Londres

Londres, a world in the city

Histoire

L’histoire de Londres montre la force de caractère de ses habitants. De nombreux évènements ont touché la ville anglaise, mais Londres a toujours su se relever de toutes ses mésaventures.

Aux origines, les Romains… puis les Saxons

La Tour de LondresLondinium est fondée par les Romains, près du fleuve de la Tamise. La ville se développe grâce à un pont qui permet de relier la partie Nord et la partie Sud de l’île. La ville périclite après le retrait des troupes romaines, mais elle renaît de ses cendres durant le VIème siècle grâce aux Saxons. C’est avec ces Saxons, et notamment avec Edouard le Confesseur, qu’est construit le Monastère de Westminster au sein duquel sont enterrés les monarques anglais.

Au Moyen-âge

Guillaume le Conquérant fonde un château près de la Tamise, château connu aujourd’hui comme étant la Tour de Londres, ce célèbre monument. A l’époque, c’est un lieu de résidence de la famille royale, puis un lieu d’incarcération. Un peu plus tard, au cours du XIIIème siècle, la ville prend une importance considérable dans la lutte de pouvoir qui oppose Richard 1er à son frère Jean sans Terre. Avec ce dernier, Londres obtient notamment le droit d’élire son propre magistrat, mais obtient également un nouveau pont, détruit au XIXème et reconstruit en 1973.

Les Tudor

Le règne des Tudor est une période à double tranchant pour Londres. La conversion de Henry VIII au protestantisme entraîne la réaffectation de nombreux monastères et la perte de quantités d’ouvrages littéraires, mais également d’hôpitaux. Elisabeth 1ère, sa fille, construit plusieurs salles de spectacle, dont le théâtre du Globe, qui accueillait les représentations des oeuvres de Shakespeare, détruit à deux reprises et reconstruit à l’identique en 1997.

Les Stuart

Coupole de la Cathédrale Saint-PaulL’époque des Stuart apporte son lot de désolations. Deux grands fléaux touchent Londres : la peste frappe la première en 1565. Elle est stoppée net par un incendie qui ravage une grande partie de la ville. Dès lors, on assiste à un renouveau de ferveur, et des églises sont construites partout dans Londres. Parmi elles figure la Cathédrale Saint Paul.

Londres à l’ère contemporaine

Londres se développe de plus en plus. La sécurité s’améliore avec le pavage et l’éclairage des rues, la Tamise est dotée de plusieurs ponts. Le XIXème siècle et la Révolution Industrielle attirent de nombreux paysans venus faire fortune. Londres en accueille trop et ne peut tous les loger de manière convenable. On assiste alors à la prolifération de taudis, et donc de maladies hautement contagieuses telles que le choléra.

Au XXème siècle, enfin, la capitale britannique est pilée de bombes allemandes et subit quotidiennement les affres du Blitz, qui fait d’énormes dommages, dont le port londonien. Buckingham Palace est également touché, même si c’est dans une moindre mesure. Au sortir de cette guerre, des travaux de salubrité sont entrepris pour débarrasser la ville de son célèbre Fog.

Plus récemment, en 2005, Londres a été victime d’attentats terroristes dans des métros et un bus.

Au vu de son histoire, Londres montre qu’elle a toujours su résister aux périodes de crises, et c’est peut-être ce qui explique le flegme légendaire des Anglais.

Crédit photos :
© Gaspa – Creative Commons
© Rudolf Schuba – Creative Commons

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.