Jamaïque

Jamaïque : les 6 choses à ne pas manquer

La Jamaïque sauvage
La Jamaïque côté nature / © AFP PHOTO - MLADEN ANTONOV

La Jamaïque reste indéfectiblement liée à Bob Marley. Mais l’île des Caraïbes a d’autres atouts pour séduire les touristes en quête de dépaysement.

La Jamaïque, une destination de plus en plus à la mode

L’office de tourisme de la Jamaïque a lancé un portail pour inciter les voyageurs français à découvrir l’île caribéenne encore mal connue. A l’hiver 2016, plusieurs compagnies aériennes ont prévu de renforcer leurs programmes de vols, notamment Air France, American Airlines, British Airways et Virgin. Embarquement immédiat pour les Caraïbes, avec notre sélection des 6 choses à ne pas manquer lors d’un voyage en Jamaïque.

1. Le musée Bob Marley, in-con-tour-nable

La Jamaïque est immanquablement liée à Bob Marley, star locale. Débarqués à Kingston, la capitale, les voyageurs fans de reggae ressusciteront la légende au cours d’une visite dans ce qui fut la maison de la vedette, aujourd’hui transformée en musée à sa gloire. L’artiste y a vécu et a aussi installé un studio d’enregistrement.

Les visiteurs découvriront les empreintes de balle lorsqu’il fut visé par un attentat en 1976. Des coupures de presse, des disques d’or et des billets de concert retracent la carrière artistique de Bob Marley.

Musée Bob Marley

Musée Bob Marley / © AFP PHOTO – MLADEN ANTONOV

2. Une randonnée dans le Cockpit Country

Un paradis pour les randonneurs ! La Jamaïque n’est pas seulement une destination idyllique pour les adeptes de plages sublimes. Dans les terres, à l’ouest, une région de quelque 1300 km2 abrite une faune et une flore exceptionnelles, que seuls les sportifs têtus découvriront s’ils ne boudent pas leurs efforts, accompagnés d’un guide. La région est en effet difficile d’accès, et certains touristes se contentent de payer une excursion en hélicoptère.

Pourtant, le jeu en vaut la chandelle tant la vie sauvage est ici encore intacte. La région est encore autonome et est habitée par les descendants d’esclaves qui s’étaient révoltés face aux colons anglais au XVIIIe siècle. Les randonneurs moins aguerris lorgneront sur la partie est de l’île pour partir à la découverte des Blue Mountains.

Blue Mountains

Blue Mountains / © AFP PHOTO – MLADEN ANTONOV

3. Golf et plongée à Montego Bay

Le planning est chargé pour les sportifs. A Montego Bay, au nord-ouest, la région s’imposera sur l’itinéraire tant elle est célèbre pour la beauté de ses plages. Et à cette occasion, les voyageurs goûteront au plaisir du golf puisque le site offre parmi les meilleurs greens des Caraïbes.

Côté mer, les plongeurs rencontreront la faune marine à Montego Bay également où ils nageront avec les dauphins du côté de Ochos Rios. Pour le rafting, direction le Rio Grande.
Sinon, la Jamaïque se réserve au farniente et au ravissement avec ses superbes plages, disséminées sur toutes les côtes.

Montego Bay

Montego Bay / © AFP PHOTO – MLADEN ANTONOV

4. Long Bay, LE coin tendance de la Jamaïque

Tout au sud, Long Bay est considérée comme l’une des plus belles plages jamaïcaines. Si Montego Bay, puis Negril, ont été des spots de prédilection pour les amateurs de jolis panoramas marins, Long Bay serait la nouvelle « place forte » à ne pas manquer. Et ceux qui détestent jouer serviette contre serviette sur le sable seront rassurés de savoir que Long Bay offre une dizaine de kilomètres de plage. Expérience « solitude » garantie.

Plange de Long Bay

Plange de Long Bay / © AFP PHOTO – MLADEN ANTONOV

5. Negril, haut lieu touristique

Direction la pointe ouest. Dans cette station balnéaire très touristique, où l’eau est la plus claire de la Jamaïque, les voyageurs engagent le chemin pour venir à la rencontre de la population et profiter d’une ambiance décontractée. Il ne faudra pas s’offusquer face à la proposition de produits en tous genres à vendre…

Les cotes sauvages de la Jamaïque

Les cotes sauvages de la Jamaïque / © AFP PHOTO – MLADEN ANTONOV

6. Le marché artisanal de Kingston

Retour dans la capitale jamaïcaine pour remplir les valises de souvenirs. Un marché se tient sous une structure d’acier datant de 1872. Des marchands viennent y vendre un bric-à-brac typique, depuis les statuettes en bois aux bijoux en écaille de tortue, en passant par les statues à l’effigie de Bob Marley.

Marché de Kingston

Marché de Kingston / © AFP PHOTO – MLADEN ANTONOV

Laissez un commentaire