Istanbul Moyen-Orient

Istanbul : tout ce qu’il faut savoir sur la vieille ville

Classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, la vieille ville d’Istanbul, en Turquie, abrite notamment deux merveilles : la basilique Sainte-Sophie et la Mosquée bleue.

Voyagez moins cher : comparez les prix avec Easyvoyage

A la découverte de Sainte-Sophie et la Mosquée bleue

Il y a quelques semaines, le quartier historique de Sultanahmet, à Istanbul, faisait la une des journaux du monde entier. Car l’attentat qui a frappé la ville a touché l’ancien hippodrome byzantin, qui borde la basilique Sainte-Sophie et la Mosquée bleue, les deux monuments les plus visités de la plus grande ville de Turquie. Voici donc tout ce qu’il faut savoir sur la vieille ville d’Istanbul.

Promenons-nous sur l’hippodrome byzantin

Située sur la rive européenne d’Istanbul, la vieille ville, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, regroupe les principaux vestiges historiques de celle qui fut capitale successivement des empires romain, byzantin et ottoman.

Construit au IIe siècle par l’empereur romain Septime Sévère puis agrandi en 324 par Constantin le Grand, l’hippodrome, centre vivant de l’ancienne Constantinople, est aujourd’hui une longue esplanade. Trois colonnes, l’obélisque de Théodose 1er, la colonne serpentine et la colonne de Constantin murée, témoignent de la grandeur passée de ces lieux situés place de Sultanahmet.

Obélisque de Théodose 1er, ancien hippodrome

Sainte-Sophie, l’église devenue mosquée

Le long de cette place se dressent la basilique Sainte-Sophie et la Mosquée bleue, deux édifices grandioses reflétant la diversité de l’héritage d’une ville à la croisée de l’Orient et de l’Occident. Les rives du Bosphore s’ornent aussi de remarquables palais ottomans comme le palais de Topkapi.
Œuvre architecturale majeure construite au VIe siècle à l’entrée du détroit du Bosphore et de la Corne d’or, l’église Sainte-Sophie, où &eeacute;taient couronnés les empereurs byzantins, a été convertie en mosquée au XVe siècle après la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453.

Après la chute de l’empire ottoman et la proclamation d’une république turque laïque, la mosquée a été transformée en musée en 1935. Sa majestueuse coupole perchée à 55 m de haut et ses quatre minarets sont aujourd’hui visités par des millions de touristes qui peuvent admirer la beauté de murs couverts de marbre et décorés de mosaïques.

Intérieur de la Basilique Sainte-Sophie

Sultanahmet, la Mosquée bleue aux 6 minarets

Juste en face de Sainte-Sophie se distingue la mosquée de Sultanahmet, appelée Mosquée bleue, en référence à la couleur de ses céramiques. Construite au XVIIe siècle par le sultan Ahmet Ier, cette mosquée est l’une des plus grandes d’Istanbul, et l’une des rares du monde musulman à disposer de six minarets.

Le sublime palais de Topkapi

Autre lieu touristique incontournable proche de la place de Sultanahmet, le palais de Topkapi, « Sublime Porte » de la puissance ottomane pendant cinq siècles, fut le premier des palais construit par le sultan Mehmet II après la prise de Constantinople, renommée Istanbul.

Palais Topkapi, Istanbul

© iStock JasonM7, scaliger – © Purestock

Comparer les prix de votre prochain voyage avec Easyvoyage

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.