Lisbonne

Partir visiter Lisbonne : conseils aux voyageurs

Visiter la ville de Lisbonne
Lisbonne © Unsplash / Liam McKay

Lisbonne, la capitale portugaise est une ville pittoresque à côté de l’Atlantique. Partons à la découverte de Lisbonne, et voici nos conseil avant votre visite.

Située au bord de l’océan Atlantique, Lisbonne est une ville maritime très pittoresque, idéale pour des vacances de charme ou un week-end en amoureux. Partons à la découverte de la capitale portugaise, placée sous le signe de l’eau.

Un voyage à Lisbonne

Climat idéal, festivals attrayants, grande variété de la ville … vous ne devrez pas être déçu de Lisbonne !

Son funiculaire séculaire et romantique vous mènera jusqu’au sommet des collines sur lesquelles la ville est construite (direction le château Sao Jorge et la cathédrale de Lisbonne). Ici, les quartiers typiques de l’Alfama et du Bairro Alto sont comme le tableau d’une vie paisiblement organisée. La nuit venue, les clubs de fado ouvrent leurs portes. Le plus réputé, le Clube do Fado de Sao Joao da Praça, est le lieu idéal pour s’initier à la mélancolie typique de cette musique.

Pendant votre séjour, prenez le temps de visiter l’Oceanorium sur l’ancien site de l’exposition universelle de 1998. Lisbonne entretient une telle relation avec l’océan Atlantique que pour mieux la comprendre, un tour dans ce grand musée est tout à fait recommandé. A Belém (accessible en quelques minutes depuis la place du Commerce, par le tramway), vous ne manquerez pas de vous arrêter devant la fameuse tour de style manuélin dite Tour de Belém.

Le soir venu et pour faire la fête, tout se passe sur les « dockas » au bord du Tage. Des centaines de bars de tous styles, toujours très tendance vous attendent dans une ambiance souvent surchauffée.

Lisbonne sous 4 facettes

Lisbonne peut se visiter de 1001 façons, nous vous en avons choisi 4.

Visiter Lisbonne en Tramway
Lisbonne et son tramway © Julian Dik / Unsplash

L’alfama, le quartier des pêcheurs

Quitter Lisbonne sans quitter Lisbonne semble impossible ? C’est que vous ne connaissez pas encore le quartier de l’Alfama, dont le nom signifie « fontaine chaude » ! Ce quartier pittoresque, véritable petit village dans la ville, est composé de rues escarpées aux nombreux escaliers et idéal pour trouver un hôtel. Il s’adosse en effet à la colline surmontée du château Saint Georges.
C’est l’un des rares secteurs à avoir été préservé lors du tremblement de terre de 1755. Il est possible de le découvrir à bord du petit tramway n°28. Le soir, arpentez les rues et poussez la porte d’un restaurant dans lequel vous pourrez entendre un fadiste chanter. Le fado est un chant mélancolique, nostalgique accompagné le plus souvent d’une guitare ou d’un instrument à cordes pincées.

Quelques balades en front de mer…

Il n’est pas besoin d’être au pied de l’océan pour se rendre compte de son existence. La Tapada das Necessidades (le Palais des Nécessités, qui abrite le Ministère des affaires étrangères) offre de superbes jardins où l’on peut découvrir des cactus. Et d’un jardin à l’autre, celui du « 9 abril » permet de contempler à loisir le fleuve Tage et son port. En prenant ensuite la direction du fleuve, vous vous promènerez le long des docks, et observerez ainsi les activités des pêcheurs. La nuit tombée, le Dock de Santo Amaro offre de nombreux bars et discothèques à la mode.

A la conquête des océans

Si vous vous sentez l’âme de Vasco de Gamma, ou si, plus simplement, la navigation vous intéresse, alors n’hésitez pas à visiter la Caravela Vera Cruz, dans le port de Lisbonne. Vous y verrez des nefs, des premiers instruments de navigation, les conditions de vie des marins, ainsi que des exemples d’épices pour lesquels ils s’embarquaient de longues semaines.

D’un pont à l’autre

Le Tage faisant jusqu’à deux kilomètres de large, autant dire que l’accroissement de la ville passait par la création de ponts ! Dès le XVIIIème siècle, c’était chose fait avec l’aqueduc qui permettait seulement un passage piéton. Son accès a été interdit après 1967, mais il est encore visible, et classé comme monument national. Plus proche, on remarque le Pont du 25 avril (qui n’est pas sans rappeler le fameux Golden Gate Bridge à San Francisco) et le pont Vasco de Gamma qui font désormais partie des monuments les plus appréciés de la capitale du Portugal.

Quand partir à Lisbonne ?

Face à l’Océan Atlantique, Lisbonne jouit pourtant des faveurs d’un climat de type méditerranéen. Températures douces en hiver, ensoleillement maximal en été, chaque saison a ses attraits pour les touristes. Évitez tout de même le mois de novembre qui peut souffrir de précipitations importantes. Sachez également que les températures aux mois de juillet et août peuvent atteindre épisodiquement les 40°C lors de remontées de masses d’air chaud venues du continent africain. En été, des périodes de sécheresse peuvent s’installer mais l’amplitude générale des températures reste globalement modérée tout au long de l’année.

Les saisons les plus propices pour découvrir la capitale lusitanienne sont donc le printemps et l’automne. Attention au mois d’avril qui voit l’affluence augmenter significativement à l’occasion de l’Open d’Estoril et la venue des amateurs de tennis. Les tarifs des hébergements et des transports s’élèvent en conséquence et atteignent des sommets seulement égalés pendant la haute saison des mois de juillet et d’août.

Le budget à prévoir

La capitale lisboète profite de tarifs attractifs pour le voyageur européen standard. En moyenne, le coût de la vie à Lisbonne est 30% moins cher qu’en France. Les nombreux restaurants qui parsèment la ville présentent des tarifs imbattables qui permettent aux backpackers désargentés de se nourrir pour 10 euros par personne. Les transports sont également très bon marché. On évalue le budget quotidien du voyageur routard à 6 euros par personne en empruntant les transports en commun tandis que les amateurs de confort opteront pour les célèbres taxis de la ville pour environ 13 euros par jour.

Les activités de loisirs, les sorties culturelles et les événements sont eux aussi accessibles à toutes les bourses. Comptez moins de 15 euros par jour pour un visiteur hyperactif. Le poste de dépenses le plus important du voyageur sera, et de loin, l’hébergement. Selon le type de logement choisi, les prix varient du simple au triple et même plus pour les hôtels de grand standing. Les routards profiteront d’une chambre privée à deux dans une auberge de jeunesse pour 40 euros tandis que les tarifs appliqués par les grands hôtels peuvent s’envoler bien au delà de 200 euros, surtout à la belle saison.

Comment aller à Lisbonne ?

En avion
En avion © Daniel De Ciantis / Unsplash

Pour atteindre la plus occidentale des capitales européennes, le moyen de transport le plus commode est sans conteste l’avion. Un voyage en voiture est possible mais long et fastidieux depuis la France. Le train n’est pas plus intéressant pour les mêmes raisons. En partant de Paris, vous mettrez 19 heures pour rejoindre l’océan et il vous en coûtera en moyenne 170 euros, soit bien plus qu’en choisissant un vol low-cost.

Lisbonne est en effet très bien desservie par de nombreuses compagnies aériennes. En tant que destination prisée des touristes, l’affluence augmente pendant l’été et les tarifs pratiqués avec elle. Prenez soin de toujours réserver vos billets à l’avance et d’utiliser correctement les comparateurs de vol pour bénéficier des meilleurs prix. Vous pourrez ainsi dénicher des vols aller-retour depuis Paris à moins de 50 euros en hiver et plus ou moins 130 euros l’été. Prenez également en compte le transfert depuis l’aéroport jusqu’au centre de la ville. En métro, il vous en coûtera la modique somme de 1,55 euros tandis qu’un déplacement en taxi tourne autour de 15 euros.

Comment se déplacer ?

Lisbonne est une capitale relativement petite qui gagne à se visiter à pied. Se perdre dans le dédale du quartier de Belem est un véritable plaisir que ne devraient pas se refuser les touristes en quête de l’âme lisboète. Pourtant, nombre d’entre eux choisissent de ne passer qu’un week-end sur place, il est alors indispensable de profiter du très fourni réseau de transports en commun de la ville. Bus, trams, métro et funiculaires font battre le cœur de Lisbonne au rythme de leurs passages et participent au charme élégamment désuet de cette cité. Impossible de les ignorer ! D’autant que les tarifs des transports en commun sont très attractifs.

Un billet aller simple vous coûtera 1,55 euro tandis que le pass mensuel coûte environ 35 euros, bien moins cher que dans la plupart des capitales européennes. Pour les touristes, il existe plusieurs types de pass journaliers. Pour 6,40 euros, vous aurez accès à tous les moyens de transport de manière illimitée pendant 24h. Pour environ 10 euros, vous bénéficiez en plus de l’accès aux trains de banlieue. Enfin, l’office de tourisme propose la « Lisboa Card » qui, pour 19 euros et pendant 24h, vous offre l’accès à l’ensemble des transports, l’entrée dans 29 musées et même des réductions dans certains magasins d’artisanat ! Attention tout de même, cette carte ne sera rentable uniquement si vous visitez beaucoup de musées.

Où dormir et dans quel quartier loger ?

Situés au cœur de la ville lisboète, les quartiers de Baixa et du Chiado sont sûrement les endroits les plus prisés des touristes pour se loger. A la fois quartiers animés et historiques, les activités y sont légion et les points d’intérêt culturels nombreux. Vous y trouverez des auberges de jeunesse à 17 euros la nuit comme le Inn Possible Lisbon Hotel ou des hébergements de haut standing comme le Browns Central Hotel à la décoration conçue par des designers de renommée mondiale à 185 euros la nuitée.

Le quartier de l’Alfama est le plus vieux de Lisbonne. Touristes en quête d’authenticité, voici votre logis ! De l’estuaire du Tage jusqu’au château qui surplombe la colline, le quartier étend ses myriades de petites rues tortueuses ornées de nombreuses merveilles architecturales. Ici, l’offre hôtelière est plus haut de gamme avec des établissements prestigieux comme le Santiago de Alfama, un hôtel 5 étoiles dont les chambres se louent pour pas moins de 300 euros la nuit.

On pourrait également citer les quartiers de Barrio Alto et de Principe Real, tous deux en pleine reconversion et de plus en plus attractifs pour la bonne société lisboète ainsi que pour les touristes en quête de longues nuits azimutées. A l’inverse, Santos, Lapa et Estrela constituent les lieux de résidence de la noblesse de la ville et sont moins intéressants d’un point de vue touristique. Enfin, le quartier de Belem, avec ses nombreux musées reste une valeur sûre pour tous les amateurs d’histoire.

Comprendre la géographie de Lisbonne

Lisbonne est entouré de part et d’autres d’eau. Au bord de l’océan Atlantique et séparée en deux par le majestueux fleuve Tage, la capitale du Portugal porte à merveille son surnon de « Capitale de la Mer ».

Pont du 25 avril à Lisbonne
Pont du 25 avril © parbirgl / Pixabay

Le Fleuve Tage

Puisant sa source en Castille, le coeur de l’Espagne, le Tage est le plus grand fleuve de la péninsule ibérique. Traversant la prestigieuse Tolède en Espagne, il se jette dans l’Atlantique à l’embouchure de Lisbonne dont il façonne le paysage. Surnommé la Mer de Paille par les Lisboètes, ses couleurs scintillantes lorsque le soleil se couche délivre une atmosphère inimitable à la ville de Lisbonne. C’est au dessus du Tage qu’ont été édifiés deux monuments phares de la ville, le pont Vasco de Gama à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1998 suivi de près par le Pont du 25 Avril en 1999.

L’Océan Atlantique

Ouverte sur l’océan Atlantique, Lisbonne a vécu un âge d’or au 14e et 15e siècle grâce à son port alors l’une des places fortes du commerce des épices. Aujourd’hui, le Port de Lisbonne est toujours le plus dynamique de la côte atlantique européenne. Cependant, le tourisme a pris le relais au niveau économique et Lisbonne est plus souvent citée pour la beauté de ses plages alentours que pour son port industriel. En tout cas, la mer fait parti intégrante de la culture lisboète et se retrouve quasiment de partout, du fado à la gastronomie.

Les 7 collines du centre historique

Le centre historique de Lisbonne marque en fait les limites actuelles de la ville, fait rarissime en Europe. Toutes les « quartiers » alentours sont en réalité des communes à part entière. Le centre historique est constitué de 7 collines. Ce relief particulier constitue lui aussi une attraction de Lisbonne, car certaines collines sont tellement pentues que circuler en voiture est impossible. C’est pourquoi la ville est équipée, parmi ses difféeacute;rents transports en commun, de 3 funiculaires. Le quartier de l’Alfama, le plus animé de la ville, est situé sur l’une des collines de la ville et le château de So Jorge, site touristique majeur de Lisbonne, sur une autre.

Que manger ou boire à Lisbonne ?

Pastéis De Nata, spécialités de Lisbonne
Les fameuses Pastéis De Nata © Alice Butenko / Unsplash

La gastronomie portugaise et riche et diversifiée. Poissons, fruits de mer et crustacés bien sûr mais aussi viandes roties, charcuteries et les vins bien sûr ! La morue est sûrement le poisson le plus apprécié des cuisiniers lusitaniens, on dit d’ailleurs qu’ils ont 365 façons de la préparer. Essayez notamment le Bacalhau com Natas, un succulent gratin de morue à la crème de lait. Pour les amateurs de crustacés, l’Arroz de Marisco est un plat complet qui mêle, selon les saisons, moules, praires, tourteau, crevettes, langoustes, palourdes… Pour les férus de viande, le Bife à café est certainement le plat le plus surprenant de la gastronomie locale. Un steak recouvert d’une sauce au poivre et au café, un véritable délice ! On pourrait également évoquer les sardines grillées, symbole de la culture du Tage, la Feijoada à base de viandes, de pois noirs et de riz blanc ou encore le Carne de Porco com Amêijoas qui mêle les saveurs du porc et de la palourde.

Côté sucré, vous ne partirez pas de Lisbonne sans avoir goûté les fameuses pastéis de nata qu’on ne présente plus ! Un sorte de de flan pâtissier à la crême, et qui peut se déguster tiède.

Mais le Portugal, c’est aussi le pays du vin alors parlons-en… Rouges, rosés ou blancs, tous types de vin sont produits ici, notamment dans les régions d’Alentejo, Douro et Dão. Essayez absolument le vin vert, un vin jeune, frais et acidulé, parfaitement adapté aux plats de poissons et de crustacés. A l’heure de l’apéritif, optez pour les saveurs corsées d’un Porto ou d’un Muscat. A moins que vous ne préfériez une bonne bière Super Bock, très fraîche à l’ombre d’un parasol..

Les principaux monuments

Petit aperçus des principaux monuments de la ville.

Tour de Belém à Lisbonne
Tour de Belém © Alex Paganelli / Unsplash

Pont du 25 avril

Le Pont du 25 avril rappelle quelque peu celui de San Fransisco de part sa couleur rouge. Ce sont d’ailleurs des américains qui l’ont construit sur commande du dictateur portugais de l’époque, Salazar. L’édifice portait d’ailleurs son nom, puis lors de la révolution des oeillets le 25 avril 1974, le pont fut rebaptisé. Aujourd’hui, le pont est devenu le symbole de Lisbonne et il fait le bonheur de tous les photographes amateurs ou confirmés.

Le pont du 25 avril en chiffres :
– Longueur totale : 2.3 km
– Hauteur des piliers : 191 m
– 2ème édifice le plus haut du Portugal

Monastère des Hiéronymites

Le monastère des hiéronymites fut construit au 16ème siècle grâce à la vente des richesses d’Amérique rapportées par Vasco de Gama. il est adossé à l’Eglise Santa Maria qui renferme le tombeau du roi de l’époque, Manuel 1er. Depuis 1983, le monastère est classé au patrimoine mondial de l’humanité et attire chaque année des milliers de visiteurs. Vous pourrez grouper votre visite de ce monument religieux avec celles des musées de la Marine et d’Archéologie.

Tour de Belém

Considéré comme l’un des plus grands chef d’œuvres de l’art manuélien, la Tour de Belém est un monument à ne pas manquer à Lisbonne. Datant du 16ème siècle, elle était à l’origine une tour de défense bâtie sur les bords du Tage contre les envahisseurs venus de l’océan Atlantique. Haute de 35 mètres pour cinq étages, vous profiterez au sommet de la tour d’une vue à 360° sur le Tage et Lisbonne. Aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, cet édifice de cinq étages situé dans le quartier de Belém est l’un des monuments les plus visité de Lisbonne.

Les principaux musées

Voici 2 musées typiques de la ville, à ne pas manquer lors de votre visite à Lisbonne.

Musée des Azulejos

Les « azulejos » sont des carreaux de faïences de couleur bleue, très utilisés à Lisbonne et plus généralement au Portugal et en Espagne. Ce type d’ornement est né de la rencontre entre les cultures architecturales des Maures et des Ibériques. Tantôt de formes abstraites et géométriques, ils peuvent aussi composés de véritables fresques figuratives. Lisbonne est la seule ville disposant d’un musée entièrement consacré aux azulejos. une occasion à ne pas manquer !
Site internet du Musée des Azulejos

Musée du Fado et de la Guitare

Ce musée présente l’histoire du Fado, ces chants tourmentés et mélancoliques typique du Portugal. En le visitant, vous prendrez conscience de l’immense impact social de cette musique dans la culture portugaise. Renseignez-vous avant de le visiter car vous aurez peut-être la chance de pouvoir assister à un concert dans l’une des salles de concert du musée.
Site Internet du Musée du Fado

Parcs, balades et activités

Lisbonne est la ville idéale pour s’adonner à la croisière fluviale. Par ailleurs, plusieurs parc ombragés vous accueilleront, notamment lors des grosses chaleurs estivales.

Croisière sur le Tage

Faites une croisière fluviale sur le Tage et profitez d’un point de vue original sur Lisbonne. La plupart des monuments et attractions de la ville sont passés en revue. La balade est très agréable et originale.

Jardin Botanique

Profitez de l’ombre de ce parc botanique pour découvrir des espèces végétales importées d’Amérique Latine. L’une des fiertés des lisboètes est la grande allée bordée de part et d’autres d’immense palmiers.
Site Internet du Jardin Botanique

Pour continuer votre visite …

Préparez au mieux vos vacances à Lisbonne grâce à ces quelques infos pratiques complémentaires.

Informations pratiques

  • Documents : une carte d’identité suffira
  • Santé : bon niveau général
  • Monnaie : l’euro (€)
  • Pourboire : non obligatoire, mais bienvenue (entre 10% et 15% )
  • Souvenirs : des azulejos, une bonne bouteille de vin ou d’huile d’olive
  • Décalage horaire : -1 heure par rapport à la France
Centre de Lisbonne au coucher de soleil
Centre de Lisbonne © David Marcu / Unsplash

Sites utiles

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.