* Monde *

A la découverte du tourisme durable

A l’heure du développement durable, l’économie du voyage ouvre une nouvelle voie : le tourisme durable.

Du cœur près des palmiers…

Aujourd’hui, les tropiques sont à portée de clic. Prix dégriffés, destinations de rêve à la volée… le touriste du 21e siècle zappe de palmiers en palmiers. Parfois au détriment des populations rencontrées. Dans ce contexte, pas facile d’être un globe-trotteur civique. La solution : le tourisme durable et solidaire… Pour allier éthique et découverte.

Vers un tourisme plus éthique

A l’heure du low-cost, voyager rime souvent avec rabais. Et les premiers à payer la facture environnementale sont d’abord les populations locales : forêts décimées, côtes bétonnées, économie sacrifiée… Quand ce n’est pas le patrimoine culturel, très fragile, qui trinque. Pour endiguer le raz-de-marée, de plus en plus de voyagistes adoptent les principes du tourisme solidaire. L’objectif : permettre au tourisme de se développer sans détruire avec lui son propre potentiel. Et partager avec la population locale les bénéfices des ces activités.

Si votre préoccupation est avant tout la préservation de la nature, l’agence Saiga est faite pour vous : elle propose des escapades ayant pour thème l’observation de la faune et de la flore dans toutes les régions du monde. Encore plus important ! Elle rémunère correctement ses partenaires : un gage de qualité pour vous et d’éthique pour tous acteurs de votre séjour à l’étranger.

Une somme reversée au développement durable

local

Pour vous impliquer plus directement auprès des populations locales, optez pour des vacances solidaires. L’agence Croq’nature reverse 6% du montant de votre séjour à des projets de développement durable (puits, écoles, centres de santé, formations). Plus qu’une répartition financière équitable, il s’agit de nouer des relations amicales avec vos hôtes, qu’ils soient chamelier, cuisinier, ou guide. Tous, au même titre que la population locale, deviennent alors les maillons d’une chaîne touristique solidaire.

A l’heure du « tout en un » préjudiciable à l’économie du voyage, les propositions solidaires se fondent sur des valeurs humanitaires et répondent avant tout à une réalité démographique. Le « contingent » de touristes dans le monde passera de 700 millions à près de 1,6 milliards à l’horizon 2020. Une augmentation vertigineuse qui oblige à penser et organiser le tourisme différemment.

L’homme de demain sera solidaire ou ne sera pas. Alors, pourquoi ne pas être à l’avant-garde ?

Crédits photos :
© GOODSHOOT / 2008 / Jupiterimages

Comparer les prix de votre prochain voyage avec Easyvoyage

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.