Madère

8 choses à ne pas manquer à Madère

Madère est incontestablement une destination à la mode en 2016. Alors, voici 8 choses à faire absolument lors d’un voyage sur l’île aux fleurs.

Des conseils pour profiter pleinement de l’île aux fleurs

Madère. L’île portugaise est sur toutes les lèvres et dans tous les programmes de parution en cette année 2016. GéoGuide vient de sortir la première édition consacrée à la destination tandis que Lonely Planet y dédie sa collection « en quelques jours ». Itinéraire sur ce rocher verdoyant et volcanique qui a la cote et que l’on surnomme si justement « l’île aux fleurs ».

1. Flâner à Funchal

Débarqués à l’aéroport, à 16km de là, les voyageurs visiteront sans détour la capitale de l’île. Une ville où ils devront prendre le temps de savourer toutes les activités qu’elle offre. Le rocher de l’éternel printemps se savoure en découvrant les jardins de fleurs subtropicales au museu Quinta Das Cruzes, la maison de Joao Gonçalves, l’homme qui découvrit Madère.
Les férus d’art compléteront leur visite culturelle avec le Museu de Arte Sacra, où des chefs-d’oeuvre de la peinture flamande sont exposés. Une découverte de Funchal serait incomplète sans une promenade le long du Frente Mar (front de mer).

Sinon, les passionnés de ballon rond ne manqueront pas la visite du musée CR7, à la gloire de l’enfant du pays Cristiano Ronaldo. Les fans y découvriront ses ballons d’or, ses médailles et sa statue de cire.

Le centre-ville historique de Funchal

Madère, dans les rues de Funchal

2. Se prendre pour un Madérien au Mercado dos Lavradores

À l’est de Funchal, les producteurs se donnent rendez-vous pour fournir les habitants en fruits et légumes. C’est le plus grand marché de la ville. Il a lieu tous les jours, sauf le dimanche. Un point de rendez-vous idéal pour goûter aux spécialités de l’île, comme la banana ananaz, la papaye et les petites bananes.

Les férus de photos s’y rendront tôt pour le voir battre son plein, notamment dans le quartier des poissonniers. Ils apprécieront la présentation de l’espada, un poisson-sabre pêché la nuit, spécialité de la cuisine madérienne. Sous les yeux des touristes, les poissonniers vident et lèvent les filets du poisson.

Mercado dos Lavradores

3. Photographier les portes colorées de la Zona Velha

Dans la Zona Velha, les habitants se sont pris au jeu du projet de l’artiste espagnol José Maria Zyberchama consistant à donner des couleurs aux portes délabrées. Une initiative qui a radicalement changé l’ambiance du quartier. Petit à petit, le projet fait des émules puisque la ville de Machico, à 25 km à l’est de Funchal, emboîte le pas de la capitale.

Zona Velha de Funchal, Madère

4. Faire l’expérience d’une balade en traîneau d’osier

Le téléphérique, à destination du quartier de Monte à 500 mètres d’altitude, proposera une attraction ludique pour atteindre le toit de l’île portugaise. Et c’est ici que les curieux expérimenteront une activité cocasse de Madère : une balade en traîneau d’osier. Jadis, ces petits bolides permettaient de circuler dans l’île. Deux passagers peuvent prendre place, jusqu’à rejoindre Livramento, grâce à la force d#39;hommes portant un canotier. Compter 30 euros pour une descente de dix minutes.

Traineau d'osier à Madère

5. Randonner le long des levadas

Madère compte un réseau de 2500 km de canaux d’irrigation, que les randonneurs suivent tout au long d’un itinéraire. Le plus simple – mais le plus cher aussi – consiste à prendre un taxi qui ramène les marcheurs arrivés en fin de parcours. Mieux vaut prendre ses précautions en demandant conseil auprès de l’office du tourisme pour l’itinéraire. Le tracé le plus classique relie Ribeiro Frio à Portela. Attention toutefois si vous avez le vertige, certains levadas étant directement exposés au vide. Cette activité aura en tout cas le mérite de permettre de s’adonner à d’autres amusements, et parfois d’enfiler le maillot de bain.

Randonnée le long des levadas à Madère

6. Consacrer du temps à la découverte des montagnes du centre

Les montagnes de Madère se dressent jusqu’à 1800 mètres d’altitude. Le must consiste à se rendre au lever du soleil au Pico do Arieiro. Les marcheurs apprécieront la vallée des Nonnes, un itinéraire où s’enchaînent la rencontre avec les locaux et le passage devant des paysages époustouflants. Les découvertes culinaires feront partie du voyage avec la dégustation de la liqueur de griottes et un repas de châtaignes sous toutes leurs formes : gâteaux, pain, soupe, friandises.

7. Jouer avec le vertige au Cabo Girao

Dans la partie ouest de l’île de l’éternel printemps, les touristes côtoieront davantage l’ardeur du soleil. Un incontournable consiste à admirer le coucher du soleil sur l’Océan Atlantique à la Ponta do Pargo. Outre les piscines naturelles chauffées par la roche volcanique, les voyageurs s’offriront un frisson au Cabo Girao, où une plate-forme d’observation offre un panorama sur les plus hautes falaises madériennes. Un sol en verre a été installé pour donner le vertige aux plus t&eaceacute;méraires.

8. Déambuler sur la plage de sable blond de Porto Santo

Madère ne se contente pas d’offrir une seule île à ses visiteurs. L’archipel se compose aussi des îles Desertas, Selvagens et de l’île Porto Santo. Cette dernière, plus éloignée, ravira les amateurs de jolies plages, avec sa longue étendue de sable blond de 14 km. Le panorama y est magnifique, avec les cratères volcaniques en toile de fond. Le tour de l’île s’effectue en quelques heures en scooter, en voiture ou à vélo, après avoir été débarqué par le ferry. C’est la Porto Santo Line qui se charge du voyage tous les jours. Attention, si le temps est agité, la compagnie se réserve le droit d’annuler la traversée.

Plage de Porto Santo, Madère

© iStock – © Shutterstock

Laissez un commentaire