* Monde *

Vol retardé, quels sont vos droits ?

Voyageur attend son vol retardé
Dans l'attente ... © Jan Vašek / Pixabay (CC)

Il arrive parfois que des vols soient retardés pour diverses raisons. Même si l’attente est longue, il existe des solutions et la compagnie aérienne doit se soumettre à certaines règles après un délai minimum de plusieurs heures.

Vos droits à l’aéroport de départ

Tous les passagers dont le vol est retardé par rapport à l’horaire affiché sur le billet ont droit à une prise en charge à l’aéroport de départ. Cette assistance consiste d’abord en une distribution de rafraîchissements et de collations et la possibilité de passer des communications gratuitement. Si nécessaire, la compagnie aérienne doit également assumer une chambre d’hôtel et les transferts.

Cette obligation de prise en charge n’est toutefois pas valable à partir de la première minute de retard : en fonction de la longueur de votre vol, vous devrez attendre plus ou moins longtemps. Pour des voyages de moins de 1500 kilomètres, le vol doit avoir 2h ou plus de retard, 3h pour les vols compris entre 1500 et 3500 kilomètres. Pour tous les vols hors Union Européenne de plus de 3500 kilomètres, le retard doit être de 4h au moins.
La compagnie aérienne peut refuser ou assumer une prise en charge partielle si cette obligation risque d’impacter plus sérieusement le retard. Au bout de 5h d’attente, un passager est en droit de renoncer à son voyage et demander le remboursement de son billet. Dans le cas d’une escale, il est également en droit de demander un rapatriement vers le pays de départ uniquement si la compagnie aérienne empruntée fait partie de l’Union Européenne.

Les compensations pour votre vol retardé

Il est possible d’obtenir une indemnisation si votre vol a du retard, sous certaines conditions strictes. Dans ce cas, ce n’est pas le retard au départ qui s’applique, mais celui à l’arrivée : le vol doit arriver avec au moins 3h de retard pour être éligible à une indemnisation.

La compensation dépend également de vos lieux de départ et d’arrivée. Tous les départs de France et d’UE donnent droit à une indemnisation quelle que soit l’origine de la compagnie aérienne mais si vous partez d’un pays hors UE, cette règle ne s’applique que si la compagnie fait partie de l’UE. Pour un voyage hors UE, vous ne pouvez pas demander de compensation financière.

Le montant de l’indemnisation dépend de la longueur de votre voyage. Pour un vol de 1500 kilomètres et moins, vous avez droit à 250 euros et cette somme monte à 400 euros pour un vol entre 1500 et 3500 kilomètres. Pour les voyages dont la distance dépasse 3500 kilomètres, vous pouvez prétendre à une indemnisation de 400 euros si votre destination se trouve au sein de l’UE et à 600 euros pour des destinations hors UE.

Comment faire pour obtenir une indemnisation ?

A partir de la date de votre voyage, vous disposez d’un délai de 5 ans pour faire une réclamation d’indemnisation. Pour l’obtenir, vous devez impérativement adresser votre demande par lettre recommandée à votre transporteur en précisant la date de votre voyage, votre numéro de vol et les aéroports de départ et d’arrivée. La compagnie aérienne doit vous répondre dans délai de deux mois et donner une suite favorable ou non à votre dossier.

Si votre demande d’indemnisation est refusée et que vous estimez que la réponse est injustifiée, vous pouvez déposer une nouvelle requête auprès de la Direction générale de l’aviation civile en joignant un formulaire cerfa 13675*01. Pensez à joindre tous les documents nécessaires au traitement de votre dossier : réservation, attestation du transporteur, demande et refus.

Il existe aussi depuis quelques années de nombreuses plateformes (tel que Airhelp) qui peuvent effectuer ces démarches pour vous. Aucun frais de dossier n’est demandé : les plateformes se rémunèrent généralement sur un pourcentage de ce que vous réussissez à obtenir de la compagnie.

Partagez vos expériences …

Si vous avez déjà expérimenté un retard de vol ou touché une indemnisation pour votre voyage, n’hésitez pas à faire un retour de votre expérience. Enfin, sachez que cette compensation n’est pas valable uniquement pour les retards de vol mais également pour les annulations ou refus d’embarquement.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.