pour permettre ce type de manœuvres. Quant au réseau routier, il est relativement agréable, dès lors que vous restez sur les axes principaux. Le pays abrite peu d’autoroutes !

Les villes principales sont dotées de transports en commun, mais seule Bucarest abrite un réseau de métros. Quant aux taxis, ils sont nombreux et proposent des tarifs très attractifs pour des déplacements interurbains.

Où dormir en Roumanie ?

Dans tout le pays, il est possible de trouver des chambres d’hôtel à des tarifs relativement abordables. Selon les établissements, les chambres peuvent être rustiques, ou présenter un style moderne et épuré. Les prestations proposées sont généralement de qualité, et la propreté est presque toujours au rendez-vous. Souvent, le petit-déjeuner est compris dans le prix de votre nuitée.

Comme dans beaucoup de pays, l’offre de logements de type Airbnb s’est beaucoup développée ces dernières années, notamment dans les grandes villes. Les tarifs proposés sont encore plus économiques que les hôtels, d’autant plus si vous choisissez de louer une chambre chez l’habitant. Cette dernière solution peut également vous permettre de connaître le mode de vie des Roumains, d’obtenir de précieux conseils pour organiser vos visites, et parfois même de déguster de délicieux plats locaux concoctés par vos hôtes !

Pour une immersion encore plus complète dans la culture locale, vous pourriez séjourner dans une auberge d’une région rurale, telle que la Transylvanie ou les Maramureş.

Idyllic view with typical lodge on Balea Lake shore in Fagaras M
Auberge au bord du lac Balea

Que manger et boire dans le pays ?

En se rendant dans les différentes régions de la Roumanie lors de son séjour, on peut également découvrir la gastronomie locale. Des plats solides aux racines paysannes qui n’en sont pas moins savoureux et raffinés : sarmale (feuilles de choux ou de vignes farcies aux riz et à la viande), mamaliga (semoule de maïs), ou mici (saucisses grillées).

À la fin du repas, vous pourrez vous offrir un plateau de fromages locaux (au lait de vache ou de brebis), et pourquoi pas une part de Cozonac. Ce gâteau marbré aux multiples déclinaisons est généralement servi à l’occasion des repas de fête. Ne manquez pas également de goûter les papanași, des beignets sucrés, agrémentés de fromage blanc et de confiture de myrtilles.

A close up of two portions of taditional Papanasi, a popular Romanian dessert.
Déguster des Papanasi

Au rayon des alcools, la tuica est un alcool de prune ou de pomme, généralement servi à l’apéritif. Le pays abrite également une importante production viticole, générant quelques excellents vins. Soyez vigilant si vous prenez la route par la suite, l’alcool étant totalement prohibé au volant !

Quelles expériences faire en Roumanie ?

Enfin, voici des activités et visites à ne pas manquer de faire dans le pays !

Achats d’artisanat

Si Bucarest est l’occasion de faire des achats dans des magasins connus des touristes occidentaux, les villages et les monastères roumains offrent une grande variété d’objets et de souvenirs à ramener : artisanat en bois des petits villages ruraux, œufs peints de Bucovine, broderies et vêtements traditionnels… N’est-ce pas une raison suffisante pour visiter la Roumanie ?

Lady making traditional decorated eggs in the Bukovina Region of Romania
Oeufs peints de Bucovine

Le delta du Danube inscrit à l’UNESCO

Un séjour en Roumanie peut également se laisse apprécier « au fil de l’eau ». En suivant le Danube, qui passe notamment par les « Portes de fer » jusqu’à son delta où il se jette dans la Mer Noire. Ce site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en raison d’une faune et d’une flore extrêmement riches. Par ailleurs, le littoral de la Mer Noire possède plusieurs stations balnéaires comme la ville de Constanta, la deuxième plus grosse du pays, où l’on se baigne durant l’été.

Pelican colony in Danube Delta Romania. The Danube Delta is home to the largest colony of pelicans outside Africa
Le Delta du Danube

Rencontrer Dracula

Enfin, avec plusieurs jours à passer en Roumanie, on peut également s’en aller visiter les églises fortifiées et les châteaux de Transylvanie dont le très célèbre château de Bran, associé à la légende du comte Dracula. A tort, car Vlad l’Empaleur, personnage historique roumain qui aurait inspiré le célèbre vampire, n’a vraisemblablement jamais résidé dans ce château !

Bran Castle at sunset. The famous Dracula's castle in Transylvania, Romania
Le château de Bran

Informations pratiques

Envie de visiter la Roumanie ? Pour réussir à coup sûr votre séjour, nous vous faisons profiter de nos infos pratiques et de nos bons plans :

  • Langue : la langue officielle est le roumain, qui est parlé par la majorité de la population. Dans certaines régions de l’Est, les gens parlent également le hongrois. L’anglais est relativement peu pratiqué, sauf dans les sites touristiques.
  • Passeport et visa : pour les voyageurs français et européens, une carte d’identité ou un passeport en cours de validité sont suffisants pour entrer en Roumanie.
  • Argent et change : la monnaie roumaine est le leu (lei au pluriel) qui s’abrège RON pour Romanian New Leu.
  • Décalage horaire : il y a une heure de décalage horaire entre Paris et Bucarest (1h de plus vers la Roumanie).
  • Santé : il n’y a pas de problématiques de santé majeures en Roumanie. Le seul point de vigilance concerne les maladies transmises par les tiques, très présentes dans les forêts du pays. Pensez à vérifier la validité de votre carte européenne d’assurance maladie avant le départ, la Roumanie faisant partie de l’Union européenne.
  • Connexion Internet : le pays dispose de l’un des meilleurs réseaux Internet du Vieux Continent. Méfiez-vous des réseaux wifi publics, qui sont particulièrement peu sécurisés.

Avec sa nature préservée et ses villes pittoresques, la Roumanie charme de nombreux visiteurs chaque année !

Pour découvrir davantage ce pays d’Europe de l’Est, nous vous avons concocté des sélections de ses plus beaux paysages et de ses meilleures plages. Si vous vous y rendez en voiture, Budapest ou Vienne peuvent constituer des étapes intéressantes sur votre route.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.