Madagascar

Les 8 lieux à voir absolument lors d’un séjour à Madagascar

Paysage à voir absolument à Madagascar

Jalonnez votre voyage sur l’île de Madagascar par la visite de 8 lieux incontournables. Villes pittoresques, nature sauvage et côtes de rêve, suivez le guide !

Antananarivo

Madagascar Antananarivo
Antananarivo © Gopal Vijayaraghavan / Flickr (CC)

La tentaculaire capitale du pays étend ses quartiers sur 18 collines. Son urbanisation galopante offre une diversité d’attraits, propre à satisfaire les backpackers en quête de dépaysement total et parfois brutal, comme les touristes plus classiques à la recherche de monuments historiques et d’architecture traditionnelle. 

Ceux-ci parcourront avec plaisir le quartier du Palais de la Reine et ses anciennes maisons coloniales, tandis que les aventuriers iront à la rencontre des locaux dans la Ville Haute en sillonnant ses allées tortueuses. Perchés sur les nombreux points hauts du quartier, ils profiteront des incontournables belvédères qui offrent à voir aux voyageurs des paysages incomparables.

Comment visiter l’île de Madagascar ?

Les distances à Madagascar sont importantes entre les différents lieux d’intérêt. Il peut être intéressant de prendre l’avion pour minimiser les temps de déplacement, surtout si l’on ne profite que d’un séjour limité. Le réseau aérien malgache est bien développé et couvre une bonne partie de l’île. Une unique et incontournable ligne de train parcourt le pays de Fianarantsoa à Manakara. Comptez tout de même 13h de trajet pour 180 km ! 

Pour les trajets courts, les taxis-brousse et leur équivalent urbain, les taxis-be sont omniprésents et permettent de se déplacer rapidement d’un point à un autre. Soyez vigilant, car certains intermédiaires peuvent s’avérer sans scrupules, et il arrive que des valises soient inopinément décrochées du toit juste avant le départ ! La solution la plus efficace et la plus sûre reste la location de 4×4. Il existe de nombreux prestataires de service (tels que Madevasion) répartis sur toute l’île, dont l’offre va de la location de voiture avec chauffeur à la location simple de véhicule.

L’allée des Baobabs

L'allée des Baobabs à Morondava
L’allée des Baobabs à Morondava © FSM-Team / Pixabay (CC)

À seulement 20 km de Morondava sur la route de Belon’i Tsiribihina, une vingtaine de majestueux baobabs, appelés « racines du ciel » par les Malgaches, encadrent un chemin de terre qui serpente entre les pâturages. Le lieu, bénéficiant du statut de zone protégée temporaire depuis 2007, attire toujours plus de touristes qui se rassemblent au coucher et au lever du soleil pour tirer le portrait de ces arbres centenaires. Pour s’y rendre, Morondava bénéficie de lignes aériennes régulières mais peut aussi être atteinte par la route ou même par bateau. Une chance pour tous les amateurs de paysages grandioses !

L’île de Nosy Be

Madagascar - Nosy-be
Nosy-Be © photosforyou / Pixabay (CC)

L’île de Nosy Be est considérée comme la perle incontournable de Madagascar. Et pour cause, sa situation géographique au nord-ouest de la Grande Île lui permet de jouir d’un climat tropical, idéal pour se prélasser sur ses plages isolées qui descendent en pente douce vers le large. Les adeptes de sports extrêmes seront ravis par les nombreux spots de plongée qui jalonnent la côte tandis que les touristes plus bucoliques pourront s’adonner à de douces randonnées au milieu des champs de canne à sucre. Pour les voyageurs fatigués par leur périple, Nosy Be est le lieu de villégiature à voir et à recommander !

Ambositra

Ambositra
Ambositra © ONTM

En plein centre de la Grande Île se trouve un gros bourg paysan typique de la région. Les nombreux zébus attelés qui parcourent la ville au gré des besoins et ses belles maisons en brique et pisé confèrent un charme tout particulier à Ambositra. On y trouve une ambiance douce et reposante, où les artisans locaux sont reconnus comme des maîtres notamment dans le domaine de la marqueterie et de la sculpture sur bois. Les villages alentours disséminés sur les monts qui entourent Ambositra seront l’occasion pour les voyageurs de plonger dans la culture locale et de découvrir des modes de vie très différents de ceux des urbains.

Diego-Suarez

Madagascar - Diego-Suarez
Diego-Suarez (Antsiranana) © Thomas Liptak / Flickr (CC)

Située à la pointe nord de l’île, la baie de Diego-Suarez, qui tire son nom des deux navigateurs qui l’ont explorée au 15ème siècle, est en fait un assemblage de 4 baies connexes qui s’ouvrent sur un étroit chenal vers l’océan. Ancienne garnison française et troisième port de l’île, la ville d’Antsiranana reste fortement marquée par la colonisation et s’évertue à exorciser ses vieux démons par une identité festive et multiculturelle bouillonnante. L’arrière-pays, incontournable, mérite lui aussi le détour avec ses villages de pêcheurs typiques ou encore le parc national de la Montagne d’Ambre.

L’île Sainte-Marie

Baleine à bosse à Sainte Marie
Baleine à bosse à Sainte Marie © krishna naudin / Flickr (CC)

Sur la côte est, l’île Sainte-Marie est surtout connue comme un refuge et un point d’observation pour les incontournables baleines à bosse qui viennent ici profiter des eaux calmes et protégées pour mettre bas. De nombreux prestataires proposent de vous emmener à bord de leur embarcation au plus proche des cétacés sans pour autant les déranger. Les récifs de coraux prolifèrent dans les eaux tranquilles, attirant de nombreux amateurs de plongée sous-marine et l’intérieur de l’île présente une biodiversité inouïe et des locaux toujours prêts à vous rendre votre sourire. Un petit bijou à voir d’urgence !

Le parc national de l’Isalo

Lémurien de Madagascar
Lémurien de Madagascar © Dušan Smetana / Unsplash (CC)

Cet immense massif de grès érodé du Jurassique reflète toute la diversité de la nature malgache. Très couru par les voyageurs, ce site est notamment l’occasion de voir les fameux lémuriens évoluer dans leur environnement naturel. Le paysage est à l’image de la Grande Île : sauvage, multiple et pittoresque. Les canyons profonds parsemés de grottes sombres succèdent aux forêts de palmiers que sillonnent des rivières emplies d’espèces endémiques. Le « Colorado malgache » par ses panoramas époustouflants et ses nombreux chemins de traverse est un voyage à lui tout seul qui ravira les amateurs de trek et de randonnée.

Le Parc national des Tsingy de Bemaraha

Pont de Tsingy de Bemaraha
Pont de Tsingy de Bemaraha © ONTM

À 200 km au nord de Mondorava, le parc national des Tsingy de Bemaraha est sûrement l’un des sites géologiques les plus étonnants de Madagascar. Ses majestueuses formations karstiques qui prennent la forme d’aiguilles effilées de plusieurs dizaines de mètres de hauteur sont désormais inscrites au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Les canyons et gorges qui naviguent entre les amas rocheux abritent une faune et une flore unique au monde, parmi lesquelles des rapaces, toutes sortes de plantes endémiques ainsi qu’une bonne dizaine d’espèces de lémuriens !

De l’exotisme à l’état pur

Séparée depuis des millénaires de la plaque tectonique africaine, Madagascar a évolué selon son propre rythme, l’évolution y choisissant parfois d’étranges voies aux résultats aussi étonnants que magnifiques. Faune et flore sont chatoyantes, exubérantes, parfois endémiques mais toujours prolifiques. 

La culture malgache est à la croisée des cultures africaines et asiatiques et à l’image de sa nature préservée, les villages conservent une identité forte aux racines aussi profondes que celles de leurs fameux baobabs. Les villes fourmillantes d’activité gardent la trace des diverses colonisations, jalons d’une histoire mouvementée mais enrichissante. 

En résumé, Madagascar c’est une nature unique au monde, une culture qui ne l’est pas moins et un peuple aussi éclectique que sympathique ! Comment ne pas succomber aux appels de l’exotisme à l’état pur ?

Comparer les prix de votre prochain voyage avec Easyvoyage

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.