INFO COVID-19 : le Costa Rica enregistre 567 383 cas depuis la début de la pandémie de coronavirus, soit une progression de 0,3% en 15 jours. Consultez les restrictions d'accès aux frontières sur le site du ministère des Affaires étrangères.
Costa Rica

Visiter le Costa Rica : notre guide complet sur le pays !

Visiter le Costa Rica
Volcan Arenal - Costa Rica © Kevin

Vous partez visiter le Costa Rica ? Voici notre guide incontournable sur ce pays fabuleux !

Annonce

Le Costa Rica est un pays un peu à part dans le paysage touristique. Celui que l’on surnomme parfois la Suisse d’Amérique centrale pour son goût affirmé pour le pacifisme est aussi un fervent protecteur de l’environnement. Coincé entre le Panama et le Nicaragua, sur l’isthme reliant l’Amérique du Nord à celle du Sud, il est en plus connu pour ses spots de surf et la beauté magique de ses paysages. De multiples raisons de visiter le Costa Rica ! Et notre guide complet sur le pays vous sera très utile pour préparer votre voyage dans les meilleures conditions.

Quelle est l’histoire du pays ?

L’histoire du Costa Rica est habituellement située aux environs de 10 000 av. J.-C. À cette époque, les historiens estiment que l’isthme ne constitue encore qu’un lieu de passage. Les traces de peuplement s’intensifient au cours des siècles, avant l’arrivée de Christophe Colomb en 1502. C’est lui qui donne au pays le nom de « côte riche » selon la légende. Le territoire n’est pourtant pas aussi intéressant qu’il y paraît et la province perd de son importance pour la couronne espagnole.

Après quelques difficultés, le pays obtient pleinement son indépendance en 1838. Mais le virage essentiel de ce pays advient lorsqu’il se dote d’une constitution supprimant l’armée en 1949. Depuis, le pays fait figure de modèle de démocratie et d’exemple en matière de protection de l’environnement. Ce qui pousse toujours plus de touristes conscients à visiter le Costa Rica.

Annonce

Quelle est la meilleure période pour visiter le Costa Rica ?

Visiter le Costa Rica entre décembre et avril permet de profiter de la saison sèche, mais c’est évidemment pendant ce moment de l’année que l’affluence est la plus importante. Comme dans la plupart des pays à fort potentiel touristique, il existe des périodes à éviter absolument pour ne pas subir la folie des foules. Ici, ce sont les périodes de la Semaine sainte et des vacances de Noël qui drainent un maximum de touristes.

De mai à novembre, les pluies sont importantes et peuvent gêner vos déplacements. Pour ceux qui le peuvent, on conseillera plutôt les saisons intermédiaires que sont avril-mai et novembre. Les prix sont alors bien plus intéressants !

Gandoca-Manzanillo au Costa Rica
Gandoca-Manzanillo © pixs:sell

CLIMAT : vérifiez les tendances climatiques mois par mois pour savoir quand partir au Costa Rica.

Annonce

Quel budget prévoir pour votre séjour ?

Contrairement à la plupart des pays d’Amérique Centrale et du Sud, visiter le Costa Rica n’est pas bon marché. C’est là le revers de la médaille d’un des pays les plus sûrs, les plus égalitaires et les plus beaux du continent. De manière générale, les prix sont globalement inférieurs à ce qui se pratique en Europe occidentale, mais la différence n’est pas si importante.

En outre, la plupart des activités seront payantes, notamment les visites de parcs ou de monuments. À titre d’exemple, il vous faudra débourser environ 15$ pour un repas au restaurant, entre 30 et 50$ pour une chambre d’hôtel économique et le double pour une nuit dans un établissement de haut standing. Sachez aussi que la monnaie locale est le colón, mais que vous pourrez payer presque partout en dollars américains. Ce qui n’est généralement pas intéressant pour les Européens, surtout que l’on vous rendra la monnaie en colones, à un taux bien sûr en dessous du marché !

Comment se rendre au Costa Rica depuis la France ?

Vous vous en doutez, à moins d’être un excellent navigateur, d’aimer ramer pendant plusieurs mois ou bien d’être doté d’une solide paire d’ailes, l’avion est le seul et unique moyen de se rendre au Costa Rica. Depuis la France, la durée du vol est de 11h30 à l’aller et seulement 10h au retour grâce au décalage horaire profitable. D’ailleurs, sachez que ce décalage entre Paris et San José, la capitale, oscille entre 7h en hiver et 8h en été.

On rappelle qu’il est vivement conseillé, voire indispensable, de réserver longtemps à l’avance vos billets, surtout en pleine saison entre décembre et avril. N’hésitez pas à utiliser les comparateurs accessibles sur Internet. Sachez par exemple qu’il est possible d’obtenir des billets à moins de 700 euros pendant la saison creuse, alors que les prix s’envolent parfois au-delà des 900 euros pendant la Semaine sainte. Comme vous pouvez le constater, visiter le Costa Rica représente un budget conséquent !

Annonce

Comment se déplacer sur place ?

Une fois sur place, les vols internes sont très pratiques pour voyager entre les différentes provinces qui fragmentent le pays. Le choix du transport sera bien souvent lié à votre profil de voyageur et donc à l’épaisseur de votre portefeuille. Les backpackers apprécieront le réseau de bus mis en place à travers le pays, car il est ponctuel et fiable. Cela permet de visiter le Costa Rica, donc de rejoindre à peu près tous les plus beaux sites du pays, à moindres frais.

Si vous chérissez l’indépendance de déplacement, on vous conseille plutôt de louer une voiture. Là encore, les réseaux de professionnels sont nombreux et très sûrs. Planifiez bien vos trajets à l’avance et renseignez-vous sur l’état des routes, car parfois, il est pratiquement obligatoire de piloter un véhicule tout-terrain pour atteindre son but !

Que manger et boire au Costa Rica ?

La cuisine costaricaine est à l’image des gens du pays. Simple par ses techniques et ses préparations, mais riche de couleurs et de diversité. La gastronomie locale s’articule principalement autour de 4 ingrédients essentiels, que sont le riz, les haricots, les bananes plantains et le manioc. On y consomme également beaucoup de poissons et de viandes telles que le poulet, le bœuf et le porc. Les plats sont souvent accompagnés de poivrons, d’oignons et de coriandre.

Plat typique du Costa Rica
Plat typique du Costa Rica © carles

Le plat le plus commun est le Casado, littéralement le « marié ». Vous trouverez toujours une version de ce plat dans les restaurants que vous essaierez. Du riz, des haricots et des légumes, un mets simple, mais toujours roboratif ! Par ailleurs, visiter le Costa Rica sans goûter au plat national, le Gallo Pinto, serait presque un crime. Là encore, du riz et des haricots sont au menu, accompagnés des légumes classiques et d’une bonne dose de sauce Worcestershire. Et si vous aimez les douceurs sucrées, visitez les étals de marchands de fruits. Mangue, goyave, fruits de la passion, carambole, avocat ou Castaña, le fruit de l’arbre à pain, vous émerveilleront autant les yeux que les papilles !

Annonce

Dans quelle partie du pays se loger ?

Les intérêts touristiques multiples du Costa Rica attirent des voyageurs aux profils très différents. Pour se loger sur place, on peut donc profiter d’offres d’hébergement très inégales. Dans les grandes villes, comme San José bien sûr, mais aussi Alajuela, Cartago ou Liberia, les routards pourront se loger à moindres frais dans les dortoirs tandis que les touristes plus exigeants trouveront leur bonheur dans les hôtels de standing. Mais choisir où loger implique d’abord de savoir pourquoi vous souhaitez visiter le Costa Rica.

visiter le Costa Rica et San José
Vue aérienne de l’église de San José © Gian

Pour le surf, les parcs de volcans ou la forêt tropophile ? La côte et la région de Guacanaste au nord-ouest sont tout indiquées. Pour le calme de la montagne et les sources chaudes ? Cap plein nord, dans la région de Quesada. Pour les forêts humides qui abritent nombre d’espèces endémiques ? C’est au sud que vous trouverez votre bonheur, entre Dominical et le golfe Dulce. Et si la vie urbaine et haute en couleur vous tente, restez dans la Vallée Centrale, la plupart des grandes villes y sont implantées.

Quelles sont les activités et curiosités à voir au Costa Rica ?

Pour la plupart des touristes, visiter le Costa Rica vise à découvrir un pays qui abrite 6% de la biodiversité mondiale à lui seul ! Et pour cela, rien de tel que les 27 parcs nationaux et 125 réserves qui occupent un quart du territoire. Le parc Manuel Antonio est le plus célèbre, mais aussi le plus riche en beautés naturelles. Paresseux à trois doigts, singes capucins à front blanc, oiseaux multiples et colorés, vous en prendrez plein la vue ! On rappelle que l’entrée des parcs est payante, entre 7 et 10 euros, et que vous serez parfois obligé de prendre un guide.

Voir les animaux du parc Manuel Antonio
Voir les animaux du parc Manuel Antonio © Ivan Kuzmin

Le surf est l’autre activité inhérente à la culture du pays. Les plages de Guacanaste sont particulièrement prisées par les amateurs. Pour les débutants, attention, certains courants peuvent être forts ! Moins connu, mais tout aussi adapté à la géographie du pays, le rafting se développe à vitesse grand V dans les hauteurs de la Vallée Centrale, notamment du côté du Rio Pacuare. En bref, le pays est un endroit idéal pour toutes les activités de pleine nature. Du canyoning à la plongée, en passant par le cyclotourisme, le paddle ou la pêche, vous aurez largement le choix !

Côté culturel, on ne saurait assez recommander la visite du Musée du Jade et de la culture précolombienne à San José, ou celle du Musée de l’Or, toujours dans la capitale. Une halte à la magnifique Basilique des Anges à Cartago ravira les amateurs d’architecture et une plongée dans la vie bohème et chatoyante de Montezuma vous offrira l’occasion de reconsidérer votre vie !

La Basilique des Anges à Cartago
La Basilique des Anges à Cartago © Dudarev Mikhail

Informations pratiques

Visiter le Costa Rica est à coup sûr une expérience inoubliable, mais pour être sûr d’en profiter au maximum, mieux vaut lire d’abord ce rappel des informations essentielles :

  • Office du tourisme : visitez le site officiel du Costa Rica, passage obligé pour préparer votre voyage.
  • Argent : la monnaie locale est le colón, colones au pluriel, mais vous pouvez régler vos achats en dollars dans la plupart des échoppes.
  • Formalités d’entrée et de sortie: pour un séjour touristique de moins de 90 jours, vous devez présenter un passeport valide trois mois après votre départ du pays, ainsi qu’un billet aller-retour ou un billet vers une autre destination. À chaque sortie du territoire, vous devrez vous acquitter d’une taxe de 26$US.
  • Vaccins : aucun vaccin particulier n’est obligatoire, mais certains sont recommandés. Les vaccins universels, l’hépatite A et B, la typhoïde, l’antirabique et la rage sont conseillés, notamment si vous prévoyez de longues excursions éloignées de tout centre médical.
  • Langue : la langue officielle est l’espagnol, mais l’anglais sera largement compris, notamment sur la côte Pacifique et dans les grandes villes touristiques.
  • Pourboires : le pourboire n’est pas une tradition implantée au Costa Rica. Néanmoins, rien ne vous empêche de laisser quelques colones sur la table si vous êtes satisfait d’un service, le geste sera toujours apprécié !
  • Sécurité : le pays est connu pour être l’un des plus sûrs d’Amérique Centrale. Il convient pourtant de suivre les règles de sécurité basiques. Évitez donc de sortir seul dans les quartiers isolés et laissez vos objets de valeur dans le coffre-fort de votre hôtel si vous en avez un.

Visiter le Costa Rica… et après ?

Le choix de visiter le Costa Rica est pour beaucoup guidé par l’aura du pays en termes de protection de la nature. Pour ceux-là, un voyage au Brésil, dans la région du Pantanal, répondra assurément à leur souhait d’un tourisme plus respectueux de l’environnement et des communautés qui y vivent. Pour d’autres, ce sont les activités qui sont les plus déterminantes dans leur choix. La plupart des jeunes qui se rejoignent au Costa Rica le font pour le surf et dans ce cas, on ne saurait leur conseiller autre chose que la côte basque et ses multiples spots !

Annonce

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.