Costa Rica

Costa Rica : les 5 choses à ne pas manquer

Celeste River au Costa Rica
Chute d'eau sur la rivière Celeste au Costa Rica / © iStock

Eldorado du tourisme durable, le Costa Rica séduit par la richesse de ses paysages. Vous pouvez aussi y approcher les volcans, faire de la tyrolienne…

Toute la richesse de l’Amérique latine au Costa Rica

Singes, félins, papillons, reptiles, oiseaux… Lové entre le Nicaragua et le Panama, le Costa Rica réserve aux voyageurs l’une des plus belles biodiversités du monde. A l’heure des voyages nature, Air France propose désormais un vol direct vers la capitale San José, et les éditions Hachette viennent de publier un ouvrage dans la collection « Guides Voir ». Voici une sélection parmi les nombreux incontournables du Costa Rica.

1. Visiter le museo del oro precolombino

Les amateurs d’histoire d’Amérique latine, en particulier ceux qui s’intéressent à l’époque précolombienne, iront à San José pour visiter le Museo del oro precolombino, considéré comme l’un des plus importants. Plus de 1600 objets précolombiens remontant à l’an 500 constituent une collection recherchée d’antiquités en or (boucles d’oreilles, amulettes, statuettes érotiques…).

Museo del oro precolombino

2. Approcher les volcans Poas ou Arenal

Le Costa Rica se situe dans une zone particulièrement volcanique, avec sept volcans actifs et 60 spécimens endormis ou éteints. Au nord de la capitale San José, le parc national Poas est l’un des plus visités pour son volcan du même nom, qui attise la curiosité par son cratère, refuge d’un lac aux émanations acides.

Des chemins de randonnée mènent les amateurs au volcan situé à 2708 mètres d’altitude, avec son lac turquoise à couper le souffle. L’autre attraction volcanique s’appelle Arenal, encore plus au nord. Des sentiers permettent aussi de découvrir le plus jeune volcan du Costa Rica, sans pouvoir atteindre le cratère, pour des raisons de sécurité.

Parc national Poas

 

3. Descendre en tyrolienne à Monteverde

Le Costa Rica est riche en reliefs montagneux. De nombreuses forêts tropicales occupent le pays et sont le refuge d’une des biodiversités les mieux préservées au monde. Dans la région de Monteverde, les voyageurs se mêlent aux arbres grâce à des ponts suspendus qui surplombent un paysage sculpté à 1400 mètres d’altitude dans la Cordillera de Tilaran.
Pour déambuler au niveau de la cime des arbres et évoluer sur la canopée, des moyens de locomotion plutôt atypiques ont été mis en place, puisque les visiteurs peuvent passer d’un versant à un autre à l’aide d’une tyrolienne.

Canopée de Monteverde

4. Faire du rafting en eaux vives

C’est le paradis du rafting. Traversé par de multiples cours d’eau, le Costa Rica offre un terrain de jeu de taille pour les amateurs de sensations fortes en eaux vives. Plusieurs options permettent de se frotter à différentes chutes, depuis le fleuve Pacuare au Reventazon en passant par le Sarapiqui.

Descente en raft au Costa Rica

5. Découvrir les chars à bœufs de la ville de Sarchi

Plus qu’un lieu tendance, c’est une adresse à ne surtout pas rater, tant elle incarne la culture costaricaine. A une cinquantaine de kilomètres de la capitale San José, la petite ville de Sarchi abrite un centre d’artisanat qui cultive la tradition des chars à bœufs. Ici, on peut assister à la fabrication de ces bolides, peints à la main, avec des couleurs chatoyantes. Plus de 200 ateliers ouvrent leurs portes. A l’origine, ces charrettes permettaient de transporter le café au XIXe siècle.

Fabrique de chars à boeufs

Laissez un commentaire