Amérique centrale République Dominicaine

Visiter la République Dominicaine : notre guide avant de partir

visiter la République Dominicaine
République Dominicaine © s4svisuals

Plages de sable fin, cocotiers qui bordent les côtes et soleil omniprésent en toutes saisons : voilà pourquoi visiter la République Dominicaine !

Annonce

Visiter la République Dominicaine, c’est se rendre dans la première destination touristique des Caraïbes, devant Cuba. Et pour cause, elle mérite amplement le qualificatif de destination paradisiaque. Ajoutez à cela des métropoles modernes pleines d’hôtels confortables et où l’on peut pratiquer assidûment le shopping, et vous avez tous les ingrédients pour un séjour de premier ordre !

Brève présentation de l’île

À l’instar d’autres destinations comme les Seychelles, la République Dominicaine attire d’abord des visiteurs non pas à la recherche de trésors architecturaux, mais plutôt des amateurs de repos et de plages de sable blanc. C’est en effet du côté des merveilles naturelles que se trouve l’attrait de l’île d’Hispaniola, dont la République Dominicaine occupe environ les deux tiers Est – l’autre partie étant occupée par la République d’Haïti. C’est l’île des Caraïbes la plus peuplée des Antilles et la deuxième île des Grandes Antilles en terme de superficie. Hispaniola fut découverte par Christophe Colomb en 1492.

Pourquoi aller en République Dominicaine ?

Les centaines de kilomètres de plages que compte l’île offrent de nombreuses activités. La faune y est particulièrement variée : de janvier à mars, il est possible de partir en excursion dans l’Atlantique depuis Las Terrenas pour observer les baleines, alors que le lac Enriquillo abrite crocodiles et caïmans. Les environs de Saint-Domingue, la capitale de la République Dominicaine, sont également propices à la plongée sous-marine.

L'étonnant lac Enriquillo
L’étonnant lac Enriquillo © Sandra

Mais l’une des raisons principales qui poussent à aller en République Dominicaine est son bon rapport qualité-prix. Les séjours all inclusive attirent en effet bon nombre de voyageurs avides de farniente. Le pays regorge en effet de complexes touristiques où tout est à disposition pour ne rien avoir à faire. Si vous songez toute l’année à boire des cocktails au bord de la piscine, c’est la destination rêvée !

Annonce

Quelle est la meilleure période pour se rendre en République Dominicaine ?

Située sous le tropique du Cancer, la République Dominicaine connait deux saisons : la saison sèche de novembre à avril et la saison humide de mai à octobre. Visiter la République Dominicaine entre décembre et mars est la meilleure période concernant le climat. Mais c’est aussi bien sûr la plus haute saison touristique avec un pic au moment des fêtes de fin d’année. De nombreux Français quittent en effet la grisaille de l’hiver pour aller sous le soleil et fêter Noël et la nouvelle année de manière originale !

Plage San Rafael en République Dominicaine
La plage San Rafael © Stefanie Erxleben

Si vous aimez l’ambiance animée des resorts très peuplés, ne vous en privez pas ! Attention cependant, qui dit haute saison dit aussi tarifs élevés. Si vous le pouvez, pour bénéficier des meilleurs tarifs, privilégiez un départ hors vacances scolaires.  Sachez également que la basse saison n’est pas si mauvaise : les températures sont plus chaudes en saison humide, le soleil est plus présent et les pluies sont fréquentes mais de courte durée.

Quel budget prévoir sur place ?

Ce qui coûte le plus cher dans un voyage en République Dominicaine, c’est l’aller-retour en avion. Sur place, tout dépend de vos habitudes. De nombreuses agences proposent des séjours all inclusive à de bons tarifs. Vous économiserez ainsi sur le budget restauration. Côté activités, à vous d’établir un budget, tout en gardant peut-être en tête que vous n’êtes pas venu sous les tropiques pour rester au bord de la piscine de votre hôtel.

Faites-vous plaisir et consacrez un budget pour une activité que vous n’avez pas l’opportunité de faire ailleurs. Par exemple une excursion en catamaran sur l’île Sanoa peut coûter de 50 à 100€. Le coût de la vie est globalement 20 à 30 % inférieur à celui de la France. Un « backpacker » pourra s’en sortir pour une moyenne de 30€ par jour, un voyageur « moyen » pour environ 100€ par jour et un touriste qui ne compte pas forcément ses dépenses pour 300€ par jour. Visiter la République Dominicaine est donc accessible à toutes les bourses !

Comment se rendre en République Dominicaine depuis la France ?

Du fait de son éloignement géographique, l’avion semble évidemment le meilleur moyen de transport pour se rendre en République Dominicaine depuis la France. Mais vous pourriez également rejoindre le pays par bateau. Les croisières internationales font souvent escale à Saint-Domingue, Cayo Levantado ou encore dans le port d’Amber Cove.

La République Dominicaine compte 9 aéroports internationaux. Les 2 principaux se trouvent en périphérie des villes de Saint Domingue et de Punta Cana. Des navettes, des bus ou des taxis permettent ensuite de rallier le centre de ces villes. Les allers-retours en avion les plus avantageux vous coûteront entre 550 et 750€. Air France propose des vols directs à certaines périodes de l’année et le trajet dure moins de 12h.  D’autres vols font des escales à Madrid ou Miami et durent plus de 13h.

Annonce
Visiter Punta Cana
Punta Cana © bruno ismael alves

Comment se déplacer sur l’île ?

Sur place, vous disposerez de nombreux moyens de transports pour visiter la République Dominicaine :

  • Avions : vols intérieurs nombreux pour rejoindre les différentes régions de l’île.
  • Voiture de location : comme beaucoup de pays (et notamment insulaires), la location de voiture est la meilleure solution pour vos déplacements. Vous aurez beaucoup plus d’autonomie : nul besoin de comprendre le système de transports en commun, vous pouvez partir aux horaires qui vous conviennent et aller dans les endroits que vous souhaitez.
  • Bus : utilisez les 3 principales compagnies (Metro, Caribe Tours et Transporte Espinal) pour un confort et une sécurité assurés.
  • Guaguas : minibus ou camionnettes pour les petits trajets (confort et sécurité non garantis !).
  • Taxis : ce n’est pas la meilleure solution (véhicules en mauvais état et pas forcément assurés).
  • Motoconchos : si vous avez le goût du risque pour un court trajet sans casque et sans assurance, montez à bord d’un moto-taxi !
  • Location de motos : si vous êtes un motard aguerri, n’hésitez pas à louer une moto. Vous irez dans les recoins où les bus ne vous emmènent pas pour visiter la République Dominicaine de manière sauvage !

Que manger et boire en République Dominicaine ?

Les épicuriens en vacances apprécieront également la gastronomie locale, véritable pilier de la culture dominicaine. Côté nourriture, le sancocho, un ragoût de viandes et de légumes, est incontestablement l’un des plats vedette. Goûtez aussi aux tostones, des rondelles de bananes plantains frites. Quoi de plus exotique ? Vous les mangerez en accompagnement d’un plat. 

Sancocho à déguster
Sancocho à déguster © Edgar

Grâce au climat tropical, on trouve également d’excellents fruits – bananes ou ananas – ainsi que du café ou du chocolat. Côté boisson, c’est bien sûr le rhum ou « ron » qui tient la vedette. Il se consomme nature ou accompagné de jus de citron et d’un peu de sucre dans tous les bars et boites de nuits de l’île. À consommer avec modération bien sûr !

Où dormir, dans quelle partie de l’île poser ses valises ?

Saint-Domingue, la capitale, ainsi que Punta Cana, offrent largement de quoi satisfaire l’appétit des visiteurs européens. Les hôtels sont nombreux et de tous les types : resorts avec séjours tout-inclus, hôtels de grandes chaînes ou bien hébergements plus typiques. Sans surprise, en haute saison, les prix augmentent et les chambres libres se font plus rares ; par conséquent, mieux vaut ne pas réserver son hôtel à la dernière minute.

Cela s’avère d’autant plus intéressant qu’en réservant par internet, on peut tout à fait trouver une chambre pas trop chère sur Saint-Domingue. Si vous voulez dormir dans une zone moins touristique mais tout aussi digne d’une carte postale, réservez un hébergement du côté de Santa Cruz de Barahona ou Azua de Compostela.

Quelles sont les principales curiosités et musées à visiter ?

Visiter la République Dominicaine, cela vous fait certainement penser en premier lieu au farniente sous les cocotiers. Mais savez-vous que le pays regorge de musées ? Si la plage vous ennuie ou si vous venez lors de la saison des pluies, pensez-y ! Visitez notamment l’Alcazar de Colón, un musée à Saint-Domingue à l’architecture remarquable. Il est important de rappeler que la ville coloniale de Saint-Domingue est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Saint-Domingue
Une rue de Saint-Domingue © Yakov

Vous êtes plutôt oiseau de nuit ? Punta Cana est la station balnéaire réputée pour sa vie nocturne. Vous trouverez de nombreux bars et discothèques pour danser le merengue ou le bachata jusqu’au petit matin. Enfin, les plus sportifs profiteront d’un grand nombre d’activités nautiques et de plein air : kitesurf, golf, équitation, plongée sous-marine, snorkeling, deltaplane en bord de mer, randonnées, nage avec les dauphins, etc.

Quelles sont les plus belles balades à faire ?

La République Dominicaine comporte 19 parcs nationaux ! Un chiffre à multiplier amplement pour obtenir le nombre de balades à faire :

  • Le parc national Sierra de Bahoruco possède une végétation dense. Vous rencontrerez de nombreuses espèces endémiques. Côté oiseaux : colombe à queue noire, konichon dominicain, buse, rolita, piculet des Antilles, etc. Côté flore : plus de 180 espèces d’orchidées nichées dans les forêts.
  • L’ascension du Pico Duarte : c’est le point culminant des Caraïbes ! Pour atteindre le sommet vous marcherez durant trois jours. Une aventure qui ressource en plein cœur des forêts tropicales et forêts de pins.
  • Les chutes de Damajagua : près de Puerto Plata, dans le nord de la République Dominicaine, partez avec un guide à la découverte de 27 cascades. Randonnez jusqu’au sommet et redescendez en nageant, sautant et glissant.
  • Le Parc national de l’Est comporte, lui, plus de 500 variétés de fleurs et 300 espèces d’oiseaux.
Balade près du Pico Duarte
Balade près du Pico Duarte © RobinParedes

Informations pratiques

Pour réussir à coup sûr votre séjour, nous vous faisons profiter de nos infos pratiques et de nos bons plans :

  • Office du tourisme : découvrez le site officiel du ministère du tourisme en République Dominicaine
  • Passeport et Visa : un passeport en cours de validité est nécessaire pour pénétrer en République Dominicaine. Le visa n’est pas obligatoire pour les ressortissants français. À l’arrivée à l’aéroport, les visiteurs doivent par contre s’acquitter d’une taxe d’entrée.
  • Argent et change : La monnaie qui a cours en République Dominicaine est le Peso Dominicain (RD$). Cependant, les dollars américains ainsi que les euros sont acceptés voire préférés dans de nombreux endroits touristiques.
  • Décalage horaire : il y a 6 heures de décalage horaire avec la France. Quand il est midi à Paris, il est 6h du matin à Saint Domingue.

La République Dominicaine, terre d’évasion entre randonnées dans les sommets et farniente sous les cocotiers !

La République Dominicaine est une destination qui vous a attiré dans l’objectif de fuir l’hiver français ? Allez voir nos autres idées de pays où partir en décembre ! Découvrez notamment plus en détails les Bahamas, à quelques kilomètres au nord de la République Dominicaine.

Annonce

1 commentaire

  • Merci pour les infos car je ne savais pas que la République Dominicaine était la 1ère destination des Caraïbes ! En effet ce pays est vraiment idéal pour le farniente et les promenades bucoliques !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.