INFO COVID-19 : le Monténégro enregistre 77 493 cas depuis la début de la pandémie de coronavirus, soit une progression de 11,1% en 15 jours. Consultez les restrictions d'accès aux frontières sur le site du ministère des Affaires étrangères.
Monténégro

Culture et histoire du Monténégro : tout connaître avant son voyage

histoire du Monténégro
Monténégro -Kotor ©

De la côte Adriatique aux Alpes dinariques, le Monténégro attire tant les passionnés d’activités outdoor que ceux en quête de farniente face à la mer turquoise. Mais que savez-vous vraiment de ce petit pays des Balkans ?

Annonce

En plein cœur de l’Europe du Sud-Est, le Monténégro possède une histoire riche notamment liée à sa position géographique et sa religion. Et le pays sait mettre en valeur ses beaux atouts touristiques : infrastructures le long des plages paradisiaques, activités dans l’un des canyons les plus profonds du monde ou encore randonnées dans les parcs nationaux préservés. Pour tout savoir de la culture et l’histoire du Monténégro avant votre voyage, voici un résumé de points essentiels à connaître !

Histoire du Monténégro

Comme la plupart des pays d’Europe, l’histoire du Monténégro s’étend sur des millénaires. Mais aux XXème et XXIème siècles, son histoire est particulièrement vive : batailles contre les Ottomans, guerres mondiales et la guerre des Balkans qui n’est pas si lointaine.

Les dates-clés de l’histoire du Monténégro

Voici une liste de quelques dates qui ont marqué l’histoire du Monténégro :

  • VI-VIIème siècle : invasions des avars et goths ;
  • Entre 1496 et 1878 : le Monténégro est placé sous tutelle turque ;
  • Entre 1918 et 2006 : le Monténégro fait partie de la Yougoslavie, un État d’Europe qui regroupait les actuels pays de Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Serbie, Macédoine du Nord et le Kosovo et dont la capitale était Belgrade ;
  • 3 juin 2006 : déclaration d’indépendance du Monténégro.

La religion du pays

Les Monténégrins sont orthodoxes à environ 70%. Juste derrière, les musulmans sont environ 19% et les catholiques 4%. Depuis la proclamation d’indépendance du Monténégro en juin 2006, un conflit religieux fait rage. En effet, l’Église orthodoxe serbe qui représente la majorité des orthodoxes du Monténégro refuse la séparation politique. À côté, une Église minoritaire du Monténégro tente de renaître depuis bientôt 30 ans. Sont en jeu : la propriété des monuments religieux dont le célèbre monastère d’Ostrog qui attire des centaines de milliers de visiteurs chaque année – et donc, des revenus conséquents -, mais aussi la question de l’identité nationale. En effet, à l’instar de l’Église ukrainienne séparée de l’Église russe, pour les politiciens, le Monténégro a besoin de sa propre Église afin d’affirmer l’indépendance nationale.

Annonce
Monastère Ostrog
Le Monastère d’Ostrog ©Nikolai Sorokin

Culture monténégrine

Au Monténégro, on parle principalement le monténégrin qui est en fait une variante très proche du serbe. On parle aussi le hongrois, le croate, l’allemand et de plus en plus l’anglais, surtout chez la jeune génération. Le lien avec la Serbie est très fort : des Monténégrins y vont à l’école et Serbes et Monténégrins se marient entre eux. Les costumes et danses folkloriques sont préservées dans quelques régions. On danse par exemple le « oro » ou la « danse de l’aigle », des danses collectives souvent en cercle. Découvrez également l’importance du patrimoine historique, les spécialités culinaires et les sports nationaux.

L’héritage culturel

Depuis le Paléolithique, en passant par l’âge de Bronze, la Renaissance et la période Baroque, le Monténégro s’est enrichit culturellement. La région naturelle, historique et culturelle de Kotor a ainsi été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO pour la richesse et la diversité de son patrimoine intégré au paysage. Les ouvrages de défenses vénitiens du XVIème et XVIIème siècles sont édifiants. Les monastères dispersés à travers le pays, quant à eux, témoignent de la richesse spirituelle et architecturale ainsi que de l’histoire du Monténégro. Le célèbre monastère d’Ostrog, construit dans la falaise, en est un parfait exemple.

Kotor
La ville historique de Kotor ©JFL Photography

Les sports nationaux

Le saviez-vous ? Les Monténégrins figurent souvent dans les tops des classements des hommes les plus grands du monde avec une taille moyenne de 185 cm ! Un atout majeur pour des sports dans lesquels ils excellent comme le water-polo, le football, le basket-ball, ou le handball. L’équipe masculine de water-polo a notamment remporté de nombreux titres : le championnat d’Europe de 2008, la Ligue mondiale de 2009, vice-champion du monde en 2013 et de belles places aux Jeux olympiques. La sélection nationale féminine de handball a quant à elle brillé aux Jeux olympiques de Londres en 2012 (médaille d’argent).

La gastronomie

Selon que l’on se trouve sur la côte adriatique, en montagne ou au centre du pays, les mets peuvent varier. Sur le littoral, on trouvera du poisson, des fruits de mer, de l’huile d’olive, du persil, du citron, de l’ail, des calamars grillés ou du poulpe. Les montagnards mangent plus volontiers des plats riches tels que des potées de viande et légumes ou le Kacamak, une sorte de polenta avec des patates, du fromage et du kajmak, une sorte de crème fromagère riche en matières grasses. Enfin, sachez que l’eau de vie de prunes, appelée la rakia, est la boisson nationale.

Géographie du Monténégro

Le Monténégro possède à la fois une côte pittoresque et une région montagneuse au nord. C’est un petit pays avec beaucoup de reliefs, composé à 80% de montagnes et de collines et dont la forêt recouvre plus de la moitié du territoire. « Monténégro » en italien vénitien signifie d’ailleurs « montagne noire » et fait référence au mont Lovcen, densément forestier.

Lovcen Montenegro
Lovcen ©Gergo Csorba

Quelques données géographiques

Pour mieux vous faire une idée du pays, voici quelques infos intéressantes :

Annonce
  • Pays européens frontaliers : Croatie, Albanie, Serbie, Kosovo, Bosnie-Herzégovine
  • Capitale du Monténégro : Podgorica
  • 23 régions, dont 2 centres urbains : Podgorica et Cetinje
  • Population : 43,6% de Monténégrins ; 35,8% de Serbes ; 7,7% de Bosniaques ; 5% d’Albanais ; 1% de Croates
  • Monnaie : Euro
  • 2 aéroports internationaux : Podgorica, le plus utilisé et le plus grand, ainsi que Tivat, le long de la baie de Kotor, très touristique

La côte adriatique

Le littoral monténégrin offre 295 kilomètres de côtes, dont 72 kilomètres de plages de sable et de galets. Les Bouches de Kotor, splendide baie classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO font partie du paysage mais également de l’histoire du Monténégro avec notamment sa forteresse Saint-Jean qui domine le fjord. Les eaux turquoises sont fréquentées par les locaux et les touristes, notamment les amateurs de kitesurf, de planches à voile et de snorkeling. Le climat sur la côte est méditerranéen et les meilleurs mois pour se baigner se situent évidemment entre juin et septembre.

plage Sveti Stefan
La plage de Sveti Stefan ©Roman Rodionov

Les montagnes du nord

Les montagnes du Monténégro sont un véritable joyau ! Les principaux sommets avoisinent les 2 500 mètres. Dans le parc national de Biogradska Gora, les gorges de la rivière Tara sont spectaculaires : c’est en fait l’un des canyons les plus profonds du monde avec un pont vertigineux ! Les routes escarpées offrent de superbes panoramas, à travers une nature préservée, des paysages accidentés et des villages isolés. Enfin, le parc national du Durmitor dans les Alpes dinariques est particulièrement reconnu pour ses randonnées, son lac noir et ses hauts sommets.

canyon Tara
Le canyon de Tara ©Simon

Le Monténégro est un petit pays, mais ses paysages sont particulièrement diversifiés et son histoire est retentissante. Au Monténégro, on en apprend plus sur l’histoire de l’Europe, on explore, on se détend, on fait le plein d’énergie et de sensations fortes. Vous voulez en savoir plus ? Pour organiser votre séjour au Monténégro, jetez un œil à notre guide de voyage !

Annonce

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.