Londres

Tout savoir sur l’histoire de Londres et la culture britannique

Londres
Londres ©Tono Balaguer
par Arnaud

La capitale anglaise n’a pas fini de vous surprendre au milieu de ses dédales et ses quartiers historiques !

Londres a une histoire riche, qu’il est bon de connaître avant votre voyage. En effet, avant de vous immerger au sein de la culture britannique… découvrez l’histoire de Londres ! Celle-ci a façonné la ville telle que nous la connaissons aujourd’hui. Mieux comprendre la capitale, c’est aussi mieux l’appréhender lorsque vous visiterez ses différents quartiers.

L’Histoire de Londres

L’histoire de Londres montre la force de caractère de ses habitants. De nombreux événements ont touché la ville anglaise, mais Londres a toujours su se relever de toutes ses mésaventures.

Aux origines, les Romains… puis les Saxons

Londinium est fondée par les Romains, près du fleuve de la Tamise. La ville se développe grâce à un pont qui permet de relier la partie Nord et la partie Sud de l’île. La ville périclite après le retrait des troupes romaines, mais elle renaît de ses cendres durant le VIème siècle grâce aux Saxons. C’est avec ces Saxons, et notamment avec Edouard le Confesseur, qu’est construit l’abbaye de Westminster au sein duquel sont enterrés les monarques anglais.

abbaye Westminster
L’Abbaye de Westminster ©smartin69

Londres, au Moyen-âge

Guillaume le Conquérant fonde un château près de la Tamise, château connu aujourd’hui comme étant la Tour de Londres, ce célèbre monument. À l’époque, c’est un lieu de résidence de la famille royale, puis un lieu d’incarcération. Un peu plus tard, au cours du XIIIème siècle, la ville prend une importance considérable dans la lutte de pouvoir qui oppose Richard 1er à son frère Jean sans Terre. Avec ce dernier, Londres obtient notamment le droit d’élire son propre magistrat, mais obtient également un nouveau pont, détruit au XIXème et reconstruit en 1973.

La dynastie des Tudor

Le règne des Tudor est une période à double tranchant pour Londres. La conversion de Henry VIII au protestantisme entraîne la réaffectation de nombreux monastères et la perte de quantités d’ouvrages littéraires, mais également d’hôpitaux. Elisabeth 1ère, sa fille, construit plusieurs salles de spectacle, dont le théâtre du Globe, qui accueillait les représentations des œuvres de Shakespeare, détruit à deux reprises et reconstruit à l’identique en 1997.

théâtre globe
Le théâtre du Globe ©cdivizia

La période des Stuart

L’époque des Stuart apporte son lot de désolations. Deux grands fléaux touchent Londres : la peste frappe la première en 1565. Elle est stoppée net par un incendie qui ravage une grande partie de la ville. Dès lors, on assiste à un renouveau de ferveur, et des églises sont construites partout dans Londres. Parmi elles, figure la Cathédrale Saint Paul.

Londres à l’ère contemporaine

Londres se développe de plus en plus. La sécurité s’améliore avec le pavage et l’éclairage des rues, la Tamise est dotée de plusieurs ponts. Le XIXème siècle et la Révolution Industrielle attirent de nombreux paysans venus faire fortune. Londres en accueille trop et ne peut tous les loger de manière convenable. On assiste alors à la prolifération de taudis… et donc de maladies hautement contagieuses telles que le choléra.

la Tamise
Coucher de soleil sur la Tamise ©Tono Balaguer

Au XXème siècle, enfin, la capitale britannique est pilée de bombes allemandes et subit quotidiennement les affres du Blitz, qui fait d’énormes dommages, dont le port londonien. Buckingham Palace est également touché, même si c’est dans une moindre mesure. Au sortir de cette guerre, des travaux de salubrité sont entrepris pour débarrasser la ville de son célèbre Fog. Au vu de son histoire, Londres montre qu’elle a toujours su résister aux périodes de crises, et c’est peut-être ce qui explique le flegme légendaire des Anglais.

Culture britannique : la Brit’attitude

Au-delà des traditionnels clichés, Londres cultive sa Brit’attitude…

La distinction aristocrate de l’Angleterre

L’histoire de Londres est indissociable de la Monarchie. Les tabloïds (ainsi que les Britanniques) suivent avec passion les faits et gestes de la famille royale et de la Reine Elisabeth II. Au-delà des aspects people, la famille marque de son empreinte toute l’Angleterre, mais surtout le paysage londonien. Du changement de la garde à la célébration de l’anniversaire royal, en passant par les châteaux de Windsor et de Buckingham, le cœur de Londres bat à l’unisson de celui de la famille royale.

Buckingham gardes royaux
Buckingham et ses gardes royaux ©Michal Bednarek

Mais aristocrate ou pas, toute l’Angleterre est unie autour de son traditionnel thé de l’après-midi. À Londres, il existe de nombreux salons de thé, dans lesquels cette boisson est toujours accompagnée de lait, de crème et de pâtisseries comme le scone.

Un Brit’ de culture

L’Angleterre, mais surtout Londres, est un véritable foyer culturel. Il n’est que de penser à Shakespeare et à tout l’héritage qu’il a laissé : Roméo et Juliette, Hamlet, le Roi Lear… Toutes ces pièces de théâtre sont des succès encore actuels, et font l’objet d’exploitation cinématographique et scénique. Aujourd’hui encore, il est possible de voir quelques-unes de ces pièces dans le théâtre du Globe, reconstruit selon les plans dessinés sous Elisabeth 1ère.

royal Albert hall
Le Royal Albert Hall ©fazon1

Londres porte également d’autres formes de culture. Berceau du rock, c’est la ville qui appartient pour l’éternité aux Rolling Stones. Enfin, Londres est également un temple pour les comédies musicales, notamment dans le West End. C’est à sa durée que se juge le succès d’une comédie musicale anglaise. Vous en verrez beaucoup en vous rendant au Royal Albert Hall ou au Victoria Palace Theatre.

Une ville so foot !

Arsenal, Chelsea, Tottenham, Fulham et Charlton… Ces grands clubs de football connus jusqu’en Asie ont un point en commun : ils sont tous à Londres, ce qui fait de la ville la capitale incontestable du football. D’ailleurs, ce sport est là-bas une véritable religion : il n’y a qu’à essayer de boire un verre dans un pub pour vous en rendre compte. Les matchs ont lieu à toute heure du week-end, l’après-midi ou le soir, ce qui en fait un véritable rendez-vous familial.

Cependant, Londres possède d’autres grandes compétitions, et notamment la Boat Race, ce concours d’avirons qui oppose chaque année les universités d’Oxford et de Cambridge sur la Tamise.

Géographie de Londres

Londres est une ville dont les quartiers ont chacun une identité propre, mais qui sont unis par la Tamise.

Une croissance en deux temps

Dans le Sud-Est de l’Angleterre, en Grande Bretagne, Londres est la plus grande mégalopole européenne. Elle constitue l’une des plus grandes places financières au Monde. Située dans une zone très plane, la ville a pu s’agrandir à son aise sitôt que des ponts ont permis de franchir la Tamise à partir du Nord du Fleuve, dans le quartier très connu de la City. On dénombre ainsi les ponts de Chelsea, Vauxhall, Westminster, Waterloo, London Bridge et Tower Bridge.

histoire de Londres
Vue de Londres ©QQ7

Londres s’est également développée en hauteur, notamment dans les quartiers économiques tels que le Canary Whalf dominé par le One Canada Square. La City a vu émerger de ses terres des projets comme la Swiss Re, la Tour 42 ou le 30 St Mary Axe.

La Tamise : un rôle économique majeur du passé

La Tamise a joué un certain rôle dans l’expansion de la ville, mais elle a aussi des particularités qui lui sont propres. Ainsi, le fleuve (son vrai nom est le River Thames) subit le phénomène des marées, une centaine de kilomètres avant de se jeter dans la mer du Nord. Londres se trouve ainsi de temps en temps les pieds dans l’eau (ce qui pourrait survenir encore plus fréquemment, en raison de la hausse du niveau des mers). Enfin, le fleuve londonien est souvent de couleur saumâtre en raison du sel qu’il contient.

Faire des affaires dans la City ou à Westminster

La Tamise a permis à Londres de se développer économiquement. Cependant, ses quais ont été trop bombardés pendant la Seconde Guerre Mondiale pour être reconstruits. Londres a ainsi abandonné tous ses projets maritimes. Aujourd’hui, l’économie est symbolisée par la City, cette circonscription autonome de Londres, dans laquelle se tractent des affaires tout au long de la journée. Londres possède également un autre quartier très important : le quartier institutionnel, connu sous le nom du quartier de Westminster.

la city
la City de Londres ©PatrikSlezak

Let’s go shopping !

Londres s’est aussi développé à partir de ses grands magasins. Nombre d’entre eux sont connus dans l’Europe entière. Ils sont notamment situés dans le West End, avec des lieux célèbres comme Oxford Street, Covent Garden ou Picadilly Circus.

Londres fait du sport dans l’East End

Inversement, le quartier de l’East End, situé sur l’ancien port, est la partie pauvre de Londres, composée de nombreux immigrants. Dans le London East gît une véritable friche industrielle, preuve s’il en était besoin des réorientations économiques de la capitale britannique. C’est aussi dans ce quartier que se sont tenus les jeux olympiques de 2012. Un moyen de dynamiser l’endroit, où les infrastructures sont toujours présentes et utilisées par les associations sportives locales.

stade olympique Londres
Le stade olympique de Londres ©gibson.matthew

Partez découvrir la ville !

Maintenant que vous connaissez l’histoire de Londres, pourquoi ne pas découvrir ses visites incontournables ? D’ailleurs, avez-vous prévu un séjour dans la capitale anglaise prochainement ?

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.