France

Trentemoult : le village le plus coloré de France

Situé face au port de Nantes, sur la commune de Rezé, le village de Trentemoult se démarque par ses innombrables maisons et façades colorées.

Aux portes de Nantes, un village étonnant à découvrir absolument

Nul besoin de partir à l’autre bout du monde pour découvrir des sites intéressants. A Trentemoult, aux portes de Nantes, les façades des maisons donnent de la gaieté à tous les visiteurs. Si Burano est souvent cité comme l’un des endroits les plus colorés du monde, ce bourg n’a pas grand-chose à lui envier !

Un ancien village de pêcheurs très coloré

A proximité de Nantes, Trentemoult est un ancien village de pêcheurs qui vaut le détour. Ses maisons arborent des façades colorées qui font penser aux villages des pays nordiques.

Aujourd’hui, les pêcheurs ont été remplacés par les artistes et les couleurs favorisent certainement l’inspiration. Au-delà des maisons colorées, c’est une ambiance atypique qui règne dans ces minuscules ruelles.

Un village qui vous en fait voir de toutes les couleurs

A Trentemoult, la créativité n’est limitée que par l’imagination des  1600 habitants. Les façades des maisons rivalisent de couleurs avec parfois des associations surprenantes, des inversions par rapport aux maisons voisines. Le tout est original et apaisant. On découvre de nouvelles réalisations à chaque coin de rue et certaines d’entre elles sont parfois bien cachées !

Des fonds de pots de peinture

Autrefois, les pêcheurs utilisaient les fonds des pots de peinture de leurs bateaux pour couvrir les façades des maisons. Aujourd’hui, les pêcheurs sont rares mais les couleurs sont toujours là. Cela donne un nuancier du plus bel effet à découvrir d’une rue à l’autre. Du violet, du jaune, du rouge, du vert, du turquoise… Toutes les teintes sont permises.

La particularité de Trentemoult

Trentemoult est à découvrir au Sud de Nantes, sur la commune de Rezé. Cet ancien village de pêcheurs et marins se trouvait autrefois dans un ancien ensemble insulaire. Dès le XIVème siècle, le village détenait le monopole de la pêche en Basse Loire. L’activité fut progressivement abandonnée aux XIX et XXème siècles au profit du commerce maritime.

Aujourd’hui, outre ses façades colorées, Trentemoult abrite une autre curiosité : le pendule géant installé sur la façade de l’ancienne centrale à béton. Ce pendule bat la mesure du temps qui passe sauf si les vents soufflent à plus de 70 km/h. Il s’arrête alors jusqu’au retour d’une météo plus calme.

Laissez un commentaire