Plages de sable fin et forêts luxuriantes, découvrez la Thaïlande, le joyau de l’Asie du Sud-est !

Partez découvrir la Thaïlande, l’île aux merveilles d’Asie…  Découvrez ses principales régions, toutes si différentes. Visiter la Thaïlande, c’est s’enrichir d’une culture emplie de respect et de traditions. Voici tous nos conseils pratiques qui vous permettront de préparer votre séjour au pays du sourire ! Alors, vous embarquez avec nous ? 

Les principales régions de Thaïlande

Chiang Maï, la capitale et province du Nord

Pour découvrir un univers luxuriant, cette province créée de toutes pièces par le roi Mengrai au 13e siècle est idéale. Trekking, vélo et rafting sont les activités phares de la « Rose du Nord ». Moins fréquentée par les touristes que le Sud de la Thaïlande, cette région mérite le détour. À ne pas manquer si vous voyagez en Thaïlande en novembre, le Loy Krathong Festival de Chiang Maï.

Chiang Mai
Le festival des Lanternes à Chiang Maï ©xiaolinzi821 / Pixabay

Chiang Mai est la seconde ville de Thaïlande derrière Bangkok. La Rose du Nord se situe dans une vallée fertile, celle de la rivière Ping. Cela permet aux habitants de la province de cultiver le pavot, grâce auquel on crée de l’opium et de la morphine, et qu’on utilise aussi pour les pâtisseries. La ville est réputée pour son artisanat avec des objets réalisés à partir d’argent, de bois et de céramique. Tout autour de Chiang Mai, il vous sera possible de faire de la randonnée et de découvrir des villages traditionnels…

Bangkok, la ville aux deux visages

La capitale thaïlandaise recense près de 10 millions d’habitants et grouille jour et nuit. Séparée en deux par la voie ferrée, la ville ancienne avec ses marchés et ses très nombreux temples (plus de 400) fait face à la ville nouvelle et ses innombrables buildings. L’un des monuments incontournables de la ville est sans conteste le Bouddha couché : 45 m de long pour 15 m de haut. Cette statue représentant Bouddha sur son lit de mort est visible à Wat Pho, le plus ancien et le plus grand des temples de Bangkok. Impossible de visiter la Thaïlande sans passer par Bangkok la trépidante.

A lire aussi :
Que faire à Bangkok pendant votre séjour ?

Koh Samui

Au sud de la Thaïlande, l’île de Koh Samui est la plus grande île du secteur et la troisième derrière Phuket et Koh Chang. Couverte de cocotiers et bordée de plages de sable blanc, Koh Samui est largement accessible, quel que soit le moyen de transport.

Phang Nga

Au Nord de Phuket, la province de Phang Nga est un paradis pour les plongeurs. Krabi est le spot le plus connu pour s’adonner aux activités sous-marines. C’est la baie qui vaut vraiment le coup d’œil : elle est comme mouchetée d’une centaine d’îlots inhabités. L’eau ne manque d’ailleurs pas dans cette région, puisque la baie est parcourue de trois rivières, offrant ainsi différentes activités aux touristes.

phang nga
Phang Nga ©Max Liew / Pixabay

Koh Lanta

Koh Lanta est un archipel d’une cinquantaine d’îles. La plupart d’entre elles sont classées Parc national, couvrant une superficie de 152 km². Ces îles sont couvertes d’une forêt luxuriante et bordées à l’Ouest par de magnifiques plages.

A lire aussi :
Que voir à Phuket ? Le guide pratique avant de partir

Quelle saison choisir pour visiter la Thaïlande ?

La Thaïlande est une destination prisée des touristes, qui cherchent généralement à profiter de ses plages baignées de soleil et du sourire de ses habitants. Pour ceux-là, la meilleure période pour partir correspond à la saison fraîche qui s’étale de novembre à février. Correspondant aux mois d’hiver dans les pays occidentaux, l’affluence de touristes augmente donc drastiquement et les prix pratiqués par les compagnies aériennes et les hébergeurs avec elle. Évitez la période des fêtes de fin d’année pour visiter la Thaïlande si vous souhaitez profiter de prix abordables, en particulier sur les îles et dans les stations balnéaires.

De mars à mai, les températures sont au plus haut dans le royaume. Air conditionné, eau à portée et tête chapeautée sont indispensables ! Pendant cette saison, organisez vos excursions le matin de préférence et n’oubliez pas de vous hydrater régulièrement pour éviter les coups de chaud. Vous pouvez également participer au Festival de l’Eau, appelé Songkran et vous asperger à foison avec les locaux ! De juin à octobre, la saison des pluies ralentit significativement l’arrivée des touristes sur le sol thaïlandais. Si vous êtes un aventurier sans le sou, c’est la meilleure des saisons pour partir, car certaines compagnies réduisent leurs tarifs de moitié !

Quel est le budget à prévoir sur place ?

La Thaïlande est un pays où la vie est, de manière générale, très accessible pour les budgets des occidentaux en vacances. Néanmoins, il est important de comprendre que la saison et les variations du climat qui en découlent contribuent pour une large part aux prix affichés par tous les acteurs de la vie touristique thaïlandaise. De même, les tarifs pratiqués par les hôtels varient grandement en fonction de la localisation géographique de leur établissement, ainsi que du standing offert. La Thaïlande attire aussi bien les backpackers sans le sou que les plus riches des voyageurs et le pays a su s’adapter pour satisfaire les besoins et les envies de toutes les catégories de visiteurs qu’il reçoit.

visiter la thailande
Séjourner en Thaïlande ©Sasin Tipchai / Pixabay

On estime généralement que, pour un couple de jeunes aventuriers pas trop regardants sur la qualité de l’hébergement, une quinzaine d’euros suffit pour se loger à deux dans une des multiples guest-houses qui parsèment le pays. Même pour le voyageur exigeant, il ne lui en coûtera que rarement plus de 80 euros pour s’offrir une chambre double tout confort dans un hôtel de standing. Se nourrir est également très bon marché. On mange très bien pour moins de 5 euros dans les petites échoppes de la capitale et avec 20 euros, on peut s’offrir de véritables festins de haute qualité. Les transports, comme les excursions sont également très abordables, même chez les compagnies qui offrent tous les avantages de la climatisation haut de gamme et de la connexion internet. En somme, visiter la Thaïlande est accessible à toutes les bourses !

Comment aller en Thaïlande depuis la France ?

À moins de vouloir relever un défi sportif ou découvrir les Routes de la Soie, il est indispensable de prendre l’avion pour visiter la Thaïlande. Véritable carrefour en Asie du Sud-Est, le pays accueille des voyageurs de tous horizons qui souhaitent entrer sur le territoire ou simplement y transiter pour découvrir ses proches voisins. Depuis Paris, le vol dure environ 11 heures, auxquelles il faut rajouter les escales si vous décidez d’opter pour un vol indirect. Bangkok est très bien desservie par de nombreuses compagnies aériennes car la demande est forte, particulièrement pendant la saison d’hiver en Europe. Des compagnies françaises, du Golfe persique et même thaïes assurent des liaisons toute l’année et font largement varier leurs prix en fonction de l’affluence.

Soyez donc vigilant à la réservation au moment de choisir vos dates. Nous déconseillons fortement les périodes de fêtes de fin d’année où les prix flambent et où il est difficile de réserver un vol. Sachez que certaines compagnies aériennes (notamment celles du Golfe Persique) proposent parfois des billets A/R pour moins de 400 euros en période creuse, soit pendant la saison des pluies, tandis qu’il n’est pas rare de voir des billets partir à plus de 1000 euros au mois de décembre ! À vous de choisir si vous préférez mettre la main au porte-monnaie ou vous lancer à l’aventure !

Quelles sont les spécialités culinaires de la Thaïlande ?

Visiter la Thaïlande, c’est aussi goûter la cuisine thaïe qui est considérée comme l’une des plus variées et des plus inventives au monde. À l’image du pays, les locaux explorent avec un enthousiasme débordant toutes les possibilités offertes par la nature généreuse qui les entoure. Premier des conseils pour les fragiles palais occidentaux, méfiez-vous des plats épicés ! Sachez qu’un bon Cha nom, du thé noir glacé mélangé à du sucre et du lait concentré, est excellent pour éteindre les débuts d’incendie buccaux.

thai curry
Curry thaï ©Sharon Ang / Pixabay

À bon entendeur… La plupart des plats thaïs sont servis accompagnés d’une portion de riz à part, à laquelle vous mélangerez votre préparation. Frit, gluant ou vapeur, le riz est un composant essentiel de l’alimentation thaïe. Il accompagne notamment les fritures comme dans le fameux Khao Phat où il est servi avec du poulet, du crabe ou des crevettes. On le retrouve avec le célèbre Laab, de la viande de porc hachée finement et épicée ou avec le Kai Yang, du poulet toujours bien grillé.

Les nouilles sont également très présentes dans les assiettes thaïes. Les Pad Thai sont universellement connus grâce aux restaurants thaïlandais qui ont essaimé partout dans le monde. Ces nouilles sautées s’accompagnent de divers légumes ainsi que de viandes ou de fruits de mer. On trouve également beaucoup de soupes différentes, dont les compositions incluent souvent le lait de coco, le gingembre ou la citronnelle. Elles sont parfois relevées par un piment très fort, comme la Tom Yam. Gare aux brûlures !

Pad Thai
Pad Thaï ©Jonathan Valencia / Pixabay

Au rayon dessert, les thaïs préfèrent souvent les produits très sucrés et industriels que nous ne recommandons pas. Exception à la règle, le fameux Mango Sticky Rice, du riz gluant nappé de lait de coco et serti de fines lamelles de mangue fraîche, un délice ! Côté boissons, n’hésitez pas à goûter les multiples jus de fruits frais proposés le long des routes ou au restaurant. Et surtout, ne manquez pas la bière Singha, non pas pour ses qualités gustatives globalement limitées, mais pour le symbole national qu’elle représente !

Quelle région thaïlandaise privilégier pour votre hébergement ?

Visiter la Thaïlande peut répondre à diverses envies selon les profils et les situations. Pays de soleil et de sourire pour les uns, patrimoine spirituel et historique ou encore lieu de fête et de vie urbaine pour les autres… chaque voyageur cherche toujours une vision particulière de ce pays aussi divers que stimulant. Pour les fans de plongée sous-marine et de farniente sur des plages paradisiaques, les îles qui parsemant ses côtes seront de parfaits refuges en forme de cartes postales pour leurs vacances. Au Sud, à Phuket ou bien sur les îles de Ko Phi Phi ou encore Krabi, grottes pittoresques, plages couleur de neige et denses forêts tropicales émerveilleront les amateurs, venus visiter la Thaïlande pour ses atours dorés.

À l’est de Bangkok, c’est une nature préservée qui fait ici force de loi. Autour de l’Isan, une région encore peu visitée, ce sont les parcs naturels, les rizières à perte de vue et le patrimoine historique qui donnent une vision plus apaisée d’une Thaïlande séculaire. À contrario, les plaines centrales où s’étendent Bangkok et son interminable banlieue constituent le berceau de la Thaïlande d’aujourd’hui. Ici, la modernité côtoie la tradition pour le plus grand bonheur des touristes. Enfin, au Nord, le pays déploie ses multiples montagnes aux alentours de Chiang Mai. Dans la région du Triangle d’Or, terre de légendes et d’histoire, il existe encore de multiples villages reculés dans lesquels le temps ne s’écoule toujours pas à la vitesse des nouvelles technologies qui saturent la capitale. Une aubaine pour les voyageurs en quête d’harmonie avec la nature et de rencontres vraies et enrichissantes.

Les balades et expériences à faire en Thaïlande

Le parc historique d’Ayuthaya

À moins de 100 km au nord de Bangkok, Ayuthaya fut la capitale du royaume de Siam (ancien nom de la Thaïlande) de 1350 à 1767. Aujourd’hui, les centaines de temples d’or de cette ville majestueuse ne sont plus que ruines. Des ruines tout de même classées patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco et qui s’étendent sur plus de 10 km². L’extraordinaire découverte du site se fait à pied, en vélo ou en bateau !

Sable fin et mer turquoise

Pattaya et les stations balnéaires de la côte Est méritent qu’on s’y arrête, mais n’y restez pas trop longtemps, car d’autres lieux sont plus authentiques et surtout bien plus spectaculaires. On ne peut pas visiter la Thaïlande sans découvrir ses magnifiques îles comme Phi-Phi, restée encore très sauvage ou Phuket. Avec ses plages paradisiaques et ses lagons, cette île fait le bonheur des amateurs de plongée sous-marine. Elle a été découverte dans les années 70 par une poignée de hippies débarqués sur la plage de Kata Beach. Des voyagistes proposent des treks, une manière sportive de découvrir l’île de Phuket pendant vos vacances.

plage thailande
Plage en Thaïlande ©MustangJoe / Pixabay

Dans la province de Koh Samui, quelques plages sont absolument magnifiques. Celle de Chaweng est la plus longue et propose la plus forte concentration d’hôtels, et donc d’animations le soir. Autant dire que sortir ne sera pas un problème ! Les plages de Lamai sont toutes aussi courues, ce qui vous laissera le choix au moment de réserver un hôtel. Les plages de Bophut sont bordées de maisons typiques, en bois, et le village de pêcheurs est parvenu à ne pas se renier, malgré les diverses pressions liées au tourisme. Il en résulte un merveilleux endroit où paresser au soleil sans craindre les fortes fréquentations comme celle des plages de Chaweng. Un endroit idéal pour passer sa lune de miel !

Croisière

Les fleuves, puissants moyens de communication de la Thaïlande, servent aujourd’hui beaucoup pour les croisières. Profitez d’un séjour à Bangkok pour visiter la capitale thaïe sous un autre jour. En mer, les croisières vous permettront de faire connaissance avec la faune et la flore marine.

Aventure

La Thaïlande présente une diversité écologique et ethnique stupéfiantes. Traverser ce pays, c’est traverser des cultures différentes : les Thaïs, certes, mais aussi des communautés chinoises, vietnamiennes, indiennes, cambodgiennes… Il faut aussi évoquer les merveilleux paysages, dont beaucoup sont protégés par l’appellation parc national. 127 parcs protègent les animaux et sont de merveilleux terrains de rencontre avec la faune : les dauphins, les éléphants, les tigres asiatiques, les singes, etc. Si vous aimez tester vos limites, rendez-vous également dans un camp militaire. Nombre d’entre eux proposent des activités calquées sur un entraînement militaire de base. Il faut cependant être en bonne condition physique pour participer à ce type d’aventure. Pour les randonnées moins extrêmes, c’est à Chiang Mai qu’il faut se rendre : différents lieux de randonnées sont possibles à partir de là.

Massages / Remise en forme

Qui n’a jamais entendu parler du massage thaï ? Il s’agit d’un massage utilisant les techniques d’acupressure, c’est à dire que les méridiens sont sollicités pour détendre les diverses parties du corps. Pour des prix modiques, il vous sera possible de vous relaxer au Wat Pho (un temple garant des techniques traditionnelles de ce massage), mais aussi à votre hôtel, voire sur les plages. Toutes les occasions sont bonnes à saisir ! Cependant, les massages en institut et dans les hôtels vous permettront de bénéficier d’autres soins comme de la manucure, un gommage du corps…

massage thailandais
Massages en Thaïlande © unserekleinemaus / Pixabay

Marchés

L’un des marchés les plus connus des touristes et des locaux est probablement celui qui a lieu tous les week-ends à Chatuchak, dans la banlieue de Bangkok. Vous y trouverez absolument tout ce que vous voudrez : des vêtements, de l’artisanat, etc. Pensez aussi à visiter le marché flottant de Bangkok : tout est vendu sur des pirogues ! Une expérience incroyable.

A lire aussi :
6 choses à faire en Thaïlande (tant qu’il est encore temps)

Les monuments et visites culturelles à ne pas manquer

En Thaïlande, loin des plages, il existe de nombreux sites culturels à visiter qui vous permettront d’apprivoiser un pays souvent méconnu.

Les Temples bouddhistes

Il existe de nombreux temples bouddhistes qu’il est possible de visiter en Thaïlande. Cette religion polythéiste est présente dans les moindres gestes des Thaïlandais et visiter l’un de ces lieux de culte est toujours une expérience extrêmement enrichissante et apaisante. 

Wat Pho

À proximité du Grand Palais de Bangkok, il faut absolument visiter le temple Wat Pho et admirer la superbe statue du Bouddha couché, allongeant ses 46 mètres et dominant ses visiteurs du haut de ses 15 mètres. Une magnifique prouesse artistique datant de 1832.

Bouddha
Bouddha en or ©SatyaPrem / Pixabay

Wat Phra That Doi Suthep

Ce temple bouddhiste de Chiang Mai est un haut lieu sacré pour les Thaïs. Il contiendrait notamment une relique : un os de l’épaule de Bouddha. Ce temple vaut surtout pour la magnifique vue qu’il propose sur Chiang Mai.

Le Grand Palais

Le Grand Palais est le lieu incontournable de Bangkok. Il est extrêmement visible, avec ses tuiles étincelantes et ses nombreuses dorures. Découvrez notamment le Wat Phra Kaeo, un chef d’œuvre de l’art thaïlandais.

Comment se déplacer dans le pays ?

À l’intérieur des villes, il vaut mieux se déplacer en transports en commun. En Thaïlande, ils sont extrêmement développés et vous n’aurez aucun mal à trouver un bus pour vous emmener d’un point à un autre. Les bus sont d’ailleurs à privilégier, d’autant que beaucoup sont climatisés. Il existe aussi des moyens plus originaux pour vos déplacements. Ainsi, Le tuk-tuk est un véhicule constitué d’un avant de scooter, sur une roue avec guidon, prolongé d’une « carriole » couverte sur 2 roues, dans laquelle s’assoient les passagers. Les tuk-tuk sont très nombreux et annoncent des prix élevés que vous devez marchander. Cependant, ils ne vous permettront pas d’avancer plus vite que les taxis.

Tuk Tuk en Thailande
Tuk Tuk en Thaïlande ©TheDigitalWay / Pixabay

Les songthaews sont des pick-ups ou camionnettes dont l’arrière est aménagé avec 2 bancs pour recevoir les passagers. Ils suivent une ligne fixe, mais s’arrêtent précisément là où vous le souhaitez. À Bangkok, vous trouverez aussi un métro aérien, moderne et rapide. Le train est souvent considéré comme étant très lent, mais s’avère très utile pour sortir des grandes villes touristiques. Enfin, les taxis-motos sont le moyen le plus rapide de se déplacer lorsque le trafic est saturé. Néanmoins, ils peuvent s’avérer très dangereux !

Informations pratiques

Avant de partir visiter la Thaïlande, voici de nombreuses infos pratiques : décalage horaire, conversion de monnaie, transports, liens utiles…

  • Formalités : Sachez que les formalités d’accès au territoire sont assez simples. Depuis la France, un Visa sera nécessaire pour tout voyage de plus de 30 jours et votre passeport devra justifier d’une durée de validité supérieure à 6 mois au moment de votre entrée sur le territoire. Pour un séjour inférieur à 30 jours : pas de visa nécessaire pour les membres de l’Union européenne !
  • Office de tourisme : L’office national du tourisme de Thaïlande propose de nombreuses informations en français. Profitez-en pour préparer votre voyage en Thaïlande !
  • Conversion monnaie : 1 euro est équivalent à environ 33,60 Bahts
  • Décalage horaire : Le décalage horaire avec la Thaïlande est de 6h sur Paris l’hiver, et de 5h l’été. Ainsi, quand il est midi à Paris, il est 18h à Bangkok l’hiver, et 17h l’été.
  • Vaccins conseillés : Diphtérie, Polio, Tétanos, Hépatites A et B.
  • Paludisme : la Thaïlande est une zone d’endémie palustre dans sa forme majeure (falciparum), surtout en régions rurales. Les zones urbaines et côtières en sont exemptes. Il est donc très recommandé de demander un traitement à son médecin, au moins 2 semaines avant votre départ. D’autres maladies parasitaires ou virales sont transmises par les moustiques, l’usage de produits anti-moustiques est recommandé.

En route vers le pays du sourire !

Avez-vous déjà visité des régions de la Thaïlande ? N’hésitez pas à partager vos bons plans dans les commentaires !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CADEAU DE BIENVENUE

CADEAU DE BIENVENUE

 

Vous voulez voyager plus souvent ?
Mais votre budget est limité ...

Je vous dévoile mes astuces et conseils qui me permettent de voyager de nombreux mois dans l’année, sans vider mon compte bancaire.

Téléchargez mon guide dès maintenant, il est gratuit pour tous les nouveaux inscrits à la newsletter !

À quelle adresse dois-je vous l'envoyer ?

MERCI. Vérifiez votre boîte de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre adresse email.