Maroc

Notre guide complet pour visiter le Maroc

Maroc
Maroc ©Louis Hansel / Unsplash

Médina de Marrakech, plages d’Agadir, montagnes de l’Atlas ou sable du Sahara, le Maroc est une terre de contrastes idéale pour passer des vacances…

Annonce

Bordé à l’ouest par l’océan Atlantique et au nord par la mer méditerranée, le Maroc est, des trois pays du Maghreb, celui qui offre la plus grande surface de côte. En effet, ce n’est pas loin de 3500 kilomètres entre l’Atlantique et la Méditerranée et presque autant de plages où l’on peut se détendre en profitant d’un soleil permanent. Mais le Maroc est aussi une terre montagneuse où des neiges éternelles résistent à quelques centaines de kilomètres d’un désert de sable aride. Visiter le Maroc, c’est donc découvrir cette terre de contrastes…

L’Afrique aux portes de l’Europe

Le Maroc a longtemps été une terre de luttes de pouvoir entre Européens et Arabes. Au Moyen-âge, les différentes dynasties ont permis de fonder des villes comme Fès, Marrakech ou Cordoue. Vous verrez leur puissance s’afficher dans les Casbah et dans bon nombre de monuments du patrimoine marocain, comme la Tour Hassan à Rabat. Ces démonstrations de la gloire passée sont à visiter absolument.

tour Hassan
La Tour Hassan ©sebmoun / Pixabay

À l’époque des grandes puissances coloniales, au 19ème siècle, le Maroc est l’un des pays d’Afrique les plus convoités et un terrain d’enjeux entre Anglais, Espagnols et Français. Au 20ème siècle, le Maroc passe sous protectorat français et espagnol. Le pays n’acquiert une pleine et entière indépendance qu’en 1956. C’est aujourd’hui une monarchie constitutionnelle avec un monarque, à la fois chef spirituel et temporel de ses sujets.

Terre de contrastes

Le Maroc est un pays aux contrastes très étonnants : le désert du Sahara côtoie l’océan Atlantique, le calme d’un riad tranche avec l’activité de la médina… Un voyageur peut tout aussi bien se promener dans les collines verdoyantes de Fès que faire du ski de randonnée dans les monts de l’Atlas, non loin de la palmeraie de Marrakech ! Il existe tant d’activités à faire, de lieux où sortir qu’il faudrait un long séjour pour saisir toute la finesse de la culture marocaine.

Annonce

Un imaginaire romanesque

Le Maroc… Ce seul nom suffit à faire naître tout un imaginaire romanesque. Ce sont tout d’abord les portes des villes finement sculptées, puis l’agitation des souks et des médinas. C’est aussi le désert du Sahara, les chameaux, le peuple berbère, le sable qui ondule sous l’effet du vent. Enfin, visiter le Maroc est associé au bien-être et à la thalassothérapie, une activité à faire absolument dans l’une des villes côtières telles qu’Agadir, Casablanca ou Rabat. Comme la Tunisie et l’Algérie, le Maroc est aussi un pays où l’hospitalité est une tradition légendaire. Thé à la menthe, pâtisserie, sourires affichés… Tout incite à la convivialité et au partage !

A lire aussi : 8 expériences insolites pour découvrir le pays autrement

Quelle est la meilleure période pour partir au Maroc ?

Le Maroc bénéficie d’un climat méditerranéen, très favorable au tourisme et ceci toute l’année. On peut donc s’y rendre en toute saison mais sachez que les vacances scolaires estivales sont très prisées des visiteurs qui ont tendance alors à envahir ses plages, faisant au passage grimper quelque peu les prix sur place. Dans la région d’Agadir, préférez le mois de septembre car la majorité des touristes seront retournés à leur train train quotidien. Même chose à Marrakech qui, bien que magnifique toute l’année, peut être moins agréable à vivre lorsque saturée de touristes. Si vous comptez camper dans la région, évitez les mois hivernaux pendant lesquels les nuits peuvent s’avérer très fraîches.

taghazout plage
La plage de Taghazout ©Philipp Klausner / Unsplash

De manière générale, il est donc plutôt recommandé à ceux qui le peuvent de visiter le Maroc hors vacances scolaires. L’affluence moins importante impacte positivement les prix et rend les balades citadines plus agréables et plus pittoresques. Gardez tout de même en tête que le Maroc est un pays chaud, présentant de multiples stations balnéaires. La garantie de pouvoir faire trempette à n’importe quelle époque de l’année !

Quel budget prévoir pendant votre séjour ?

Visiter le Maroc peut se faire à moindres frais mais il est aussi possible de faire sérieusement chauffer la carte bleue si l’on opte pour des hébergements de haut standing et des activités exceptionnelles. Les auberges de jeunesse ne sont pas nécessairement intéressantes, sauf peut-être dans les grandes villes, car les hôtels classiques pratiquent des prix à peu près équivalents. Une chambre double à Meknès par exemple ne coûte que 5 euros la nuit environ tandis que le prix moyen à Casablanca tourne autour de 50 euros. On peut également faire appel à Airbnb. Les tarifs sont alors très variés, de 30 euros la nuit pour une chambre privée jusqu’à 250 euros pour un riad de haut standing.

riad marocain
Un Riad marocain ©TheUjulala / Pixabay

La cuisine marocaine est très réputée pour sa diversité et sa qualité mais aussi pour son coût très modique. Sachez qu’un repas moyen au restaurant se négocie entre 20 et 50 dirhams, soit entre 2 et 5 euros. A ce prix, vous pourrez squatter les restaurants et ne pas vous préoccuper de la vaisselle ! Les activités gratuites sont multiples au Maroc. Visiter le souk, buller sur la plage ou se balader dans l’Atlas font partie des nombreuses joies accessibles à tous. Il serait pourtant dommage de se priver d’un trek dans le désert emmené par un guide connaisseur, d’autant que ceci ne vous coûtera que rarement plus de 50 euros pour deux personnes pendant deux jours avec nuit sous la tente incluse. Côté transports, le Maroc est très bon marché, nous y reviendrons dans une partie prochaine.

Annonce

Comment se rendre au Maroc depuis la France ?

Pour visiter le Maroc, le moyen le plus simple, le plus rapide et même souvent le moins cher reste l’avion. Aujourd’hui, la plupart des grandes villes de France affrètent des vols à destination du Maroc, notamment via Air France et Royal Air Maroc, mais aussi via des compagnies low-cost. Tanger, Fès, Casablanca ou Marrakech, les aéroports internationaux ne manquent pas sur le territoire marocain et les atteindre ne demande généralement qu’un effort financier minime. En fonction de la période, de la destination et du point de départ, les vols se payent entre 120 et 300 euros pour 2h30 à 4 heures de trajet. Soyez proactif lors de votre réservation car les prix flambent rapidement, notamment pendant les périodes d’été.

visiter le Maroc
Tamnougalt au Maroc ©Sergey Pesterev / Unsplash

Les accrocs au bitume peuvent également envisager un voyage par terre jusqu’à la pointe Sud de l’Espagne avant d’y prendre un ferry. Pour information, de Paris à Tarifa, l’un des principaux ports d’embarquement pour le Maroc avec Algeciras, il vous faudra environ 18 heures de route. Une paille pour les vrais routards… Si vous n’avez pas de véhicule, sachez également qu’il existe des lignes de bus entre Paris (mais aussi d’autre grandes villes de France) et de nombreuses villes marocaines. Même si les tarifs sont attractifs (de 100 à 250 euros), le trajet dure tout de même 40 heures.

Quelles sont les spécialités culinaires du pays ?

Le couscous est évidemment la star de la cuisine marocaine. D’origine berbère, il se déguste traditionnellement le vendredi, mais est aujourd’hui apprécié chaque jour de la semaine. Visiter le Maroc sans déguster un couscous serait une faute de goût impardonnable. Le tajine est lui aussi d’origine berbère. Sa composition se décline sous de multiples formes, car c’est la cuisson dans un plat en terre recouvert d’un cône qui donne son nom au plat, plutôt que la nature des ingrédients. Troisième égérie de la cuisine marocaine, la pastilla. Ce gâteau de brick et de pâte feuilletée, souvent farci d’un hachis de pigeon mais aussi parfois de fruits de mer ou de poulet se sert généralement lors des réceptions. Il peut être sucré ou salé.

tajine Maroc
Tajine au Maroc ©annazuc / Pixabay

On pourrait également citer le méchoui, dont la déclinaison marocaine a pour spécificité de cuire le mouton ou l’agneau à l’étouffée et non à la broche, ou la harira, cette soupe traditionnellement appréciée pour rompre le jeûne du Ramadan, mais ce paragraphe serait incomplet si l’on n’y abordait pas le sujet des pâtisseries et leurs merveilleuses saveurs. Fleur d’oranger et amandes écrasées pour la corne de gazelle, miel, anis, amande, sésame et farine de blé pour la la chebakia ou la ghribia que l’on offre aux invités lors des mariages et des fêtes de fiançailles. Sans oublier le fameux thé à la menthe qui se déguste à toute heure et en toutes occasions !

Comment vous déplacer sur place ?

Côté transports, le Maroc profite d’un excellent réseau de bus qui dessert l’ensemble des grandes villes et des points d’intérêt touristique. À titre d’exemple, un voyage de Rabat à Marrakech coûte entre 135 et 190 dirhams. Les taxis sont également très bon marché avec une prise en charge facturée 2 ou 3 dirhams, puis entre 4 et 8 dirhams le kilomètre. Les loueurs de voiture sont présents sur le territoire marocain mais on les déconseille, notamment à cause de la conduite difficile dans les grandes villes.

Les plus baroudeurs pourront aussi s’essayer au stop, très pratiqué dans le pays. Soyez tout de même vigilant et respectez les conditions de sécurité habituelles. Évitez notamment de vous déplacer seul et informez toujours quelqu’un de confiance de votre destination ou de l’endroit où vous vous trouvez. Visiter le Maroc en stop est une expérience inégalable qui vous permettra de rencontrer d’authentiques marocains, à condition de respecter les coutumes et la culture locale.

Quel endroit du Maroc privilégier pour votre séjour ?

Il existe de nombreuses villes connues au Maroc : Casablanca, Agadir, Ouarzazate… Mais seulement quatre sont dites villes Makhzen, c’est-à-dire villes impériales : Fès, Marrakech, Meknès et Rabat. Voici un aperçu de ces villes privilégiées à visiter au Maroc !

Marrakech, la perle du sud

La troisième ville du royaume marocain est aussi celle qui a donné son nom au Maroc. Marrakech est une ville fondée au 11ème siècle, située au pied de l’Atlas. De nombreux peuples se rendent à Marrakech, mais viennent du désert ou de l’immense chaîne de montagne que constitue l’Atlas. Ce sont les Berbères qui donnent cet air éternel à Marrakech.

marrakech
Marrakech ©A_Different_Perspective / Pixabay

À Marrakech, il faut impérativement visiter la Médina. Elle est en effet classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Dans sa partie nord, elle comprend sept tombeaux, ce qui fait souvent dire de Marrakech qu’elle est la ville aux sept saints. D’autres endroits sont à explorer comme le jardin de Majorelle, ou, incontournables, la Place Djemaa El Fna et la mosquée Koutouba. Faites également un détour par le musée Dar Si Saïd dans lequel sont exposés des centaines d’objets artisanaux de différentes époques.

Ne manquez pas : Le guide complet sur Marrakech

Fès, la raffinée

Quatrième plus grande ville du Maroc, Fès est une ville moderne ayant su préserver son histoire. Une caractéristique : on entre à Fès par la grande porte médiévale. La vieille ville de style oriental est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. On y trouve d’ailleurs la plus grande médina au monde. Autre caractéristique de cette ville, le bleu est omniprésent : on parle ainsi de bleu de Fès.

Il y a beaucoup de choses à faire dans la prestigieuse Fès. Tout d’abord, la visite du musée Batha est un incontournable. Il s’agit d’une résidence estivale de la famille royale, bâtie au 19ème siècle, qui abrite aujourd’hui un musée d’arts et traditions populaires. Surtout, visitez la médina et profitez-en pour faire une séance shopping au souk. Tanneurs, menuisiers et autres artisans vous proposeront de nombreux articles.

Rabat, la capitale

Rabat est une petite ville agréable et fleurie. C’est est une ville atypique : bien que capitale du Maroc, elle ne possède aucune activité industrielle et n’est que la seconde ville du pays. Traversée par l’avenue Mohammed V, elle offre à tous ses visiteurs un visage agréable et riant renforcé par la proximité de l’océan Atlantique. À Rabat, il faut absolument voir la Kasbah des Oudayas et sa porte de couleur ocre. Rendez-vous ensuite vers la Tour Hassan, emblématique de cette ville et de ses ambitions. Profitez-en également pour visiter la mosquée, absolument somptueuse.

kasbah oudayas
Kasbah Oudayas ©Davide Cesare Veniani / Wikipedia Commons

Meknès, l’ismaélienne

Cinquième ville du Maroc, Meknès est une ville lumineuse, où les grands espaces sont rois : de larges perspectives, des bâtiments immenses… Tout se prête à être contemplé, à être parcouru et visité. D’ailleurs, Meknès est souvent appelée le Versailles marocain. Prenez place à bord d’une calèche et parcourez la ville, en vous laissant entraîner le long des remparts. Vous verrez alors toutes les places importantes, dont la plupart datent d’Ismaïl, le fondateur de cette ville. Ce secteur est par ailleurs classé par l’Unesco.

Les visites incontournables à faire au Maroc

Ce pays du Maghreb est l’une des destinations les plus riches culturellement du pourtour méditerranéen. Les différentes villes marocaines, et notamment les villes impériales, témoignent d’un passé riche et prestigieux. Voici quelques lieux à visiter au Maroc :

Les médinas

De nombreuses villes offrent deux visages aux visiteurs : une ville moderne avec des immeubles et des bâtiments en béton, généralement en périphérie proche. L’autre visage est de loin le plus apprécié de tous : les médinas. Il s’agit des quartiers les plus anciens de la ville, dans lesquels on retrouve les artisans, les souks, les marchés et autres lieux de commerce. Les médinas se distinguent par de petites ruelles tortueuses et la plupart des richesses du patrimoine marocain y est représenté. Cinq médinas sont classées au patrimoine mondial de l’Unesco, ce qui témoigne de leur importance sur le plan culturel et historique : Fès, Marrakech, Tétouan, Essaouira et Meknès. Toutes ces villes sont à découvrir pour leurs monuments et leur patrimoine.

médina Maroc
La médina ©olafpictures / Pixabay

Les mosquées

Visiter le Maroc, c’est aussi découvrir sa religion principale, qui est l’Islam. La culture de ce pays provient d’ailleurs essentiellement de ce culte. Lorsque cela est possible, n’hésitez pas à visiter les mosquées les plus importantes du pays : vous assisterez alors à un assaut de raffinements architecturaux et ornementaux incomparables. Certaines sont très connues, comme la mosquée Hassan II à Rabat. Cependant, avant de pénétrer dans une mosquée, vérifiez bien à respecter les rites traditionnels.

Bab Mansour

Achevée en 1732, Bab Mansour est une des 70 portes de Meknès. Elle est sans conteste la plus belle, se dressant majestueusement face au visiteur. Bab Mansour abrite en son sein une galerie d’art.

Le Palais royal al Mankcha

Ce palais du 19ème siècle, situé à Meknès, est devenu une académie militaire. Il a cependant gardé son caractère historique. De ses murs se dégage toute la puissance impériale à laquelle personne ne reste insensible.

palais royal Meknès
Le Palais royal de Meknès ©Bernard Gagnon / Wikipédia Commons

La Kasbah des Oudaïas

À Rabat, la Kasbah des Oudaïas est dominée par une immense porte almohade qui a servi un temps de prison et de centre militaire. Petit à petit, elle a été dégagée, restaurée puis mise en valeur, jusqu’à offrir aujourd’hui ses splendeurs aux touristes.

La Tour Hassan

Monument le plus célèbre de Rabat, la Tour Hassan est inachevée. Datant du 12ème siècle, elle culmine à 44 mètres de haut, ce qui est assez impressionnant pour l’époque. Dans un style marocain traditionnel, elle est admirée de tous.

Le musée du Batha

A Fès, le palais du Batha, bâti à la fin du 19ème siècle, montre une belle architecture hispano-mauresque. Depuis 1915, ce palais est devenu un musée qui valorise la finesse de l’art traditionnel de Fès : vous pourrez admirer les sculptures sur bois, les céramiques bleues, typiques de Fès, ainsi que les tapis, bijoux et autres astrolabes.

La mosquée El Karaouiyine

La mosquée El Karaouiyine de Fès abrite la plus vieille université du monde. Située place Sarrafine, elle a été fondée par une femme en 862 et il est aujourd’hui possible d’y accéder par 14 portes.

Al Quaraouiyine
L’université El Karaouiyine ©Medist / Wikipédia Commons

Le Musée d’art contemporain

Créé en 1990 à Tanger, le musée d’art contemporain permet de rappeler que l’art marocain est très varié. Le pays ne s’est pas centré que sur l’art islamique, bien au contraire ! Il sait aussi s’ouvrir aux formes les plus contemporaines de l’art.

Le musée Ethnographique

Le musée Ethnographique de Tétouan témoigne de l’importance culturelle de la ville avec des cultures autochtones, ottomanes, européennes et andalouses. Vous découvrirez ainsi les pratiques et les us et coutumes que chacune de ces grandes civilisations a laissées à cette région marocaine, tant dans la sphère privée que publique.

Le Souk

Chaque ville possède son souk (marché). Ils sont souvent impressionnants et il est très difficile de s’y repérer. Toutefois, ils font véritablement partie des lieux à visiter parce qu’ils forment le cœur de chacune des villes. Au Maroc, les produits de beauté sont souvent très attractifs et fabriqués à partir de produits naturels. Vous trouverez souvent de l’huile d’argan, du savon noir, mais également des crèmes et des parfums réalisés à base de jasmin, d’ambre, de musc ou de fleur d’oranger. Il existe un souvenir à rapporter absolument du Maroc : le fameux tapis ! Vous trouverez différentes étiquettes nécessaires pour passer les douanes et imposées par l’Etat : le bleu correspond à un tapis d’excellente qualité, tandis que le jaune est synonyme d’une qualité médiocre. Pensez bien à vérifier leur existence avant d’en acheter.

souk Maroc
Le souk ©Neverlan / Pixabay

Durant votre séjour, vous aurez eu le temps d’apprécier les différents plats marocains. Pourquoi ne pas prolonger ce séjour gustatif en achetant un plat à tajine ? Mais plus que de savoir quel souvenir acheter… il faut savoir négocier ! Au Maroc, tout a un prix, mais ceux affichés sont tous discutables. Vous pourrez repartir avec des objets à moindre coût. N’oubliez jamais que la négociation est dans ce pays un sport national. Entrez donc dans leur jeu : cela s’avère vite intéressant.

Informations pratiques

Visiter le Maroc se prépare en amont. Voici donc toutes les informations pratiques qui devraient vous aider à planifier votre séjour :

  • Formalités : Pour un séjour de moins de 3 mois, un passeport en cours de validité suffit pour visiter le Maroc. Attention, depuis 2015, le passeport est obligatoire pour tous !
  • Décalage horaire : Depuis 2018, le Maroc ne fait plus de changement d’heure, sauf pendant le Ramadan. Il reste donc à GMT +1 toute l’année, à l’exception du mois de Ramadan.
  • Monnaie : La monnaie du Maroc est le Dirham (MAD). Vous trouverez des distributeurs automatiques dans toutes les grandes villes marocaines. Les hôtels et grands magasins acceptent les paiements par carte, en général.
  • Santé : Aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer dans le pays. Évitez juste de boire l’eau du robinet et prévoyez un anti-moustique efficace. Attention aussi à bien vous protéger du soleil l’été ou dans le désert !
  • L’Office National Marocain du Tourisme : Retrouvez toutes les infos sur les activités à faire au Maroc sur le site officiel. Vous pourrez aussi consulter les adresses des offices de tourisme des principales villes marocaines.
  • Sites à découvrir : idées de circuits au Maroc sur Carnets-voyage.com

À vous les flâneries dans les souks marocains !

Avez-vous prévu de visiter le Maroc prochainement ? Parlons-en dans les commentaires !

Annonce

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CADEAU DE BIENVENUE

CADEAU DE BIENVENUE

 

Vous voulez voyager plus souvent ?
Mais votre budget est limité ...

Je vous dévoile mes astuces et conseils qui me permettent de voyager de nombreux mois dans l’année, sans vider mon compte bancaire.

Téléchargez mon guide dès maintenant, il est gratuit pour tous les nouveaux inscrits à la newsletter !

À quelle adresse dois-je vous l'envoyer ?

MERCI. Vérifiez votre boîte de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre adresse email.