Chine

Macao, la plus portugaise des villes chinoises

Skyline de Macao
Skyline de Macao avec le Grand Lisboa Casino & Hotel

Bien plus qu’un tripot géant, la ville de Macao, en Chine, offre un visage bien différent de l’Empire du Milieu de celui de Pékin par exemple.

Découvrez un autre visage de la Chine à Macao

C’est le 20 décembre 1999 que la ville de Macao fut officiellement rétrocédée par le gouvernement portugais à la République populaire de Chine, un peu plus de deux ans après la rétrocession de Hong Kong par le Royaume-Uni. Plutôt qu’une « simple » ville, il faudrait d’ailleurs parler de la région administrative spéciale de Macao de la République populaire de Chine, selon l’appellation officielle !

Plus de quatre siècles d’occupation portugaise tolérée lui ont bien sûr donné un visage très européen et méditerranéen…

Macao, une ville chargée d’histoire

Macao est située sur la côte du sud-est de la Chine. Une position idéale pour les riches marchands portugais qui obtinrent l’autorisation de l’empereur chinois de s’y installer au milieu du XVIe siècle et de gérer ce territoire en presque totale autonomie.

Macao se compose aujourd’hui d’une petite péninsule, de deux îles principales (Taipa et Coloane) et de terres gagnées sur la mer. Sa superficie actuelle est de 30,5 km² (contre à peine 11,6 km² en 1912). Les pistes de décollage et d’atterrissage de son aéroport international, inauguré en 1995, se trouvent elles-mêmes sur une très grande île artificielle – ce qui rend les décollages et atterrissages très spectaculaires !

Senado Square, Macau

Place Senado, dans le centre-ville de Macao

Que faire et que voir à Macao ?

Le centre historique de Macao a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 2005. Ses rues et ses habitations sont en effet une parfaite synthèse des architectures portugaises et chinoises.

Les restes de la façade de l’église Saint-Paul (début du XVIIe siècle, ravagée par un terrible incendie en 1835) font partie des endroits incontournables pour les touristes visitant la ville, qu’ils soient chrétiens ou non.

Le phare de Macao, qui fut édifié en 1865 au sommet de la colline de Guia, le point culminant de la péninsule, est l’une des principales attractions de la ville. Ce fut l’un des premiers du genre à avoir été installé en Chine.

Enfin, Macao dispose également de plusieurs musées importants, comme le musée d’Art moderne, le musée d’Art sacré ou encore le musée maritime.

Ruines de la cathédrale Saint Paul, Macao

Les restes de la cathédrale Saint-Paul / © orpheus26

Phare de Guia, Macao

Phare de Guia, forteresse et Chapelle / © cozyta

La Macau Tower, une tour qui donne le vertige

Mais le monument le plus emblématique et le plus insolite de Macao est certainement la Macau Tower, qui domine la région du haut de ses 338 mètres. Sa construction débuta en 1998 pour s’achever fin 2001.

Le site est connu de tous les passionnés de saut à l’élastique, son plongeoir commercial étant le deuxième plus haut de la planète, juste derrière celui de l’hôtel Stratosphere de Las Vegas – on ne compte d’ailleurs plus les casinos et hôtels insolites dans les deux villes.

La tour abrite de plus de nombreux commerces, ainsi qu’une vaste terrasse panoramique. Et il est même possible de l’escalader grâce aux parcours qui y ont été placés !

Macau Tower

La Macau Tower domine toute la région du haut de ses 338m

Laissez un commentaire