Espagne

5 villes que vous n’auriez pas pensé visiter en Espagne

Vieille ville de Tolède, Espagn
Vieille ville de Tolède, Espagn

Quand on dit voyage en Espagne, on pense souvent en premier lieu à Barcelone ou Madrid. Mais voici 5 autres villes espagnoles qui méritent le détour.

Il n’y a pas que Barcelone, Madrid ou Valence à découvrir !

Vous connaissez les destinations espagnoles incontournables sur le bout des doigts. Et pour autant, vous n’imaginez pas vivre vos prochaines vacances ailleurs qu’en Espagne. Voici cinq alternatives pour compléter votre panorama hispanique.

1. Tolède plutôt que Madrid

A 1h en voiture de Madrid, Tolède complète l’immersion espagnole. La ville dite « aux trois cultures », en raison de la présence de communautés juive, arabe et chrétienne durant de nombreux siècles, propose une alternative aux férus d’Histoire.
Synagogues, cathédrales et mosquées sont autant d’étapes phares qui raconteront les riches heures de cette cité médiévale du centre de l’Espagne. Capitale de la communauté autonome Castille-La Manche, son passé de cité impériale se visite au gré de remparts et forteresses. Il est bon de se perdre dans le vieux centre de Tolède. Surtout sur le circuit des Cigarreles, où des belvédères offrant la meilleure vue pour comprendre et découvrir Tolède. Enfin, un tour ne serait pas complet sans un passage par la cathédrale de Tolède ainsi qu’à l’Alcazar.

> Une autre alternative dans le coin : poussez la route jusqu’à Ciudad Real, où vous pénétrerez dans le décor des aventures de Don Quichotte. Les moulins feront partie intégrante du voyage.

Ruelles de Tolède

Toledo – © rusm/Istock.com

2. Gérone plutôt que Barcelone

Si la Sagrada Familia de Gaudi n’a plus aucun secret pour vous, désertez Barcelone pour vous intéresser aux environs. Gérone ne se trouve qu’à une centaine de kilomètres. A moins de 6h de Paris, la ville offre un autre aperçu de la Catalogne. Sa cathédrale, construite entre les XIVe et XVIIe siècle, est la plus grande église de Catalogne.

Profitant d’un city-break, les curieux arpenteront également le quartier juif, l’un des plus importants en Europe au Moyen-Age. Gérone est aussi bien sûr une destination pour les gastronomes qui auront réservé plusieurs mois à l’avance à la table d’El Celler de Can Roca. L’adresse catalane s’est imposée depuis plusieurs années en tête du palmarès des 50 meilleurs restaurants du monde.

> Une autre alternative dans le coin : on peut sortir des sentiers battus au nord jusqu’à Figueres, rendu célébrissime par Salvador Dali. Les amateurs d’art y visitent le théâtre-musée de l’artiste. Le site est aussi couru que le Guggenheim de Bilbao.

Gérone, Espagne

Gérone – © OSORIOartist/Istock.com

3. Cadix plutôt que Gibraltar

Symbole de la côte européenne frôlant l’Afrique toute proche, Gibraltar en fait rêver plus d’un. Le rocher britannique n’est pourtant pas la seule destination du sud de l’Espagne. Pour changer de la Costa del Sol, et de ses étapes incontournables, Malaga et Gibraltar, mieux vaut viser la Costa de la Luz, à l’ouest. Ville réputée pour son carnavalCadix est une étape toute trouvée pour les touristes qui veulent des vacances au calme. La ville est piétonne. Le quartier historique n’est accessible qu’aux taxis. A visiter : la cathédrale, la Torre Tavira, le musée de Cadiz

Les plus aventuriers peuvent envisager Cadix comme une étape avant de prendre le bateau direction les Canaries. En attendant le départ, ils se prélasseront sur l’une des plages, dans la vieille ville, ou dans la partie moderne.

> Une autre alternative dans le coin : le Routard recommande de jeter un oeil du côté du village Arcos de la Frontera, un rocher qui surplombe le Rio Guadalete. Un havre de paix, certes touristique, qui ravira les photographes amateurs pour sa vue plongeante sur l’Andalousie.

Cadix, Espagne

Cadix – © brytta/Istock.com

4. Cordoue plutôt que Séville

Dans le centre de l’Andalousie, Grenade attire les curieux qui ont hâte de pénétrer dans l’Alhambra tandis que d’autres prennent le pouls espagnol dans les ruelles pavées du quartier de Santa Cruz à Séville. Et pourtant, les voyageurs auraient tort de ne s’imposer que ces deux choix là. Cordoue, ou Còrdoba, est reconnu au patrimoine mondial de l’Unesco. On y visitera la Mezquita, une mosquée-cathédrale considérée comme le monument islamique le plus important en Occident.

Dans le centre historique, l’Alcazar est une forteresse qui mérite aussi le détour, au même titre que l’ancien quartier juif. Còrdoba se vit également en arpentant ses ruelles et en goûtant au charme d’un hammam de style mauresque et, pourquoi pas, assister à un spectacle de flamenco ?

> Une autre alternative dans le coin : sur la route de Baena, vous effectuerez une découverte historique mémorable. La cité romaine de Parque Arqueologico de Torreparedones est restée ensevelie sous la terre durant de nombreux siècles. Depuis 2011, les passionnés d’histoire y découvrent un véritable site antique, qui n’a pas encore révélé tous ses secrets.

Mosquée cathédrale de Cordoue

Cordoue – © Ivan Bastien/Istock.com

5. Oviedo plutôt que Gijon

Echappez au style branché de Gijon pour vous enfoncer un peu plus dans les terres des Asturies. Oviedo, la capitale de la principauté, offre davantage d’authenticité avec son vieux quartier qui se prête merveilleusement aux vacances. Il est piétonnier. On peut facilement enchaîner les visites et prendre son temps en dégustant la spécialité : le carbayon, un gâteau individuel aux amandes glacé d’une fine couche de sucre.

Une balade en ville s’impose pour découvrir la plaza de Porlier, le patio de la Universidad et celui du marché ancien. La catedral San Salvador constitue un must. Elle donne accès à la Camara Santa, où est conservé le Saint-Suaire d’Oviedo, un tissu qui aurait été posé sur le visage de Jésus après sa crucifixion.

> Une autre alternative dans le coin : il faut s’approcher de la périphérie de la ville d’Oviedo pour atteindre le mont Naranco, où la Iglesia Santa Maria del Naranco séduira tous les amoureux de palais anciens. C’est là, qu’à ses débuts, le roi asturien prenait ses quartiers d’été, au VIe siècle.

Cathédrale d'Oviedo

Oviedo – © cipango27/Istock.com

Laissez un commentaire