Chine

Visiter Macao, la plus portugaise des villes chinoises

Skyline de Macao
Skyline de Macao avec le Grand Lisboa Casino & Hotel

Bien plus qu’un tripot géant, la ville de Macao, en Chine, offre un visage bien différent de l’Empire du Milieu.

C’est le 20 décembre 1999 que la ville de Macao fut officiellement rétrocédée par le gouvernement portugais à la République populaire de Chine, un peu plus de deux ans après la rétrocession de Hong Kong par le Royaume-Uni. Plutôt qu’une « simple » ville, il faudrait d’ailleurs parler de la région administrative spéciale de Macao de la République populaire de Chine, selon l’appellation officielle ! Plus de quatre siècles d’occupation portugaise tolérée lui ont bien sûr donné un visage très européen et méditerranéen…

Découvrez tous nos conseils pour visiter Macao !

Où se situe Macao ?

Macao est située sur la côte du sud-est de la Chine. Une position idéale pour les riches marchands portugais qui obtinrent l’autorisation de l’empereur chinois de s’y installer au milieu du XVIe siècle et de gérer ce territoire en presque totale autonomie. Macao se compose aujourd’hui d’une petite péninsule, de deux îles principales (Taipa et Coloane) et de terres gagnées sur la mer. Sa superficie actuelle est de 30,5 km² (contre à peine 11,6 km² en 1912). Les pistes de décollage et d’atterrissage de son aéroport international, inauguré en 1995, se trouvent elles-mêmes sur une très grande île artificielle – ce qui rend les décollages et atterrissages très spectaculaires !

aéroport Macao
L’aéroport de Macao ©Edwin Leong / Wikipédia Commons

Que visiter à Macao ?

Le centre historique de Macao a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 2005. Ses rues et ses habitations sont en effet une parfaite synthèse des architectures portugaises et chinoises. Vous pourrez y voir une forteresse et le phare le plus ancien de Chine. Une balade hors du temps et au croisement de deux cultures !

Admirer la façade de l’église Saint-Paul 

Les ruines de l’église Saint-Paul (début du XVIIe siècle, ravagée par un terrible incendie en 1835) font partie des endroits incontournables à voir à Macao. Datant du XVIIe siècle, l’église a été ravagée par un terrible incendie en 1835. C’est aujourd’hui le lieu le plus emblématique de la ville pour les touristes, qu’ils soient chrétiens ou non. Impossible de ne pas ramener une photo de cette incroyable façade, s’illuminant au coucher du soleil.

Saint Paul
La façade de Saint-Paul ©Kon Karampelas / Pixabay

Découvrir le phare de Macao

Le phare fut édifié en 1865 au sommet de la colline de Guia, le point culminant de la péninsule. Il fait partie des principales attractions de la ville. En effet, ce fût l’un des premiers du genre à avoir été installé en Chine. Haut de 91 mètres, il jouxte une chapelle, construite vers 1622. Cet ensemble fait partie d’une forteresse militaire, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco.

phare Guia
Le phare de Macao ©J. Patrick Fischer / Wikipédia Commons

Monter dans la Macau Tower

Le monument le plus emblématique et le plus insolite de Macao est certainement la Macau Tower, qui domine la région du haut de ses 338 mètres. Sa construction débuta en 1998 pour s’achever fin 2001. Le site est connu de tous les passionnés de saut à l’élastique, son plongeoir commercial étant le deuxième plus haut de la planète, juste derrière celui de l’hôtel Stratosphere de Las Vegas – on ne compte d’ailleurs plus les casinos et hôtels insolites dans les deux villes. La tour abrite également de nombreux commerces, ainsi qu’une vaste terrasse panoramique. Et il est même possible de l’escalader grâce aux parcours qui y ont été placés !

macau tower
Macau Tower ©Andy Leung / Pixabay

Se promener au Senado Square

La Place du Sénat, ou Senado Square, est une jolie place pavée du centre historique de Macao. L’architecture très portugaise y est très colorée, ce qui en fait un lieu de balade agréable. De nombreuses fêtes et spectacles ont lieu sur cette place tout le long de l’année. Ne manquez pas non plus son marché aux puces, pittoresque et coloré.

Senado square
Senado square ©eGuide Travel / Flickr

Pousser la porte de la Mandarin’s house

Cette maison, construite en 1869, fût le foyer du réformiste Qing Zheng Guanying. Occupant un terrain de 4 000 mètres carrés, elle fait partie des plus belles et anciennes maisons traditionnelles de Macao. Vous pouvez entrer par sa porte ronde et découvrir tous ses bâtiments et ses cours, rénovés depuis le temps. Un joli trésor en plein centre de Macao, dont l’entrée est gratuite !

mandarin house
Mandarin’s house ©lienyuan lee / Wikipédia commons

Se recueillir au Temple d’A-ma

Ce temple chinois vous emportera dans un passé lointain. En effet, on estime sa construction avant même la création de la ville de Macao ! Ce seraient des pêcheurs chinois qui auraient posé la première pierre, en voulant rendre hommage à la déesse « A-ma », protectrice des marins et des pêcheurs. Vous pouvez visiter le temple et avec un peu de chance, assister aux danses du lion qui ont parfois lieu le weekend.

temple A-ma
Le temple A-ma ©wiredtourist.com / Flickr

Quelle est la meilleure période pour se rendre à Macao ?

Située à l’embouchure de la rivière des Perles, la région administrative de Macao profite d’une situation géographique idéale, qui permet aux touristes en balade de flâner dans ses artères tout au long de l’année. Les températures ne descendent que très rarement en dessous des 15°C et le soleil y brille en quasi-permanence de mai à septembre. Sachez tout de même que son climat océanique lui confère un taux d’humidité important pendant cette période où les précipitations sont fréquentes et parfois nourries. À ceux qui le peuvent, nous recommandons plutôt l’automne tardive et le début de l’hiver, qui présentent un bon compromis climatique avec des températures autour de 20°C et des précipitations plus rares.

visiter Macao
Festival de feux d’artifices à Macao ©Jimmy Lau / Pixabay

Le côté festif de Macao s’exprime particulièrement lors de différents événements qui ajoutent à la bouillonnante activité de la ville, drainant à ces occasions de nombreux visiteurs chinois et étrangers. Le Nouvel an chinois, fin janvier, est l’un des plus courus. Pendant cette période, la ville se pare des atours typiques de l’Empire du Milieu qui aime à rappeler sa présence administrative sur place. On pourrait également citer la Fête du Dragon Ivre, fin Avril, le Festival des ancêtres en octobre ou encore le concours international de feux d’artifices en début d’automne. Pour visiter Macao et profiter de son hyperactivité, rien de tel que d’accorder son planning aux divers événements festifs qui s’y organisent !

Quel budget prévoir pour votre séjour ?

Pour les occidentaux qui souhaitent visiter Macao, les tarifs pratiqués sur place reviennent, peu ou prou, aux coûts moyens de la vie dans leurs pays d’origine, à l’exception de l’hébergement hôtelier qui affiche des prix environ 60% plus chers que ceux pratiqués en France ! La région n’est clairement pas idéale pour les backpackers à petit budget, auxquels il en coûtera environ 40 euros pour deux et par nuit pour se loger. Les auberges de jeunesse sont en effet très rares et bien plus chères que leurs équivalents européens. Les plus fortunés pourront, eux, largement se faire plaisir avec nombre d’établissements de haut standing.

Macao centre
Macao ©Kon Karampelas / Pixabay

L’alimentation est bien meilleur marché. Du petit-déjeuner au dîner, les prix sont largement inférieurs à ceux pratiqués en France. On peut par exemple se nourrir sur le pouce pour moins de 6 euros dans l’une des nombreuses échoppes de rues qui parsèment la région et, pour moins de 30 euros, s’offrir un vrai repas complet digne de très bons restaurants de Paris. Les transports sont tout aussi accessibles. Moins de 70 centimes d’euros pour un ticket de bus et 50 centimes du kilomètre en taxi. Enfin, le shopping est ici érigé au rang d’art de vivre et les magasins fourmillent de bonnes affaires détaxées, poussant les touristes à remplir leurs sacs de vêtements, cigarettes et autres produits de luxe, à moindres frais.

Comment se rendre à Macao depuis la France ?

Macao est l’une des destinations touristiques les plus prisées au monde et bénéficie, à ce titre, d’un aéroport international efficace et très bien desservi. Situé sur l’île Dangzai, il est en liaison avec de nombreuses villes touristiques chinoises, mais aussi avec les grandes capitales régionales asiatiques. Depuis la France et Paris, le temps de vol est d’environ 18 heures avec une escale obligatoire, la plupart du temps à Pékin. Les tarifs varient grandement en fonction de la saison mais commencent à environ 550 euros pour s’envoler parfois à plus de 1600 euros. Sachez vous organiser à l’avance, comme toujours lorsqu’il s’agit d’atteindre un grand centre touristique.

architecture Macao
L’architecture de Macao © Andy Leung / Pixabay

Depuis l’aéroport, vous pourrez ensuite emprunter la navette AP1 qui assure la liaison avec le poste de passage de Zhuhai vers la Chine. Sachez également que les taxis permettent de rejoindre le centre-ville en moins de 20 minutes et cela pour une somme comprise entre 40 et 50 MOP (soit environ 4,5 à 5,5 euros). Cette solution est la plus simple et la plus rapide pour rejoindre le cœur de la cité et vous donnera l’occasion de vous frotter au trafic urbain, une excellente entrée en matière pour ceux qui souhaitent visiter Macao à hauteur d’homme !

Comment se déplacer sur place ?

Les transports en commun de la région sont très accessibles et bénéficient d’un réseau très étendu. Le bus est une solution très pratique, mais il existe également des pousse-pousses tractées par des gens du cru qui proposent généralement leurs services de guide expérimenté. Ce moyen est parfait pour découvrir la ville à un rythme humain tout en bénéficiant de commentaires précis et référencés. Le taxi est également apprécié des voyageurs car peu cher et assez efficace. Attention tout de même aux heures de pointe pendant lesquelles le trafic peut être dantesque sur les grandes artères. Des navettes gratuites, publiques ou privées, relient les divers points d’intérêts de la ville, très pratiques pour économiser sur votre budget !

rue Macao
Les rues de Macao ©Kon Karampelas / Pixabay

Par ailleurs, Macao est une ville d’eau et présente donc la spécificité de disposer d’un vaste réseau de ferries, rejoignant les différentes îles qui composent la région administrative, mais aussi la Chine continentale ainsi que Hong-Kong. Cette dernière destination est la plus prisée des touristes. Depuis le « Macau Ferry Terminal », la traversée vers HK ne dure qu’à peine plus d’une heure. En catamaran ou en hydroglisseur, traverser la baie est une expérience unique qui rappelle à quel point la région est un enchevêtrement de constructions humaines ponctuées de lumières vives et colorées, donnant l’impression, bien réelle, d’une mégalopole en perpétuel éveil. Visiter Macao sans faire le détour par Hong-Kong serait certes dommage, mais vous pourrez aussi rayonner facilement vers Shenzen, Shekou ou Zhuhai. N’hésitez pas à explorer en naviguant sur les eaux de la Mer de Chine !

Que manger et boire à Macao ?

Si l’architecture de certains quartiers est le témoignage le plus manifeste de l’ancienne présence portugaise sur les côtes chinoises, sa gastronomie ne laisse aucun doute sur le mariage réussi des deux cultures. À Macao, de nombreux restaurants servent encore des plats portugais populaires et typiques sous un vocable lusitanien comme les calamars, Polvo, la soupe de légumes, Caldo verde ou encore les sardines grillées, Sardinhas assadas. Malgré l’envahissement des rues et restaurants par la junk-food et une cuisine mondialiste et sans âme, ne cédez pas à la facilité et vous serez conquis par cette nourriture multiculturelle qui constitue le véritable reflet de la culture de Macao.

pastel de nata
Pastel de nata à Macao ©Jason Goh / Pixabay

Ces influences multiples sont indiennes, malaises et bien entendues chinoises et portugaises. On retrouve ainsi la fameuse Bacalhau, la morue séchée traditionnelle lusitanienne, mais ici accompagnée de cannelle et de lait de coco. La Galinha africana picante regroupe lui l’ensemble des saveurs du monde sur un poulet. Ail, coco, tomate, piment et cacahuètes, un véritable délice macanais à ne manquer sous aucun prétexte ! Côté boissons, les plus prisés des vins sont d’importation et portugais naturellement. Tinto, branco ou verde, à vous de choisir ! Pour trouver tous ces trésors de la cuisine locale, fuyez les grandes artères et les quartiers de jeux. On vous recommande notamment les îles de Taipai ou Coloane. Vous trouverez ici des échoppes typiques, plus villageoises et familiales, un autre point de vue sur la région et une bonne manière de visiter Macao autrement !

Dans quel quartier loger ?

Se loger à Macao demande un certain budget, particulièrement sur la Péninsule. Cette zone regroupe les plus anciens quartiers de la ville dans lesquels les prix des hébergements est élevé, voire très élevé. On pense notamment au Legend Palace Hotel, à proximité directe du terminal d’Outer Harbour ou encore le Grand Hyatt qui bénéficie d’une position géographique idéale à moins de 5 minutes de l’aéroport international. Ne comptez tout de même pas moins de 150 euros la nuit en chambre double mais sachez que vous profiterez d’un cadre et d’un service exceptionnels, dignes des plus grands palaces parisiens !

Taipa
Taipa ©travel oriented / Flickr

Préférez vous excentrer sur les îles adjacentes au centre. Taipa est particulièrement appréciée, car elle a su conserver un certain esprit villageois qui permet de souffler un peu après avoir crapahuté dans les artères bondées et surchargées de la ville. L’Altira Macau est parfaitement placé à côté des musées de l’île et non loin de son golf. Là encore les prix ne descendent pas en dessous de 150 euros, préparez votre carte bleue ! Enfin, pour ceux qui souhaitent visiter Macao tout en profitant au maximum du luxe qui oint la ville, autorisez-vous une petite folie et réservez une chambre au Wynn Palace. Expérience inédite garantie, mais la nuit vous en coûtera au moins 250 euros ! À Macao, rien n’est trop beau !

Informations pratiques

Ces quelques informations vous permettront de préparer votre séjour et visiter Macao tranquillement :

  • Formalités : Un passeport en cours de validité est nécessaire pour aller à Macao. Les ressortissants français n’ont pas besoin de visa pour un séjour de moins de 3 mois. Attention, un billet aller-retour ou de continuation peut vous être demandé !
  • Santé : Aucun vaccin n’est obligatoire, mais soyez à jour de votre carnet de vaccination par précaution.
  • Monnaie : La monnaie locale est le Pataca (MOP)
  • Décalage horaire : Il est de + 6 heures en été et + 7 heures en hiver, par rapport à la France
  • Office du tourisme : Le site officiel de l’office du tourisme de Macao vous donnera des informations sur les événements à venir et la ville en général

Vivez le luxe à Macao !

Allez-vous bientôt partir à Macao ? N’hésitez pas à échanger vos expériences dans les commentaires !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.