Vous vous préparez à prendre l’avion ? Avec ce guide explicatif point par point, soyez sûr d’avoir pris toutes vos précautions pour éviter les retards et les ennuis à l’aéroport !

Annonce

Le jour du départ approche et la pression monte doucement. Le passage à l’aéroport est toujours un peu stressant eu égard aux contrôles de sécurité, de plus en plus drastiques, et aux nombreux points à vérifier avant de partir. Préparer ses bagages, planifier son arrivée sur place, faciliter le passage des contrôles : dans cet article, on vous explique point par point l’ensemble des actions à mettre en place pour vous permettre de commencer votre voyage le cœur léger et l’esprit tranquille !

1. Organisez votre arrivée sur place

Au moment de quitter votre domicile, prenez bien soin de vérifier une dernière fois votre liste de documents indispensables, et partez largement à l’avance. On recommande généralement d’arriver 2 ou 3 heures avant l’heure de départ pour les longs courriers. Vérifiez l’état de la route, particulièrement en période hivernale, et toutes les informations liées au transport. Surveillez notamment les préavis de grèves ou le trafic en temps réel. Donnez-vous le temps de vous enregistrer sans vous presser. Les voyages ne devraient jamais commencer le stress au ventre !

Repérez votre porte d'embarquement
Repérez votre porte d’embarquement (cc) Danila Hamsterman / Unsplash

Une fois vos bagages enregistrés, renseignez-vous sur le numéro de votre porte dès son affichage. Il est en général mis à disposition des voyageurs entre 45 et 60 minutes avant le décollage. Il ne vous reste plus qu’à patienter en faisant une petite sieste (dans ce cas, programmez une alarme sur votre téléphone) ou en explorant les boutiques du terminal.

2. Sécurisez votre valise

Pour sécuriser vos effets personnels, il existe différentes techniques. En effet, et cette vidéo le montre bien : il est très facile – pour toute personne mal intentionnée – d’ouvrir votre valise avec un simple stylo, même si elle est fermée avec un cadenas.

Annonce

La solution la plus simple consiste à filmer votre valise. Vous pouvez le faire directement sur place à l’aéroport mais il vous en coûtera entre 12 et 16 euros selon les cas. Une bonne alternative est de le faire chez soi. A deux, c’est un jeu d’enfant !

Vous pouvez également opter pour un cadenas TSA. L’avantage est qu’il n’oblige pas les autorités à le détruire en cas de contrôle tout en empêchant les personnes mal-intentionnées d’avoir accès à vos effets. Il existe également des sangles TSA que l’on peut doubler et croiser pour encore plus de sécurité.

Enfin, il est possible d’apposer un scotch résistant, notamment le scotch Tesla sur les zips de vos valises pour refroidir les voleurs. Pour parfaire votre sécurisation, n’hésitez pas à prendre votre bagage en photo avec toutes vos précautions de sécurité. En cas de vol constaté ou de détérioration avérée, cette preuve pourra peser dans la balance lors d’éventuelles négociations avec la compagnie pour le remboursement de vos effets.

Enfin, dernier conseil, n’oubliez pas de peser votre bagage. En cas de dépassement du poids autorisé, l’amende peut s’élever à 75 euros !

3. Préparez votre bagage cabine

Avant de boucler votre bagage cabine, assurez-vous qu’il ne contienne aucun produit interdit à bord. L’information est ici primordiale puisque, en sus d’être de plus en plus drastiques, les contrôles exécutés par les autorités des aéroports ne sont pas toujours équivalents en fonction des destinations. De manière générale, sachez que les contenants de plus de 100 ml sont interdits en cabine. Oubliez donc les déodorants, les parfums et autres boissons, vous vous les feriez confisquer à coup sûr. L’alternative consiste à acheter de petits flacons (moins de 100 ml) et d’y transvaser le nécessaire. L’astuce si vous avez peur de souffrir de la soif : emportez avec vous une petite bouteille en plastique vide et montrez la lors des contrôles de sécurité, vous la remplirez ensuite dans les toilettes ou à bord de l’avion.

Un bagage cabine optimisé
Un bagage cabine optimisé (cc) Brandless / Unsplash

Dans la liste des indispensables à emporter dans votre bagage cabine, figurent évidemment l’incontournable passeport ainsi que tous vos objets de valeur, carte bleue comprise. Non pas que vous en aurez obligatoirement besoin pendant votre voyage mais il s’agit plutôt d’une mesure de sécurité pour se prémunir contre le vol et les pertes intempestives de bagages en soute, à l’occasion d’un transfert par exemple. Certains routards expérimentés recommandent de répartir l’argent liquide sur l’ensemble des bagages. Un peu dans votre sac à dos ou à mains, un peu sur vous, dans une banane ou une pochette que vous porterez contre le corps, et un peu dans la soute. Vous éviterez ainsi de vous retrouver sans ressources en cas de vol ou, imaginons le pire, en cas d’agression sur votre personne.

Annonce

4. Facilitez votre arrivée en voiture à l’aéroport

Lorsque vous choisissez d’arriver en voiture à l’aéroport, il est important de vérifier avant le jour du départ les différentes possibilités d’accès au terminal qui vous concerne. Utilisez Google maps pour déterminer l’itinéraire optimal et vérifiez l’état du trafic ou les éventuels travaux qui pourraient vous obliger à modifier votre route. Selon les aéroports, le coût des parkings varient fortement et peut parfois gréver votre budget de manière importante. Si vous pouvez vous faire déposer par un proche, sachez que les parkings en dépose-minute sont généralement limités à 10 minutes. Il faut ensuite payer et les tarifs sont très souvent exorbitants.

Le service Ector à l'aéroport de Lyon
Le service Ector à l’aéroport de Lyon © LesZed.com

Une solution alternative et efficace consiste à recourir aux services d’un voiturier. On pense notamment à Ector, une entreprise qui se propose de prendre en charge votre véhicule au dépose-minute. Très pratique, vous n’avez pas à vous soucier du parking de votre voiture le temps de votre voyage, et vous la retrouvez à l’heure que vous aurez communiqué par l’intermédiaire d’une interface simple et efficace. Parfois moins chers que les parking classiques de proximité, Ector offre un service en plus et stocke votre voiture dans des lieux sécurisés et surveillés 24h/24.

5. Passez le contrôle de sécurité sans encombre

Vos objets électroniques doivent être rassemblés et facilement accessibles lors des contrôles de sécurité. Gardez en tête que plus vous faciliterez le travail des agents, plus les contrôles à l’aéroport seront rapides et sans encombres. Si vous souhaitez conserver votre trousse de toilette à portée de mains, notamment pour les longs courriers, soyez sûr d’en avoir enlevé tous les éléments qui pourraient être confisqués lors des passages de sécurité. Exit donc les flacons et aérosols de plus de 100 ml, ainsi que tous les objets contondants ou coupants. On pense notamment aux rasoirs classiques de ces messieurs, tant pis pour la peau de bébé…

Votre attitude est centrale dans la gestion des contrôles. Soyez attentif aux directives des agents et anticipez leurs consignes. Portez des vêtements amples avec le moins de poches possibles et évitez les ceintures et les bijoux, puisqu’on vous fera enlever pour passer sous les portiques. Enfin et surtout, gardez votre calme et affichez votre plus beau sourire ! Le personne de sécurité voit défiler des milliers de personnes chaque jour. Un léger geste de sympathie suffit généralement à accélérer votre embarquement et à limiter l’étendue de la fouille. Même si les contrôles se font de plus en plus drastiques, notamment avec l’inclusion de technologies telles que la reconnaissance faciale, restez serein et votre voyage pourra commencer sous les meilleurs auspices.

6. Occupez votre temps à l’aéroport

Dans les terminaux, le temps ne file pas à la même vitesse. Les heures peuvent paraître longues, surtout pour les prudents qui préfèrent, à juste titre, arriver plusieurs heures avant le départ de leur vol. Heureusement, l’architecture des aéroports est très bien conçue. Les concepteurs en font généralement des lieux hors du commun dont les formes, les courbes et les espaces offrent de nombreuses occasions de s’émerveiller.

L'Aéroport de Singapour-Changi et sa cascade
L’Aéroport de Singapour-Changi et sa cascade (cc) Phyo Hein Kyaw / Pexels

N’hésitez pas à flâner, surtout si vous embarquez pour un vol long courrier où les occasions de vous dégourdir les jambes seront limitées. Prévoyez également un budget pour profiter des nombreuses opportunités promises par les boutiques duty-free. L’occasion de ramener des cadeaux à votre famille et vos proches à moindres frais !

Pensez également à la nourriture. Contrairement aux idées reçues, la majorité des aliments peuvent passer les contrôles de sécurité tant qu’ils restent accessibles pour les agents. Optez pour un bon sandwich revigorant qui vous permettra de faire des économies sur la nourriture qui se vend généralement à prix gonflé dans les terminaux. Côté boisson, on rappelle que les flacons de plus de 100 ml sont prohibés mais rien ne vous empêche de vous munir d’une bouteille plastique vide que vous pourrez ensuite remplir aux distributeurs éparpillés dans la zone d’embarquement.

Vous êtes maintenant prêt à vous envoler !

Que ce soit pour un voyage d’affaires ou un trip de vacances, le passage à l’aéroport est toujours un instant à part. En suivant ces différents conseils, vous vous assurez un vol serein et tranquille (d’autant plus si vous avez peur en avion). De manière générale, gardez à l’esprit que l’anticipation et la planification sont les maîtres mots en ce qui concerne l’organisation de votre départ. Il ne vous restera plus alors qu’à rêver à votre destination et imaginer toutes les choses nouvelles que vous découvrirez dans quelques heures. Alors, prêt à partir ?

Annonce

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CADEAU DE BIENVENUE

CADEAU DE BIENVENUE

 

Vous voulez voyager plus souvent ?
Mais votre budget est limité ...

Je vous dévoile mes astuces et conseils qui me permettent de voyager de nombreux mois dans l’année, sans vider mon compte bancaire.

Téléchargez mon guide dès maintenant, il est gratuit pour tous les nouveaux inscrits à la newsletter !

À quelle adresse dois-je vous l'envoyer ?

MERCI. Vérifiez votre boîte de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre adresse email.